Adidjatou Mathys , Ministre du Travail et de la Fonction Publique
Adidjatou Mathys , Ministre du Travail et de la Fonction Publique

Travaux budgétaire au Parlement : 26 milliards de Fcfa pour le Ministère de Travail et de la Fonction publique en 2018

Le ministre Adidjatou Mathys  a défendu ce jeudi 16 novembre 2017 devant la commission budgétaire du parlement, le budget qui lui a été octroyé pour l’année prochaine. A la fin de cette épreuve, elle a livré ses impressions à la presse parlementaire.

Adidjatou Mathys , Ministre du Travail et de la Fonction Publique

Adidjatou Mathys , Ministre du Travail et de la Fonction Publique

 «…Comme vous le savez, l’actuel ministère de travail et de la fonction publique est né de la scission de l’ex ministère du travail et de la fonction publique et des affaires sociales. Pour l’ensemble du budget de l’ex ministère, nous étions à 32 milliards Fcfa en 2017. Ce qui a été ramené à 26 milliards Fcfa au titre de 2018 avant la scission en 3 départements. A l’issu de cette scission le ministère du travail et de la fonction publique dispose d’un budget de 8,6 milliards Fcfa environ dont 3 milliards Fcfa pour l’ensemble des dépenses de personnel, 5 milliards pour les autres dépenses de fonctionnement hors personnel et près de 500 millions Fcfa pour les dépenses en capital. Vous savez les grandes préoccupations de mon département ministériel au titre de l’année 2018, c’est d’abord l’amélioration de la gestion des ressources de l’État, leur gestion en quantité et en qualité. Ensuite, la modernisation de l’administration qui passe entre autre par la dématérialisation du processus de gestion des ressources humaines et même des activités des ministères. En cela, nous voulons activer l’élaboration du manuel de procédure au niveau de chaque département parce que vous ne pouvez rien informatiser si les procédures ne sont pas claires et bien nettes. Enfin, nous voulons améliorer les services aux usagers. Comme j’aime le dire à mes collaborateurs, s’il n’y avait pas d’usagers, il n’aura pas d’administration. Donc l’usager est roi pour l’administration comme le client l’est dans le privé. C’est en cela que nous avons commencé quelques réformes. Vous en êtes certainement au courant, la plateforme sms qui permet à tout agent de l’État de connaître sa dernière situation administrative sans avoir à se déplacer à Cotonou quand bien même vous êtes à Toukountouna. Aussi pouvoir télécharger vos actes de là où vous êtes, sans venir à Cotonou. Et nous devons poursuivre aussi l’amélioration de l’organisation des concours. Nous avons déjà fait des efforts et la préoccupation, c’est d’informatiser de façon intégrée le processus d’organisation des concours, de façon à les rendre crédibles. Disons que la présentation que j’ai eu à faire était assez claire. Il n’y a pas eu de grandes préoccupations. Les députés s’étaient intéressés surtout au taux d’engagement supérieur au taux de réalisation physique. Je leur ai expliqué qu’avant toute dépense, il faut l’engagement ce qui fait que généralement le taux d’engagement est supérieur au taux d’exécution physique. Ils ont aussi voulu savoir comment nous sommes parvenus à la simplification de la procédure en ce qui concerne la délivrance du carnet de pension. J’ai expliqué que sur les trente-une pièces qui étaient habituellement demandées aux pensionnés, l’administration a pris sur elle la responsabilité de produire les vingt trois qu’elle génère elle même d’habitude et de ne demander que six aux retraités. Comme autres préoccupations, ils se sont intéressés un peu au concours. Je les ai rassurés que le recrutement se poursuivra en 2018 et toujours avec la même transparence que nous avons commencé à imprimer à l’organisation de nos concours. Ils ont aussi voulu savoir pourquoi nous n’avons pas entamé la construction des directions départementales. Je leur ai expliqué que le gouvernement a une politique en la matière, celle de regrouper toutes les directions départementales sur un site. C’est le ministère du cadre de vie qui est à la charge de ce volet de construction… »

F.Z.O www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Visages du Bénin est un média en ligne créé depuis 2009 d’information générale dirigée par le journaliste béninois Francis Z.OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.
VOTRE PUB ICI

Nos rubriques

AFRIQUE TELEVISION

Toute l'actualité africaine en un clic

Toute l'actualité africaine en un clic

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN, LA VILLE AUX TROIS NOMS: ADJATCHÊ; HOGBONOU; PORTO-NOVO AVEC SES ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Nos archives

AFRIQUE TELEVISION

AFRIQUE TELEVISION, dans le coeur de l'Afrique

Toute l'actualité africaine en un clic

PUB

....Pour valoriser et redonner vie à ll'important gisement culturel de Porto-Novo et le mettre au service du développement tant national et international

FESTIVAL INTERNATIONAL DE PORTO NOVO