L'he Eric Houndété
L'he Eric Houndété

A l’occasion de présentation des vœux au Parlement : Eric Houndété présente le bilan législatif 2017

L'he Eric Houndété

L’he Eric Houndété, 1er Vice-Président de l’Assemblée nationale

La traditionnelle cérémonie d’échange de vœux entre les députés et le Président de l’Assemblée nationale  a eu lieu ce jeudi 11 janvier 2018. C’est le Premier Vice Eric Houndété, qui a porté la voix de ses collègues pour souhaiter personnellement au Président Houngbédji à sa famille et à ses proches collaborateurs, les vœux ardents et sincères d’excellente santé, de paix et de bonheur. Mais avant ses vœux, le Pvp a fait le bilan législatif de l’année et a présenté brièvement les défis en 2018, qui attendent le Parlement béninois.

Sur le plan de la fonction législative

De 36 textes de lois et accords des autorisations de ratification d’accord de crédits pour un montant total de quatre cent dix milliards cent quatre-vingt-quatorze millions huit cent vingt-trois mille six cent cinquante (410 194 823 650) FCFA en 2016, le Parlement béninois a , en 2017, voté 44 textes de lois et accords des autorisations de ratification d’accord de crédits pour montant d’environ cinq cent vingt-neuf milliards six cent quarante-trois milliards cinq cent quatre-vingt-onze mille huit cent quatre-vingt (529 643 591 880) FCFA. Soit une progression de 119 448 768 230 FCFA

Le Premier Vice-Président a rappelé que la plupart des lois votées en 2017, touchent les secteurs essentiels de la vie de la Nation, à savoir : la santé, l’environnement, l’emploi, le travail et la fonction publique, la sécurité, l’économie, le numérique… 

Sur le plan du contrôle de l’action gouvernementale

Pour ce qui est de la mission constitutionnelle de contrôle de l’action gouvernementale dévolue à l’Assemblée nationale, seize (16) questions d’actualité ont été posées au Gouvernement, dont neuf (09) ont été examinées.  Soixante (60) questions orales avec débat ont été posées, dix-huit (18) seulement ont été examinées. Quatorze (14) questions écrites ont été adressées au gouvernement et aucune réponse n’a été enregistrée.  Toujours dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, nous avons initié deux (02) commissions parlementaires d’enquête au cours de l’année écoulée. Il s’agit notamment de  la commission parlementaire d’information, d’enquête ou de contrôle relative aux projets électriques de Maria-Gléta (CAI, APR et AGREKKO) créée par Résolution n°2017-01/AN/PT du 20 juin 2017 dont le rapport est attendu  et de la commission parlementaire d’information, d’enquête ou de contrôle relative à la gestion du Fonds d’Aide à la Culture (FAC) créée par Résolution n°2017-02/AN/PT du 20 juin 2017 dont le rapport est attendu.

Eric Houndété a salué les dispositions prises par le président Adrien Houngbédji et le bureau et qui ont permis d’améliorer sensiblement le taux de traitement des questions orales et des questions d’actualité. Mais il souligne qu’en ce qui concerne les questions écrites pour lesquelles le gouvernement dispose, au terme de notre règlement intérieur, de 30 jours pour répondre, le constat est amer et affecte négativement les performances du parlement. C’est pourquoi il formule donc le vœu que ce volet de notre mission constitutionnelle connaisse une nette amélioration au cours de cette nouvelle année.

 

Sur le plan de l’administration du parlement

Le Premier-Vice du Parlement a apprécié et ce au nom de ses collègues, les efforts du Président Houngbédji pour maintenir une saine ambiance de travail au sein de notre parlement. Il ajoute dasn ce sens : « De plus, en ce qui concerne la gestion du parlement et de son administration, nous avons noté avec satisfaction, votre souci permanent de mieux servir l’Institution parlementaire à travers une meilleure prise en charge des dossiers relatifs entre autres, à la couverture sanitaire, à la formation et la gestion de la carrière du personnel administratif. Je note aussi qu’il y a eu au cours de l’année écoulée diverses activités de renforcement de la capacité des parlementaires dans le but à la fois de permettre une meilleure appropriation des lois ou de d’acquérir des connaissances techniques pour mieux assurer le travail parlementaire. Je salue aussi votre souci d’améliorer les conditions et le cadre de travail des parlementaires qui s’est traduit par l’achèvement et l’équipement du nouveau bâtiment ainsi que le renforcement du débit de la connexion internet. Par ailleurs, nous avons noté avec satisfaction que dans un contexte de mondialisation des expériences démocratiques et de multiplication des échanges, l’Assemblée Nationale parvient, à faire entendre davantage sa voix et à participer pleinement aux grands débats, échéances et enjeux internationaux. Il en a été ainsi grâce aux missions à l’extérieur conduites par vous-même ou par d’autres députés et aussi et surtout grâce à la qualité des visites que nous recevons. Il me plait ici de mentionner la visite récente de Madame Michaël JEAN, Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ;  Comme vous pouvez le constater, la diplomatie parlementaire que vous conduisez est donc efficace. Soyez-en remercié… »

Les défis de 2018 pour le Parlement

Au nombre des défis qui attendent le Parlement béninois en cette année 2018, Eric Houndété souligne qu’il y a celui de l’achèvement de la relecture du règlement intérieur, celui de l’amélioration de la représentativité des femmes en politique et dans les instances de décision, celui de la réforme du système partisan qui doit se faire dans le dialogue, la concertation et la recherche du consensus…. Il conclut en ces termes : « …A son installation, la 7ème législature a suscité beaucoup d’espoir et votre discours d’investiture a davantage renforcé  cette espérance de notre peuple dans la présente législature.  Mais de plus en plus des inquiétudes montent, de plus en plus l’opinion nous interpelle. C’est comme-ci l’espoir que notre législature a suscité à son installation est en train de s’estomper. Nous devons en prendre conscience et faire en sorte que nos actions au cours de cette nouvelle année puissent rassurer davantage notre peuple.  Je sais pouvoir compter sur vous ; sur votre leadership, sur votre attitude politique. Et comme vous aimez à nous le répéter, Monsieur le Président, l’objectif majeur de la septième législature est de redorer l’image de l’Assemblée Nationale en faisant en sorte que, par la qualité et le sérieux de notre travail, nous puissions efficacement accompagner les efforts chaque jour renouvelés de notre peuple pour son développement, économique et social… »

F.Z.OKOYA  www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Visages du Bénin est un média en ligne créé depuis 2009 d’information générale dirigée par le journaliste béninois Francis Z.OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.
VOTRE PUB ICI

Nos rubriques

AFRIQUE TELEVISION

Toute l'actualité africaine en un clic

Toute l'actualité africaine en un clic

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN

DECOUVREZ LA VILLE DE PORTO-NOVO, LA CAPITALE DU BENIN, LA VILLE AUX TROIS NOMS: ADJATCHÊ; HOGBONOU; PORTO-NOVO AVEC SES ATTRACTIONS TOURISTIQUES

Nos archives

AFRIQUE TELEVISION

AFRIQUE TELEVISION, dans le coeur de l'Afrique

Toute l'actualité africaine en un clic

PUB

....Pour valoriser et redonner vie à ll'important gisement culturel de Porto-Novo et le mettre au service du développement tant national et international

FESTIVAL INTERNATIONAL DE PORTO NOVO