Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Agriculture / Des acteurs PEA palmier à huile évaluent la campagne 2020 de warrantage de l’huile de palme à Porto-Novo

Les acteurs de pôle d’entreprise agricole (PEA) de la filière palmier à huile des départements du Zou, de l’Ouémé et du Plateau, assistés des responsables du programme approche communale pour le marché agricole phase 2 (ACMA2) évaluent depuis mardi à la faveur d’un atelier bilan, la campagne 2020 de warrantage de l’huile de palme à Porto-Novo, en présence des représentants de certains systèmes financiers décentralisés, partenaires dudit programme.

Selon le spécialiste du warrantage du programme ACMA2, Rassidatou Moustafa , cet atelier vise à appuyer les acteurs du secteur du palmier à huile à évaluer la campagne 2020 du warrantage de l’huile de palme et à planifier celle de 2021.

A l’en croire, les résultats de la campagne de warrantage d’huile de palme écoulée, sont bons dans l’ensemble. « C’est une campagne qui a fait, suite à une difficulté de marché notamment la campagne 2019 qui a connu la fermeture des  frontières terrestres du Nigéria, et qui avait pour corollaire la chute drastique des prix de l’huile de palme sur le marché. La campagne 2019 était vraiment une campagne un peu difficile, où les acteurs  avaient roulé à perte », a-t-elle expliqué avant d’indiquer que la campagne de warrantage 2020 qui a fait suite à ces difficultés, a pu montrer des résultats importants en thème de mobilisation des acteurs et de mobilisation de l’offre et de vente.

Globalement, huit pôles d’entreprises agricoles ont pu participer à cette campagne-là, a poursuivi la spécialiste en warrantage du programme ACMA2.  

Rassidatou Moustafa, a par ailleurs, notifié que dans l’ensemble ,il y a eu plus de trois cent tonnes d’huile mobilisées pour la campagne de warrantage 2020 avec près de 411 acteurs touchés dont 49% de femmes et 18% de jeunes impactés. Ce qui, à ses dires, a permis aux acteurs de mobiliser dans l’ensemble près de quatre-vingt-dix-sept millions de francs de crédit auprès de l’UNACREP.

Ayant pris part à cet atelier bilan, Rosalie Ogoutolou acteur PEA palmier à huile de la commune d’Adja-Ouèrè, a souligné pour sa part que le système de warrantage permet aux acteurs de la filière de ne plus brader les produits. « C’est un processus qui nous a donné vraiment de leçon et qui a permis aux producteurs et transformateurs de réaliser beaucoup de choses de leur activité et chaque année, chaque acteur peut dire j’ai pu réaliser telle chose avec mon ristourne », a-t-elle laissé entendre.    

Pour sa part, le chef agence de l’UNACREP à Ikpinlè dans la commune d’Adja-Ouèrè, Narcisse Dadjo, a salué l’initiative du programme ACMA2 et souhaité qu’après le départ de ce programme, acteurs PEA et ceux des systèmes financiers décentralisés partenaires de ACMA2 et autres puissent œuvrer pour la pérennisation des acquis du programme.

Rappelons qu’au cours des travaux de cet atelier qui s’achève ce jeudi, les acteurs conviés à la rencontre ont fait des projections pour la réussite de  la campagne de warrantage de l’année 2021.

ABP/ ID/CG

#Palmier_a_Huile #Agriculture, #Pole_d_entreprise_agricole, #VisBen, #Campagne_2020, #Warrantage, Huile_de_Palme, #Porto_Novo, #Benin, #Wasexo

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version