Romuald Wadagni Ministre de l’Economie et des Finances

Écoutez cet article en audio
Romuald Wadagni Ministre de l'Economie et des Finances
Romuald Wadagni Ministre de l’Economie et des Finances

La notation « B+ avec la perspective stable » attribuée au Bénin en décembre 2018 puis confirmée fin juin 2019 est maintenue par l’Agence internationale de notation financière
Standard & Poor’s. Selon un communiqué du ministère de l’Economie et des Finances en date du 22 juin, publié sur son site, l’agence américaine classe ainsi le Bénin parmi les pays africains bénéficiant de la meilleure notation de crédit.
« Cette décision confirme la solidité des fondamentaux économiques du pays et souligne la bonne gestion de la crise du Covid-19 par les autorités, alors que plusieurs pays d’Afrique ont vu leur notation dégradée depuis le début de la pandémie », se réjouissent les autorités du ministère de l’Economie et des Finances. Selon le ministère, l’agence reconnaît que la politique de confinement ciblé mise en œuvre par le gouvernement permet de limiter les effets néfastes de la pandémie sur l’économie béninoise et elle estime par ailleurs que le soutien obtenu de la part des partenaires multilatéraux et bilatéraux depuis le début de la crise du Covid-19 devrait limiter les pressions sur la balance des paiements et le budget en 2020.
Les réformes économiques entreprises par le gouvernement depuis 2016, contribuent à améliorer de façon continue les indicateurs macroéconomiques. Elles améliorent sensiblement le climat des affaires et l’attractivité de la destination Bénin pour les investisseurs étrangers.
« Cette notation confirme les perspectives positives du pays, avec une croissance réelle du Pib estimée à 6,3 % en moyenne sur la période 2021-2023 par Standard & Poor’s », souligne le communiqué du ministère. Cette dynamique devrait être maintenue, avec une maîtrise progressive du déficit budgétaire (établi à 3,9 % du Produit intérieur brut en 2019). Elle est soutenue depuis quelques années par un accroissement des recettes publiques impulsé par la modernisation de l’administration fiscale et des douanes, la modernisation du Port de Cotonou et les performances agricoles.
L’agence Standard & Poor’s anticipe une augmentation relativement contenue de l’endettement du gouvernement en 2020, à 43 % du Pib, et projette dès 2021 un retour à une trajectoire très favorable en matière de croissance, de finances publiques et d’endettement du pays ; le plafond communautaire de la dette publique dans la zone Uemoa est de 70 % du Pib.
Le Bénin confirme ainsi son rang dans le peloton des pays les mieux notés et les plus stables en Afrique. Il s’est résolument engagé dans la voie du respect des principaux standards internationaux en mettant en place des mécanismes et outils appropriés, se faisant décerner un satisfecit par des institutions internationales : Banque mondiale, Fonds monétaire international, etc.

Claude Urbain PLAGBETO/ Quotidien La NATION

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :