Après la bière nigériane Goldberg, le ciment Dangoté dans le viseur de la douane béninoise

 Après la bière nigériane Goldberg,  le ciment Dangoté dans le viseur de la douane béninoise

Les douanes béninoises seraient-elles désœuvrées ? La question mérite d’être posée suite à la dernière opération effectuée par les disciples de St Mathieu. En effet, les éléments de la brigade de douane de Pobè ont arrêté au cours du weekend écoulé une quantité de ciments de la société Dangoté sur un chantier en construction appartenant à l’ancien ambassadeur du Bénin près le Gabon, Lassissi Adébo.

ciment-dangoteLa guerre contre les produits importés du Nigéria a pris une autre allure. Après la bière nigériane Goldberg, c’est le ciment Dangoté qui est désormais visé par les douanes béninoises. Et elles ont déjà commencé par sévir. La dernière opération en date est celle du weekend qui a permis aux éléments de la brigade des douanes de Pobè de saisir une quantité importante du ciment Dangoté sur un chantier. Selon les témoins rencontrés sur les lieux, les éléments de la brigade des douanes de Pobè se sont fait accompagner des gendarmes pour se rendre sur le chantier où les ouvriers n’utilisaient que le ciment de la société Dangoté. Sur les lieux, près d’une dizaine de tonnes de ciment était exposées sur le chantier. Une opération qui aux yeux du néophyte est normale. Mais à y voir de près, il faut dire que les éléments des douanes béninoises ont développé un excès de zèle depuis que les produits nigérians ont envahi le territoire béninois. Leur dernière bavure dans la lutte contre la bière nigériane Goldberg est celle il y a deux semaines et qui a coûté la vie à un citoyen. Avec cette guerre contre les produits importés du Nigéria, l’on se demande si le Bénin ne fait plus partie de l’espace Cedeao où la libre circulation des personnes et des biens est de mise. Et pourtant, l’actuel Dg des douanes, le colonel Pierre Claver Tossou est monté au créneau pour rappeler ses éléments à l’ordre. En effet, l’homme a notifié clairement qu’il ne s’agit pas pour les douaniers de saisir tous les produits importés du Nigéria mais plutôt seulement ceux non déclarés. Cette sortie du premier responsable des douaniers n’a rien changé. Il serait préférable que les autorités béninoises changent de stratégies au risque de voir le Nigéria mettre à exécution sa menace : celle de fermer ses frontières terrestres au Bénin.

Marc KOSSOU www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :