#Bénin / Négociations pour la hausse des salaires : Un relèvement de 30% annoncé pour le SMIG

 #Bénin / Négociations pour la hausse des salaires : Un relèvement de 30% annoncé pour le SMIG
Écoutez cet article en audio

(Lire ce qui a été retenu pour les salaires dans le Public)

Pendant près de 6h d’horloge, le Gouvernement, les organisations patronales (CNP et CONEB) et les responsables des trois Centrales et Confédérations syndicales les plus représentatives à l’issue des élections professionnelles nationales (CSTB, COSI-Bénin et CSA-Bénin) ont échangé sur la question de l’augmentation des salaires au Bénin ; ceci sous la conduite du Président de la République Patrice Talon.

Si la question du SMIG a été longuement débattue et qu’un consensus pour un relèvement de 30% (donc de 40.000 à 52.000 frs Cfa) pointe à l’horizon, celle la revalorisation des salaires dans le public n’a pas abouti à un chiffre mais plutôt au processus devant conduire à l’obtention « …un relèvement du point indiciaire assorti d’un sursalaire selon les niveaux de rémunération. ». C’est ce qu’on peut lire sur le site de la Présidence du Bénin.

Le texte publié informe en effet de ce qui suit : « …. Ainsi, sur la question du relèvement du SMIG par exemple, après que toutes les parties ont dit leurs attentes et défendu leurs positions, la séance a permis d’obtenir un consensus autour du niveau de relèvement de 30%. Celui-ci, il faut le souligner, tiendra également compte de la souscription d’une police d’assurance-maladie à la charge des employeurs s’agissant des employés à faible revenu. Cette question du SMIG a donné lieu au débat sur la pertinence ou non de maintenir le principe de la hiérarchisation subséquente des salaires qui en découle ordinairement. A l’arrivée et sur la base des arguments et contre arguments des uns et des autres, les parties ont retenu de renoncer à cette hiérarchisation. Relativement au deuxième point majeur des discussions qu’est la revalorisation des salaires dans le public, à l’issue des débats, Gouvernement et responsables syndicaux ont accordé leurs violons sur le principe qui voudrait qu’un quantum soit consacré à cette revalorisation en tenant compte des autres priorités de l’Etat qui a besoin de recruter en masse pour résorber le chômage, mais aussi de créer les conditions pour fournir des services de qualité aux usagers de l’administration publique. Qu’il s’agisse de l’école publique, du fonctionnement des centres de santé et autres. Il s’agirait ainsi de définir le niveau global de l’augmentation de la masse salariale et d’agir à l’intérieur de celui-ci. Une fois ce principe adopté, l’application donnera lieu à un relèvement du point indiciaire assorti d’un sursalaire selon les niveaux de rémunération. Après ce round de discussion, tout se met donc en place pour que, conformément à l’annonce du Gouvernement, la revalorisation des salaires intervienne courant cette année 2022. » 

On retiendra de cette session de négociations Gouvernement-Partenaires sociaux que des avancées notables ont été enregistrées et que «Les parties se retrouveront dès que nécessaire pour poursuivre les discussions.»

Lire ci-dessous l’intégralité du Compte rendu de la séance faite par Madame GLONOU AGBOZOGNIGBE Ayabavi Aubierge pour le compte de la CSA-Bénin.

J-Marc Aurel AGOSSOU

#AugemntationdesSalaires, #Smig, #NégociationSyndicatGouvernement, #VisBen, #Wasexo

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :