Benin/Projet de Budget 2021 : Près de 108 Milliards de Frs Cfa pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’Enseignement Secondaire et de la Formation Technique et Professionnelle

 Benin/Projet de Budget 2021 : Près de 108 Milliards de Frs Cfa pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’Enseignement Secondaire et de la Formation Technique et Professionnelle
Écoutez cet article en audio

Le Projet de budget du Ministère de l’Enseignement Secondaire, Technique, de de la Formation Professionnelle  est de 107 Milliards 766millions soit une hausse de 19% par rapport au budget en cours celui de 2020. Pour le Ministre Mahougnon Kakpo, les grandes actions qui ont nécessité ce type de budget concernent la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’Enseignement Secondaire et de la Formation Technique et Professionnelle. Précisions !
Kakpo Mahougnon, Ministre de  l’Enseignement Secondaire, Technique et de la formation professionnelle

«…Je viens de passer devant la représentation nationale pour présenter pour présenter le budget 2021 du ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Je dois préciser que ce budget est de l’ordre de 107milliards766millions et est en accroissement de plus de 19% par rapport au budget de l’année dernière. Les grandes actions qui ont nécessité ce type de budget concernent la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle. Vous savez que l’une des options du gouvernement du président de la République, son excellence, Patrice Talon, c’est de rendre la formation professionnelle, une réalité. Parce que la vision imprimée dans le programme d’action du gouvernement est la formation d’un capital humain, compétent, compétitif, capable d’induire les actions de développement et prêt à l’emploi. Mais pour former ce type de capital humain, il faut la formation professionnelle. Or notre système de l’enseignement et de la formation technique et professionnelle ne permettait pas une meilleure formation pour ce type de capital (…) Aujourd’hui, lorsque vous allez rentrer dans le système EFTP, enseignement et formation technique et professionnelle, vous sortez avec un métier. (…) Nous avons également besoin, dans le cadre de l’enseignement secondaire général, de la formation des formateurs. Tout le problème qui se pose aujourd’hui avec la catégorie d’enseignants que nous appelons les pré-insérés ou les Aspirants, c’est une question de formation parce que les formateurs qui sont des enseignants que nous envoyons devant nos apprenants, doivent être bien formés. Ils doivent des enseignants qualifiés. Or, le plus gros problème qui se pose dans notre système éducatif, c’est d’abord un déficit d’enseignants et un déficit d’enseignants qualifiés. Il faudrait donc recruter le maximum d’enseignants et ensuite les former correctement. Donc le budget mis à notre disposition permettrait aussi de former ceux-là pour qu’ils puissent être à même, d’enseigner à nos enfants.

Nous avons aussi la formation du corps d’encadrement à faire parce que, s’il y a les enseignants et qu’il n’y a pas les conseillers pédagogiques, et qu’il n’y a pas les inspecteurs en nombre suffisant, nous ne pourrons  pas obtenir un encadrement de qualité. Ce budget nous permet aussi d’aller dans ce sens-là. Il y a le secteur de l’alphabétisation parce que le gouvernement a opté pour l’alphabétisation fonctionnelle (…) Les infrastructures constituent également un autre grand pan de notre système et où nous avons beaucoup de déficits également. Mais je dois dire que depuis 2016 à 2020, nous avons construit plus de 2000 salles de classes par rapport à ce qu’on était à 2016 ; c’est-à-dire qu’on était à moins 1700 classes en 2016 et aujourd’hui, nous avons plus de 2000 en plus de cet effectif qu’on avait. Ce qui signifie que, le gouvernement, en quatre ans, a construit plus que ce qu’on avait fait en dix ans en matière d’infrastructures.  Cependant, avec l’augmentation de l’effectif des apprenants, les infrastructures scolaires deviennent de plus en plus insuffisantes. Il y a au niveau de ce budget là des ressources pour pouvoir aller dans ces constructions d’infrastructures. Ces ressources existent non seulement en matière des Projets d’Investissement Public avec des ressources intérieures comme des ressources extérieures (…) La plus grande préoccupation des députés, c’est la question des aspirants. Pourquoi il y a des aspirants qui sont à la maison alors qu’ils étaient déployés l’année dernière ? Pourquoi les classes sont toujours sans enseignants alors que nous sommes en train d’aller vers deux mois après la rentrée ? Nous leur avons donné toutes les explications nécessaires quant à la constitution de la base de données, quant à ce que nous devons comprendre comme, étant être dans la base de données.  Et nous leur avons également dit que nous venons de lancer un communiquer pour organiser un nouveau test pour ceux-là qui ont des diplômes requis et qui peuvent passer le test pour être dans la base de données. Le test aura lieu le 12 décembre. Le communiqué commence à passer et je pense que cela va nous permettre de recruter des enseignants dans les matières où il y a des déficits notamment, en Mathématiques, PCT et en Français pour que, au début de janvier ou à la fin du mois de décembre nous puissions déployer ceux-là dans les classes. De toutes les façons, ces questions seront résolues d’ici la fin du mois de décembre au plus tard et notre école redémarrera de façon sécurisée… »

J-Marc Aurel AGOSSOU

#ProjetdeBudget2021, #EnseignementsSecondaireTechniqueFormationProfessionnelle, #LyceeTechnique, #AspirantsauMetierdelEnseignement, #Priorites2021, #VisBen, #Benin, #Wasexo, #SalledeClasse, #Vacataires, #Aspirants, #Recrutement

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :