05 mois après l’installation de la 8ème Législature : Louis Vlavonou lève un coin de voile sur le bilan à mi-parcours et les reformes de l’administration parlementaire

 05 mois après l’installation de la 8ème Législature : Louis Vlavonou lève un coin de voile sur le bilan à mi-parcours et les reformes de l’administration parlementaire

Dans son discours d’ouverture de la 2ème session ordinaire 2019 du Parlement, le président Louis G Vlavonou a levé un coin de voile sur le bilan à mi-parcours de la 8ème Législature,  cinq (05) mois après son installation.  Il  a aussi évoqué quelques-unes des réformes  qu’il a entreprises au sein de l’Administration parlementaire.

Le premier responsable de l’Assemblée nationale  indiqué en effet qu’en  prenant en marche la première session ordinaire qui a démarré le 15 avril 2019, la 8ème Législature quatre (04) mois après son investiture, a voté treize (13) lois. Elle  a aussi tenu deux (02) sessions extraordinaires, la cinquième et la sixième de l’année 2019, qui ont permis de désigner les membres du COS/LEPI, d’adopter le Budget de l’Assemblée nationale gestion 2020 et d’accorder quatre (04) autorisations de ratification d’accords de prêt ou de financement ; soit au total dix-sept (17) lois d’intérêt majeur pour le développement de notre pays.

« Pour l’exprimer de façon plus tangible, la huitième législature a déjà mis à la disposition du Gouvernement, cinquante-sept milliards quatre cent quatre-vingt-seize millions mille six cent quatre-vingts (57.496.001.680) FCFA pour lui permettre de mettre en œuvre, ne serait-ce qu’en partie, son Programme d’action. » dira le président Louis G Vlavonou.

Aux Présidents des Institutions de la République, aux  anciens Présidents de l’Assemblée Nationale, aux  membres du Bureau et de la Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale, aux   membres du Gouvernement, à ceux du Corps diplomatique et consulaire et Représentants des Organisations Internationales…. Le président Louis G Vlavonou  a fait savoir quelques actions réformatrices qu’il  entreprises au sein de l’administration  parlementaire. Morceaux choisis:
1- la montée des couleurs tous les lundis à 7h45mn dans le but de:
– réunir tout le personnel civil et militaire autour de notre emblème national pour dynamiser l’esprit civique, l’esprit de corps, la fraternité et l’amour du prochain;
– permettre au Président de l’Assemblée Nationale de communier avec les différentes catégories socio-professionnelles et surtout les Agents d’exécution et d’encadrement qui n’ont pas souvent l’opportunité d’échanger avec le n°1 de l’institution dans son bureau.

2- la restauration de la déontologie administrative
En effet, j’ai hérité d’une administration sans respect des normes administratives où des cadres supérieurs servaient sous les ordres des cadres subalternes. Cette situation avait pour conséquence la démotivation et l’apathie au niveau des cadres de conception. J’ai pris la décision de remettre l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Et cerise sur le gâteau, est que depuis bientôt trente ans, j’ai pour une première fois à l’ère du renouveau démocratique nommé un Agent Permanent de l’Assemblée (APA) à la plus haute fonction de l’Administration parlementaire.

3- la lutte contre la paresse, le retard et l’absentéisme
Quelques contrôles inopinés effectués autant par moi-même accompagné du Secrétaire Général Administratif que par les Questeurs ont révélé une absence récurrente dans les bureaux. Cet exercice a permis aux questeurs de rationaliser l’attribution des primes et indemnités au niveau de l’Assemblée Nationale. Ainsi, seuls bénéficient des indemnités de session ceux qui sont effectivement présents à leurs postes.
Un effort est fait pour l’ouverture des plénières aux heures convenues afin de permettre non seulement à l’Administration parlementaire d’utiliser rationnellement le temps, mais aussi aux membres du gouvernement de ne pas errer dans les couloirs de l’hémicycle.

4- la résiliation des contrats de dix agents toutes catégories confondues recrutés en 2019 pendant que des arriérés d’émoluments couvaient la grogne du personnel.

5- la résiliation du contrat du Médecin conseil dont le cahier de charges ne l’obligeait qu’à quatre (04) heures de présence au poste par semaine.

6- la résiliation du contrat de l’Expert en Assurance dont le cahier de charges ne l’obligeait également qu’à quatre (04) heures de présence au poste par semaine.

7- la rationalisation de l’effectif des délégations conviées à se rendre en mission à l’étranger, réduisant celles-ci aux missions statutaires aux fins de gérer aux mieux les ressources publiques.

En homme d’expériences, le président Vlavonou mesure les implications de ces réformes. Il l’a souligné en espérant pouvoir continuer à compter sur l’engagement des membres de la conférence des présidents sur chacun député et sur le personnel parlementaire avec qui il informe avoir  des liens très forts, ayant été lui-même syndicaliste par le passé.

« Toutes ces réformes peuvent nous rendre impopulaire compte tenu des enjeux : mais face aux intérêts du peuple, nous n’avons pas d’autres choix. » a-t-il conclu.

Francis Z. OKOYA  www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

#Situationpolitiquenationle,  #2emeSessionOrdinaire2019,  #Bilan, #Reformes  , #LGV, #AssembleeNationaleduBenin, #Wasexo, #Benin

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :