Bénin : Réflexions entre formateurs et employeurs pour faire baisser le taux de chômage

 Bénin : Réflexions entre formateurs et employeurs pour faire baisser le taux de chômage
Écoutez cet article en audio

“Formation et employabilité au Bénin et dans la sous-région” ! Voilà le thème objet de réflexion de la table ronde qui a réuni  du 25 au 26 février 2021 à l’hôtel Novotel de Cotonou, universités, entreprises et décideurs. Cette initiative du  Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a été placée sous le patronage du Ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané

Etaient aussi aux côtés des ministres Bio Tchané et Yayi Ladékan, Gaston Cossi Dosssouhoui, Ministre de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, François Abiola Ancien Premier Ministre, Laurent Gangbes Directeur Général de l’APIEx, Eustache Kotigan, Président du Conseil National du Patronat du Bénin…

Josué AZANDEGBEY, Directeur Adjoint de Cabinet de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Président du Comité d’Organisation de cette Table Ronde a rappelé que face à la hausse du taux de chômage, malgré l’adoption du système LMD depuis plus d’une dizaine d’années, l’introduction des TIC dans nos systèmes de formation et l’adoption récemment de la Stratégie Nationale de l’EFPT, il était impérieux de faire une pause, de réfléchir, de repenser les stratégies innovantes à adopter pour juguler cette crise que traverse le Bénin.

Le Président du Conseil National du Patronat du Bénin, Monsieur Eustache KOTIGAN, a quant à lui souhaité que les milieux universitaires fassent entendre leurs voix et proposent leurs réponses à l’épineuse problématique du chômage car, selon lui, les entreprises ont eu l’impression que les universitaires de notre pays ne se soucient guère de l’employabilité des apprenants qu’elles déversent sur le marché.

« Nous continuons de dénombrer des apprenants qui, dès leur sortie, reviennent s’asseoir à la maison et continuent de rechercher leur futur chemin. C’est ce malaise que nous devons prendre en compte pour voir selon l’orientation du gouvernement, selon les réformes initiées dans le secteur pour le rendre performant, comment nous allons nous associer pour donner une solution exacte à ce problème. Les uns et les autres ont toujours fait leurs contributions et le problème a toujours demeuré.» a déclaré la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, pour qui la question d’Insertion professionnelle, d’employabilité des jeunes depuis des années a toujours posé problème. Éléonore YAYI LADEKAN. A souhaité  qu’il soit trouvé des formes de collaboration et des modalités de concertation qui permettent aux Institutions de l’État, en particulier à l’enseignement supérieur et au secteur privé d’œuvrer ensemble à l’amélioration des cursus de formation et des conditions d’insertion des jeunes diplômés.

Le Bénin en 2016 comptait 3 à 4 millions de jeunes en situation de sous-emploi a rappelé le Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané. «Et c’est dans ce contexte que le Programme d’Actions du Gouvernement avait prévu 500.000 emplois pour le quinquennat. Je suis heureux de dire qu’en fin d’année 2020, les statistiques de création d’emplois faisaient apparaître qu’on a déjà créé plus de 800.000 emplois »

En appréciant l’importance de cette Table Ronde, Bio Tchané dira que si cette dynamique est maintenue, on parlera moins de sous-emploi, de l’inadéquation des emplois créés par rapport aux desiderata des apprenants d’ici quelques années. « …D’ici 2030, le Bénin doit être en mesure de renverser complètement la vapeur en passant de 5% des apprenants qui viennent de la formation professionnelle parmi le nombre d’apprenants en fin de formation, à 70% des apprenants qui sortent de la formation professionnelle. Pour y arriver, il faudrait travailler aussi bien au niveau du primaire, du secondaire et du supérieur. Si nous arrivons à résoudre les problèmes et les obstacles qui sont sur notre chemin aujourd’hui, il est clair que demain le e-learning sera facile et abordable pour les étudiants, les apprenants et les enseignants dans le domaine du Numérique et dans bien d’autres domaines » a fait remarquer le Ministre d’État chargé du Plan et du Développement avant d’ouvrir officiellement la Table Ronde.

J-Marc Aurel AGOSSOU

#Chomage, #Sous_Emploi, #Universites, #Decideurs, #Secteur_Prive, #VisBen, #Benin : #Formateurs, #Employeurs, #Wasexo

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :