A l’occasion de leur université de vacances : Houngbédji confirme le Prd comme parti de l’opposition

( Les Tchoco-tchoco désormais outillés pour parler du Pvi et du Coton )

Comme annoncé le Parti du Renouveau Démocratique a tenu son université de vacances ce 1er septembre 2012 à la salle des fêtes ‘’Les Hortensias’’ à Cotonou sous la présidence effective de son leader Me Adrien Houngbédji.

C’est autour du terme « Gouvernance économique au Bénin : forces et faiblesses » que les Tchoco-tchoco et leurs hôtes se sont retrouvés. En présence  des ténors, militants et sympathisants du parti,  des femmes leaders politiques conduite par Rafiatou Karimou, du député Issa Salifou de l’ancien ministre Kamarou Fassassi, des anciens députés Béatrice Lakoussan André Dasssoundo et Wallis Zoumarou de la coalition Abt, des anciens ministres Issa Badarou, Modeste Kérékou, Me Adrien Houngbédji a réaffirmé la position du Prd sur l’échiquier politique national. « …Le PRD est une composante importante de l’opposition, un parti qui existe et aspire à prendre le pouvoir. Il ne peut en être autrement dans le contexte de blocage du dialogue social et du blocage économique qui s’observent. C’est pour cette raison qu’il s’informe par le biais de ses conférences, séminaires et ses universités de vacances aux fins de maîtriser les grands dossiers de la nation… Le Prd est un parti indépendant qui prend ses décisions, après avoir réfléchi par rapport à lui-même et à l’intérêt général… Nous sommes déterminés à nous battre pour la préservation des libertés dans notre pays…Nous sommes contents d’être ensemble, d’exister et rester plus forts plus que jamais…”On a gagné” est une exhortation à conquérir le pouvoir d’Etat...» a déclaré Me Adrien Houngbédji pour qui l’heure est à la réflexion et aux actions concrètes pour sortir le Bénin de l’impasse.

 Les premiers travaux de cette troisième édition de l’université de vacances du Prd ont été consacrés à aux libertés publiques avec les communications de Joseph Djogbénou et Cézaire Kpénohoun tous deux professeurs d’université.

Dans l’après midi, et comme attendu, les ministres  Sabaï Katé et Valentin Djènontin ont été confrontés à Isidore Codo de Bénin Contrôl et Claude d’Almeida spécialiste du secteur coton béninois. Des explications et arguments exposés par les uns et les autres, les responsables et membres du Parti du Renouveau Démocratique ont pu se faire une idée nette des dossiers PVI et coton qui défraient la chronique depuis des mois.

 Déclarations de soutien

L’ancien baron du Prd et actuel Président du Parti du réveil des démocrates de la Nouvelle génération (Prd-Ng), Kamarou Fassassi, a délivré un message de soutien à ses anciens compagnons de lutte. « Des années après, je constate qu’il y a encore du monde au Prd, la même ferveur… », a-t-il déclaré. Avant d’entonner la chanson : « Nous irons jusqu’au bout du monde, le Prd ne périra pas ! ». Pour l’ancien ministre de l’Energie du Président Mathieu Kérékou, le Prd est un grand parti qu’il faut respecter sur l’échiquier politique national. Après M. Fassassi, le représentant de l’Union pour la relève (Upr), Modeste Kérékou, a trouvé géniale l’idée du Prd d’écouter deux ministres du gouvernement et leurs contradicteurs sur des dossiers brûlants tels que le Programme de vérification des importations (Pvi) et le coton. « Le développement de notre pays est ce qu’il y a de plus important pour l’Upr. Notre pays doit aller de l’avant… », a-t-il déclaré.

 Une démarche politique et scientifique

En tant que parti politique et surtout entité de l’opposition, le Prd est appelé à se prononcer sur les grands dossiers de la nation. C’est pour le faire de manière efficiente et en connaissance de cause que ce parti a opté pour cette démarche scientifique qui consiste à chercher à comprendre les faits et les dossiers avant de s’y prononcer. Aujourd’hui c’est en toute responsabilité que le parti de Me Adrien Houngbédji pourra se prononcer sur le Pvi et le coton, la situation des libertés individuelles… Pour mémoire, il est à souligner que la même démarche a été entreprise par le Prd pour ce qui est du projet de révision de la Constitution et de la correction de la Lépi.

Francis Z. OKOYA

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :