Bilan/Economie : La situation du #Benin sur la période 2018-2021

 Bilan/Economie : La situation du #Benin sur la période 2018-2021

Romulad Wadagni, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances

Écoutez cet article en audio

(Recettes et dépenses publiques, Déficit budgétaire, financement et dette…)

Romulad Wadagni, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances
Romulad Wadagni, Ministre d’Etat chargé de l’Economie et des Finances

Le Débat d’Orientation Budgétaire (Dob) 2021-2022 tenu ce mardi 29 Juin 2021 au Palais des Gouverneurs sous la houlette du président Louis G. Vlavonou a été l’occasion pour le Gouvernement du président patrice Talon, de faire le point aux députés de la situation économique du pays sur la période 2018-2021.

Ainsi selon les réponses apportées aux députés et contenues dans le rapport de la Commission des Finances et des Echanges, rapport présenté en plénière, la situation économique du Bénin sur la période 2018-2021 se présente ainsi qu’il suit.

Sur les trois dernières années, le taux de croissance moyen de l’économie béninoise s’est affiché à 5,8%. Le rythme d’accélération de la richesse nationale est resté rapide en 2018 et 2019, en ressortant à 6,7% en 2018 et 6,9% en 2019. Malgré le contexte de fermeture des frontières terrestres du Nigeria.

En 2020, le taux de croissance ressortirait à 3,8% contre une prévision initiale de 7,6% et une prévision révisée de 2,3%. Bien qu’étant en net ralentissement par rapport à la prévision initiale, le Bénin afficherait en 2020, la troisième meilleure croissance économique d’Afrique subsaharienne et la première de la CEDEAO. Ce niveau de croissance, largement supérieur aux prévisions révisées, s’explique principalement par la stratégie innovante de gestion de la pandémie d’une part, et par la reprise rapide de l’activité économique au second semestre, d’autre part.

En effet, contrairement à la plupart des pays, le Bénin a adopté une stratégie de gestion innovante de la pandémie, caractérisée par la protection aussi bien des personnes que des affaires, qui a significativement contribué à amoindrir ses effets sur l’économie nationale.

Globalement, la hausse du niveau de richesse, malgré le contexte de pandémie, est principalement imputable à i. l’amélioration de la production agricole, notamment le coton ; ii. la hausse de l’activité d’égrenage, en lien avec l’augmentation de la production du coton au cours de la campagne 2019-2020 ; iii. les effets induits sur l’économie de la mise en service, en août 2019, de la nouvelle centrale électrique de Maria-Gléta 2 ; iv. la résilience des activités de services aux effets de la pandémie et à la fermeture des frontières du Nigeria ; et v. l’incidence des réformes de l’administration fiscale, qui ont abouti à un dépassement des prévisions de recettes pré-COVID-19.

Recettes et dépenses publiques, Déficit budgétaire, financement et dette

Sur la période 2018-2021, les opérations financières de l’Etat ont été globalement marquées par une consolidation budgétaire, excepté en 2020, en raison de la riposte budgétaire nécessaire à la situation de crise sanitaire.

Recettes publiques

Les recettes totales des régies financières pour le compte de 2020 se sont établies à 1142,1 milliards FCFA contre 1088,0 milliards de FCFA en 2019 et 1028,6 milliards FCFA en 2018. Elles ont ainsi connu une hausse moyenne de 6,6% sur la période 2018-2021. Cette évolution favorable des recettes est soutenue par les bonnes performances de l’ensemble des régies financières, en lien avec les résultats probants des réformes entreprises par le Gouvernement.

Les dépenses publiques

En 2020, les dépenses totales et prêts nets de l’Etat se sont affichés à 1 719,8 milliards FCFA contre 1 225,9 milliards FCFA en 2019 et 1 305,9 milliards FCFA en 2018. Elles ont ainsi connu en 2020, une hausse de 40,3% par rapport à 2019. Cette hausse des dépenses publiques est principalement tirée par la pression sur les dépenses de transfert, d’équipement et d’investissement, conséquence de la mise en œuvre des mesures de riposte à la pandémie de la COVID-19.

Déficit budgétaire, financement et dette

Le déficit budgétaire dons compris, est ressorti en moyenne à 2,7% du PIB, sur la période 2018-2021. Pour 2020, le déficit s’est affiché à 4,7% du PIB contre 0,5% du PIB en 2019.

Cette détérioration du déficit budgétaire dons compris, en pourcentage du PIB en 2020, est imputable aux efforts du Gouvernement pour atténuer la propagation de la pandémie de la COVID-19 et ses effets sur les entreprises et e social.

Bien que le déficit se soit causé par rapport aux données historiques, le Bénin affiche en 2020, le plus faible déficit budgétaire de l’espace UEMOA, résultant de la bonne tenue des recettes publiques, même en période de pandémie et de la maîtrise des dépenses.

En matière d’endettement, l’encours de la dette publique en 2020 s’est établi à 4,156 milliards FCFA, soit 46,1% du PIB contre 3 476,6 milliards FCFA en 2019 (41,2% du PIB). La hausse du taux d’endettement à fin décembre 2020 s’explique par la double crise sanitaire et économique de la COVID-19 qui a entraîné des besoins de financement additionnel imprévisibles. Ce taux est largement en dessous de celui de l’Afrique subsaharienne estimé à 56,2% par le FMI en avril 2021.  

J-Marc Aurel AGOSSOU

Source : Rapport de la Commission des Finances et des Echanges/Assemblée Nationale
#DéficitBudgétaire,  #RecettesDépensesPubliques, #TauxdeCroissance, #Visben, #Wasexo, #Inflation, #Cherete, #Dettes

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :