Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Collecte de sang en temps de Covid-19: Situation sous contrôle dans l’Ouémé/Plateau

Comme dans les autres départements du Bénin, la collecte de poches de sang a été aussi perturbée dans l’Ouémé/Plateau par la pandémie du Covid-19. Seulement la situation a été maitrisée grâce aux stratégies mises en place par les responsables de l’Antenne départementale de Transfusion sanguine et qui ont été plus ou moins payantes sur le terrain.

L’Antenne départementale de Transfusion sanguine de l’Ouémé/Plateau ambitionne de mobiliser d’ici à la fin de cette année 2020 environ 4 855 poches de sang. Ce nombre devra lui permettre d’atteindre son objectif au titre du second semestre de cette année, à savoir collecter au moins 6 250 poches de sang. A la date du 21 août dernier, cette structure était à 1 395 poches de sang mobilisées sur les 6 250 attendues. Mais cette situation ne semble pas trop inquiéter les responsables de l’antenne. Pour le chef antenne, Dr Christian Hounsounou, cet objectif peut-être atteint en dépit du contexte de la pandémie du Covid-19. Il a mis en place une batterie de mesures pour contourner les obstacles afin de permettre à l’antenne d’assurer sa mission, celle de garantir le sang aux formations sanitaires qui en formulent la demande et de promouvoir le don de sang. Les séances de sensibilisations physiques ou avec des affiches ont été renforcées sur le terrain. L’antenne a aussi initié des rencontres de concertation et de formation avec les responsables associatifs pour former les recruteurs communautaires bénévoles qui sont lancés sur le terrain pour continuer la mobilisation sociale et promouvoir le don de sang. Mieux, le chef antenne a rencontré à la préfecture de Porto-Novo les membres de la Conférence administrative départementale (Cad) pour solliciter leur appui pour l’atteinte de l’objectif de 6 250 poches de sang à collecter au titre du second semestre de l’année 2020. Pour Dr Christian Hounsounou, si chacune des structures administratives présentes à cette Cad pouvait mobiliser 50 membres de son personnel, l’on pourrait obtenir 1 250 poches de sang. Ce sera un gros pas de franchi dans l’ambition de 4 855 poches de sang restantes. Il garde espoir que les directeurs départementaux, les maires et les autorités préfectorales qui ont participé à cette conférence vont tenir parole en posant des actes forts et en s’impliquant à fond dans la mobilisation sociale pour promouvoir le don.

2e au plan national

Mais l’antenne départementale ne s’est pas arrêtée à ces seules mesures. Elle a décidé d’ouvrir ses portes, informe Dr Christian Hounsounou, tous les samedis afin de permettre à ceux qui ne peuvent pas venir en semaine de se rattraper pour donner une partie de leur sang. Tout ceci se fait, insiste le chef antenne, dans le respect strict des règles barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. « Je rassure les uns et les autres sur la nécessité de poursuivre les collectes et faire les prélèvements de sang dans un cadre adéquat et en toute sécurité sanitaire », souligne-t-il. Le chef antenne se félicite tout de même des résultats obtenus pour le compte du premier semestre de l’année 2020. Lesquels, selon lui, sont assez satisfaisants avec un taux de 92 % par rapport aux prévisions de 6 250 poches de sang. Au 30 juin dernier, Dr Christian Hounsounou informe que son antenne a pu collecter 5 741 poches de sang. Ce taux a permis à l’antenne départementale Ouémé/Plateau de s’en sortir avec la 2e place au niveau national sur les 28 900 poches de sang collectées sur la période par l’Agence nationale de transfusion sanguine (Ants), précise le chef antenne. Selon lui, les résultats auraient pu être meilleurs si l’antenne n’avait pas été ralentie dans son élan au début de cette année avec l’apparition au Bénin, le 18 mars dernier, du premier cas de Covid-19. Cette situation a créé une certaine panique au sein de la population et a du coup affecté la capacité de collecte du sang. Surtout avec la mise en place des mesures barrières et l’instauration du cordon sanitaire qui a pris en compte plusieurs communes de l’Ouémé, observe Dr Christian Hounsounou. L’antenne a vu aussi ses marges réduites suite à la mise en congé anticipé de ses cibles de collecte privilégiées que sont les collèges, les lycées, les universités et autres. Face à cette situation, elle a dû peaufiner d’autres stratégies pour aller chercher le sang au sein des communautés à travers les actions de sensibilisation et des échanges avec des responsables au niveau communautaire, notamment les chefs quartier et les Chefs d’arrondissement (Ca). Lesquelles actions permettent à l’antenne de tenir le coup, assure le chef antenne départementale Ouémé/Plateau de la Transfusion sanguine.

Thibaud C. NAGNONHOU, La Nation A/R Ouémé-Plateau,

#Collecte_de_sang, #Covid_19, #Oueme_Plateau, #Sante, #Transfusion_sanguine, #Benin, #Wasexo

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version