#Benin /Clôture du FIP 2023 : Les engagements du Maire YANKOTY et les encouragements du Ministre ABIMBOLA pour des éditions encore plus flamboyantes

 #Benin /Clôture du FIP 2023 : Les engagements du Maire YANKOTY et les encouragements du Ministre ABIMBOLA pour des éditions encore plus flamboyantes
Écoutez cet article en audio

Ce samedi 14 janvier 2023, les rideaux sont tombés sur la 6ème édition du Festival International de Porto-Novo ( FIP) après sept (07) jours de visites touristiques, d’animations musicales, de divers jeux, de réflexions scientifiques, de courses diverses, de déambulation de masques et autres divinités.

« La 6ème édition du Festival International de Porto-Novo a vécu. Elle a permis de revisiter, tout comme lors des autres éditions, l’histoire de la culture de notre pays et de parcourir le riche répertoire de notre patrimoine culturel. La sixième édition du FIP, c’est aussi la rencontre des cultures venues d’autres horizons de l’aire culturelle des pays frères et amis… » a déclaré le Maire de Porto-Novo, Charlemagne YANKOTY au cours du clap de fin du FIP 2023.
Avec à ses côtés le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean-Michel ABIMBOLA, le Président de l’Assemblée nationale, 8ème Législature Louis G. VLAVONOU, les Préfets de l’Ouémé, du Littoral, de l’Atlantique, le patriarche Karim da-SILVA…, le Maire YANKOTY a rappelé que durant une semaine la ville de Porto-Novo a émis le vif souhait de compter le Chef de l’Etat parmi les invités de marque de la septième édition du FIP. Il s’en explique : «…Cette reconnaissance traduit aussi la manifestation de la joie qui anime toute une population à l’idée que, dans les mois à venir, la capitale de notre pays sera l’attraction ultime de tous les touristes qui fouleront les pieds du territoire des Ayinonvi pour se rendre au Musée International du vodun.   Comme je l’ai toujours martelé, le Festival International de Porto-Novo, tire son essence du pilier numéro 3 du Programme d’Actions du Gouvernement qui place la culture et le tourisme au rang des secteurs phares de l’économie nationale… »

Le Maire de Porto-Novo, après avoir remercié comme il se doit les partenaires et sponsors du FIP 2023 et particulièrement le doyen da SILVA pour sa précieuse et spéciale contribution (Lire ci-dessous l’intégralité de son discours) a levé un coin de voile sur quelques-unes des perspectives devant rendre les prochaines éditions du FIP encore plus flamboyantes. « … Placée sous le signe de la maturité et du professionnalisme,  la grande parade des cultes et des masques sera désormais appelée : Porto-Novo Masque Parade. L’organisation du FIP sera désormais externalisée, avec la participation massive du secteur privé, pour s’inscrire dans la vision du président Patrice TALON. Il me plait de vous annoncer notre ambition de mettre en exergue et de promouvoir l’écotourisme avec l’île aux oiseaux de Lokpodji. Ceci pour renforcer le circuit touristique de la ville et surtout pour accompagner la noble vision du Chef de l’Etat de faire du tourisme un pôle de développement de notre pays. Le festival devient ainsi pour nous un tremplin pour vendre la destination Bénin et la ville de Porto-Novo en tant que cité historique à mille atouts.  Désormais, le festival international de Porto-Novo fera un plein feu sur le Bénin en ce sens que nous réfléchissons à voir comment décaler la parade des masques de la date du 10 janvier afin d’offrir aux touristes une diversité d’éléments culturels. …»  

Les encouragements du Ministre de la Culture

À la suite du Maire, le Ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, Jean-Michel ABIMBOLA a apprécié à sa juste valeur, le travail, les efforts et le don de soi qui ont permis la réussite de la 6ème édition du Festival International de Porto-Novo. Extraits !

« Je salue, ici, Monsieur le Maire de la ville de Porto-Novo et le comité d’organisation pour avoir su mettre en place différents lieux et pôles d’attraction, afin d’offrir au public, venu d’ici comme d’ailleurs, une ambiance festive marquée par la joie, les frissons et les émotions. Au nombre des pôles qui ont permis l’animation permanente de la ville et ses environs, figurent l’esplanade de l’Assemblée nationale et le Jardin des plantes et de la nature. Transformés en villages du festival, ces espaces ont capté une bonne partie du public par l’exposition d’œuvres d’art qui y a été organisée, des concerts, des danses et des spectacles de toutes sortes. Ces lieux ont surtout permis de créer des moments de brassage, de rencontres, de discussions entre le public et les artistes. Car, c’est cela, le FIP : un espace de convivialité qui favorise la rencontre des intelligences, l’expression des génies artistiques et le voyage à l’intérieur des cultures.

Si la mairie a mis à contribution les espaces publics, le privé aussi a été sollicité pour apporter sa participation. Nombreux ont été, en effet, les maisons familiales, les cours de couvents, les centres culturels ayant abrité des manifestations. C’est aussi dans ces espaces que les spectacles issus de nos religions endogènes se sont produits, que des groupes de danses et de percussions ont offert des prestations toniques, que des séances de dégustations des spécialités locales ont été organisées. Il s’agit de proposer une programmation qui révèle, en même temps, les arts et cultures caractéristiques de la mosaïque des communautés qui composent la ville, les spécificités venues d’ailleurs comme les masques de Wake, le Guêlêdê de Kétou et de Bantè, les groupes scolaires artistiques d’Abomey et de Parakou.

La promotion des arts, l’expression du patrimoine culturel ancré autour de la mémoire, la transmission des traditions à travers les us et coutumes, ont toujours été le principe cardinal du Festival International de Porto-Novo. Cette tradition a été présente tout au long des sept jours que la partie intellectuelle a mise en relief. En effet, le colloque scientifique, comme l’année dernière, a réuni les universitaires, chercheurs et historiens qui, pendant trois jours, ont échangé sur les apports que la ville a su capitaliser dans la structuration et la sédimentation du patrimoine. Ville créative de l’UNESCO, cité historique où se sont construites des identités fortes, Porto-Novo reste une terre tournée vers le futur, mais elle revendique son ancrage, son altérité par la force et la variété de son patrimoine… »

#FIP2023, #FestivalInternationaldePortoNovo,  #Cloture,  #VisBen, #TourismeBenin, #Tourisme, #Culture, #Arts #Wasexo

J-Marc Aurel AGOSSOU

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!