Braquage à l’aéroport de Bruxelles : 37 millions d’euros de diamants volés

Mercredi 18 février 2013, un braquage à mains armées a eu lieu à l’aéroport de Bruxelles, en Belgique. Au nombre de huit, les malfaiteurs ont récupéré un butin s’élevant à près de 350 millions d’euros, composé essentiellement d’or et de diamants. Aucune victime n’a été faite, mais les braqueurs sont actuellement toujours en fuite. 

Dix minutes montre en main et pas un coup de feu pour un butin qui s’élève à près de 350 millions d’euros. C’est sans doute l’un des braquages les plus nets, précis et rentables de l’histoire.

Mercredi 18 février, à 19h47, deux voitures se sont introduites sur le tarmac de l’aéroport de Bruxelles, en Belgique. Après avoir défoncé la barrière de sécurité à bord d’une camionnette Mercedes et d’une fausse voiture de police, huit malfaiteurs se sont introduits lourdement armés sur le tarmac bruxellois.

Avec un but bien précis en tête, ils se sont dirigés immédiatement vers des agents d’un transport de fonds de la Brinks en train de charger un avion en départ pour Zurich. Armes automatiques en main, ils ont forcé les employés à leur confier la cargaison contenant rien de moins que des diamants et de l’or en grande quantité, explique le média belge La Libre. Sans agitation et sans même un coup de feu, les voleurs ont chargé le butin dans leurs fourgons respectifs et s’en sont retournés comme si de rien n’était. En dix minutes chrono, l’affaire était pliée et les malfrats évaporés.

Des braqueurs professionnels pour un vol sans bavure

Pour effacer les traces, les voleurs, visiblement professionnels, ont abandonné leur camionnette après y avoir mis le feu. La police bruxelloise indique que des témoins auraient vu la bande monter à bord de leur second véhicule, une Audi surmontée d’un gyrophare. Évanouis dans la nature et à bord de ce véhicule de camouflage, les malfaiteurs n’ont pas encore été trouvés.

Riches d’un butin qui s’élèverait à 350 millions d’euros, dont 37 millions d’euros de diamants, ces braqueurs pourraient toutefois avoir du mal à revendre leur marchandise. Car si l’or pourra être repris sans problèmes, les diamants eux seraient extrêmement difficiles à écouler en Belgique car répertoriés. “Il s’agissait de diamants bruts et taillés en provenance d’Anvers et à destination de Zurich, en Suisse”, a précisé Caroline De Wolf, porte-parole de l’Antwerp World Diamond Centre, parlant de “l’un des plus grands braquages” de diamants à ce jour.

Ce braquage toute en finesse n’aura fait en tout cas aucune victime, pas même causé un retard de voyageurs. “Cet incident n’a eu aucun impact sur la continuité du trafic aérien. Le vol impliqué a été annulé”, a déclaré le porte-parole de l’aéroport. Poli et sans bavure, le casse est digne d’un scénario de cinéma.

Source: Gentside.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :