Comment les seins en silicone ont-ils été inventés ?

 Comment les seins en silicone ont-ils été inventés ?
Écoutez cet article en audio

Le journaliste David Castello-Lopes, dans l’émission “Historiquement vôtre” sur Europe 1, revient tous les jours sur les origines d’un objet. Ce lundi, les origines : des seins en silicone. “La taille des seins est peut-être le complexe numéro 1 de l’humanité”, avance le journaliste. Chaque année, dans le monde, 1,5 million de femmes se font refaire les seins. Pour savoir comment ‘on est passé de 0 à 1,5 million de femmes avec des seins en silicone”, David Castello-Lopes a fait le déplacement jusqu’à Houston, au Texas.

Pourquoi Houston aux Etats-Unis ? Car “c’est là qu’un vieux monsieur habite, il s’appelle Thomas Biggs”. Ce dernier est docteur, il est l’ultime membre vivant de l’équipe médicale qui a posé le premier implant en silicone au monde, en 1962.

“Mais, tu trouves pas qu’on dirait un sein ?!”

Avant les années 60, il y avait déjà eu plein de tentatives de rendre les seins des femmes plus gros mais en y mettant des choses ou des composants qui n’étaient alors pas adaptés… comme de l’ivoire, du cartilage de bœuf, des éponges, et surtout du silicone seul, injecté directement dans les seins. En plus de ne pas donner l’effet escompté, ces procédés étaient dangereux.

Au début des années 60, dans les hôpitaux, une pratique commence à se démocratiser. Au premier abord anodine, elle a eu des conséquences inattendues. Quelle pratique ? Remplacer les bouteilles en verre qui contenaient du sang pour les transfusions par des poches en plastique… Un collègue de Thomas Biggs, à l’hôpital de Houston, manipule une de ces poches et s’exclame : “Mais, tu trouves pas qu’on dirait un sein ?!”. Affirmatif, répond le jeune Thomas Biggs. L’idée est née. Thomas Biggs et ses pairs commandent un prototype de poche en silicone.

“Ils faisaient partie de moi”

Le premier test a lieu sur un chien nommé Esmeralda, qui ne meurt pas lors de l’opération ni après celle-ci. Restait à trouver une femme cobaye. “On a eu une dame un jour qui avait des tatouages sur les seins avec le nom de son petit ami et elle avait rompu avec lui donc elle voulait les enlever”, raconte Thomas Biggs à David Castello-Lopes. Réponse du corps médical de l’époque à cette femme ? “Ok, et ça vous dirait d’avoir des seins plus gros ?” C’était il y a 58 ans, Timmy Lindsay devenait alors la première femme de l’histoire du monde à recevoir des seins en silicone.

Timmy Lindsay est aujourd’hui une femme de 85 ans. Contactée quelques jours plus tôt avant la visite du journaliste d’Europe 1 à Thomas Biggs, elle a confié au docteur américain : “Toutes ces années, je n’ai jamais vraiment pensé à mes seins. Ils étaient juste là. Ils faisaient partie de moi”.
msn.com

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :