Audience au cabinet de Mathurin Nago : le maire Dakpé Sossou fâché contre Boni Yayi

Dakpé Sossou est le maire de la commune de Lokossa. Quelques temps avant la célébration de la fête du 1er août 2009, il n’a pas caché son soutien politique pour le Chef de l’Etat et son gouvernement. Depuis il est devenu un allié politique bon teint de Boni Yayi. Mais les promesses et engagements pour la réalisation des infrastructures non tenus jusque-là le fâchent. Faisant le bilan de sa gestion pour l’année 2011, Dakpè Sossou a, en janvier 2012 lancé cet appel : « … Je demande au Chef de l’Etat d’aider à achever les chantiers liés à la fête du 1er août à Lokossa…». Ce jeudi 26 juillet 2012, aux sorties de l’audience à lui accordée par le Président de l’Assemblée nationale, il a relancé son appel. Dans sa déclaration, Dakpé Sossou a fait savoir qu’il est venu solliciter l’appui du Professeur Mathurin Coffi Nago pour la réhabilitation de l’axe routier Comè-Lokossa-Azovè. Il a notamment rappelé que cette réhabilitation a été promise par le chef de l’Etat depuis 2009 et que jusque là, le Gouvernement n’a pas tenu parole. Extraits :

« Je viens d’avoir effectivement une audience avec le président de l’Assemblée Nationale qui est d’abord un grand frère et qui est de la même région que moi. Je suis venu pour lui parler dans un premier temps de la commune de Lokossa, des problèmes de développement que nous avons. Comme vous le savez, les voies de communication sont celles qui amènent vers le développement. Je suis de Lokossa, mais pour accéder à cette ville lorsqu’on vient de Cotonou, à partir de Comè, vous souffrez le martyr  pour y arriver. Si entre temps, c’était des femmes enceintes, les accouchements se feraient  en cours de route. Cela veut dire quoi, le tronçon qui mène de Comè vers Lokossa me semble aujourd’hui le plus dégradé. Ma visite chez le président de l’Assemblée Nationale s’explique par le fait que j’ai voulu le chargé de voir le Chef de l’Etat pour qu’il puisse également penser à la construction de cette voie comme cela est souvent le cas avec celles ailleurs au Bénin. Je suis venu lui demander humblement de bien vouloir rencontrer spécialement le Chef de l’Etat afin que dernier songe aux populations de Lokossa qui massivement, ont voté pour lui pendant les dernières élections présidentielles (… ). Depuis 2009, les travaux n’ont pas été réalisés mais pourtant les gens de ma commune ont participé activement à ce K.O. Je voudrais aussi profiter de l’aubaine pour savoir le mal que nous avons fait pour subir tout cela. C’est parce que je ne peux pas aller directement vers le Président de la République pour lui faire part de mes doléances que je suis venu vers le président de l’Assemblée Nationale. Je ne parle plus de courant électrique. Mais les voies Comè, Lokossa passant par Azovè, Logbonou, aux villas… Sincèrement, le Chef de l’Etat nous déçoit »

 Francis Z OKOYA

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :