Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

#Benin/Lutte contre les faux médicaments : Le Parlement autorise le Gouvernement à franchir un nouveau pas

Les députés sont déterminés à accompagner le Gouvernement du président Talon dans son ambitieux projet de parvenir à une couverture sanitaire universelle et de réussir la lutte contre les produits de santé de qualité inférieure et falsifiés. C’est ce qu’ils ont démontré le mardi 29 juin dernier par un vote à l’unanimité de la loi N°2021-05 du 29 juin 2021 portant autorisation de ratification du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament en République du Bénin.

Au cours de cette plénière dirigée par le  Président Louis G. Vlavonou, le Ministre Benjamin Hounkpatin en charge de la Santé, a fait savoir que la ratification de ce traité s’inscrit dans le cadre de la politique générale de l’État relative à l’amélioration des services sociaux de base. Ladite politique vise en priorité à renforcer les capacités de l’Agence Béninoise de Régulation Pharmaceutiques (ABRP) pour la mise en œuvre efficace des fonctions de réglementation pharmaceutique, la lutte contre les médicaments de qualité inférieure et falsifiés, l’amélioration de la qualité des produits de santé mis à la consommation au Bénin.

 
En effet, ce document examiné en procédure d’urgence permettra de renforcer le dispositif national de régulation en matière pharmaceutique. La ratification du traité portant création de l’Agence Africaine du Médicament en République du Bénin permettra aussi de bénéficier de l’appui technique et financier de l’Union Africaine dans le cadre du renforcement des capacités pour la mise en œuvre effective et efficace des fonctions de réglementation pharmaceutiques. Ainsi donc, le Bénin accélère ainsi le processus de consolidation de son dispositif de régulation en s’arrimant au contexte continental.

« En accélérant le processus de ratification, le Gouvernement du Bénin entend assurer la disponibilité et l’accessibilité financière des populations aux médicaments de qualité, la réduction des cas de maladies et de décès liés à la consommation des médicaments du circuit illicite et l’amélioration des soins de santé. » peut-on lire sur le site du Gouvernement béninois à propos de cette autorisation de ratification.

J-Marc Aurel AGOSSOU
#FauxMedicaments,  #Sante, #VisBen, #Ratification, #AgenceAfricaineduMédicament, #Wasexo

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version