Bénin : Des hommes d’affaires influents transfrontaliers

Maxient Accrombessi, Samuel Dossou, les frères Houndété, Patrice Talon, Claude Dohou…, ils sont un certain nombre de béninois familiers du monde des affaires à étendre leur influence au-delà des frontières nationales. Dans son dernier numéro 636 du 31 mai 2012, La Lettre du Continent lève un coin de voile sur ce cercle restreint de béninois familiers des palais présidentiels africains …

  Bénin : De si influents hommes d’affaires :

«  Pétrole, immobilier, média…. : peu de secteurs échappent aux businessmen béninois. Panorama.

De Libreville à Paris en passant par Brazzaville, Abidjan et Conackry, les investisseurs, missi dominici béninois demeurent courtisés pour leurs réseaux ( affaires, sphère politique, franc-maçonnerie…),, leur connaissance présumée des secrets du rite vodou  ou encore leurs compétences supposées. ” Fils de la lumière” initié à la Grande Loge nationale française ( GNLF),le Béninois Maixent Accrombessi, surnommé “petit piment”, s’avère aujourd’hui aussi influent auprès d’Ali Bongo que l’était son compatriote auprès d’Omar Bongo.

PDG du groupe Petrolin Infrastructures Corp. ( PIC), Samuel Dossou, qui n’accordait jusqu’ici qu’un intérêt limité au marché béninois, a remporté en 2011 plusieurs contrats dans son pays natal, dont une très importante concession pour “la conception, le financement, la construction, l’exploitation et l’entretien” du Port en eau profonde de Sèmè-Kpodji, petite cité balnéaire située en équidistance de Cotonou et de la capitale Porto-Novo.

Au même titre que les frères Arnauld et Franck Houndété ( Lc n°633), le magnat du coton béninois, Patrice Talon, fait partie des personnalités influentes. Bien qu’il soit tombé en disgrâce (Lc n°633 et 634), l’homme d’affaire dirige toujours la Société de distribution des intrants ( SDI) qui opère dans toute l’Afrique de l’Ouest. Bénin Control, une autre de ses entreprises, a remporté le Programme de Vérification des Importations ( PVI). D’autres béninois moins connus sont toutefois influents, à l’instar de Claude Dohou, membre de la loge Elézar ( GNLF) basée à Neully-sur-Seine, près de Paris. Réputé pour sa propension aux flatteries, ce dernier s’est hissé dans les plus hautes sphères de la GNLF, position dont il se sert volontiers pour jouer les entremetteurs entre ses ” frères” et certains chefs d’Etats africains. Il conseille également Denis Sassou Nguesso et sert, à l’occasion, de missi dominici entre le président congolais et son homologue Thomas Boni Yayi.

“petit poids lourd” comme on le désigne à Abidjan, Antoine Dossou Vidjanagni a épousé une responsable du ministère ivoirien des finances. Il prospère dans les assurances, l’imprimerie, le BTP et a récemment pris le contrôle de la banque Cofipa-Investment Bank Côte d’Ivoire. A Paris, il dispose d’une suite réservée à l’année dans un hôtel chic du quartier de l’Opéra. Autre figure des cercles de pouvoir, l’homme d’affaires et député Issa Salifou a crée le 12 mars à Paris, la société Canal 3 Monde France. Il reste par ailleurs patron de la société de téléphonie Bell Benin Communications, qu’il s’apprête à vendre à Orange, et de la chaîne de télévision Canal 3. S’appuyant sur cette structure, Salifou a entamé des négociations avec Eutelsat pour lancer un bouquet de chaînes de télévisions destiné aux communautés africaines d’Europe. Si les négociations aboutissent, Cana3 Monde France serait alors diffusée sur Canal +Horizons. La période d’essai débuterait alors le 2 juillet, pour un démarrage effectif en janvier 2013. »

Source : La Lettre du Continent n°636 du 31 mai 2012

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :