Conditions d’archivage des données au CNT : Alerte, des insectes menacent la Lépi

 Si ce que les députés du groupe de travail sur la Lépi, ont déclaré avoir vu  le jeudi dernier au Centre National de Traitement/Lépi, n’est pas juste la liste de ceux qui ont voté en mars-avril 2011 ( liste électorale 18 ans et plus) et que c’est bien la liste de tous ceux qui ont été recensés porte-à-porte, alors OUI la Lépi existe. Mais alors, cette existence appelle des questions qui méritent réponse.

Francis Z. OKOYA

 La première interrogation est relative à la conservation des donnés de la Lépi. Sur les images relayées par les différentes chaînes de télévision, on a vu des tas de cartables contenant des données de la Lépi. Le député Edmond Zinsou au regard de ce qu’il a vu, s’indigne et interpelle : « Sur beaucoup de chemises dossiers, on n’a constaté de la poudre. Je dis bien la poudre et non la poussière. Il y a un certain nombre de chemises dossiers, je me demande quelle est la chance pour qu’elles durent.   N’est-ce pas la manifestation des dégâts des insectes par rapport à cet archivage là.  Est-ce que ces dossiers de la Lépi pourront durer à cause de cette poudre qui me parait des prémices des dégâts ». A ces appréhensions largement partagées par les autres députés, Bonaventure Gagnon un des responsables  du Centre National de Traitement des données a répondu en ces termes : « …Ce que vous avez dit est juste. Il faut reconnaitre que chaque fois nous travaillons là-dessus et nous avons adressé des requêtes aux différents responsables de l’opération. Sur le mur vous allez constater aussi qu’il y a des ouvertures en haut, la salle doit être revue, si possible climatisée pour donner plus encore de vie à ces dossiers. Nous avons fait le nécessaire et je crois que les responsables sont en train de réfléchir sur une solution efficace ».

 Les autres questions qui méritent réponse

La Lépi est donc au Centre International de Conférence. Voilà une équation de résolue. Mais alors pourquoi toute cette tragie-comédie autour de son emplacement? Pourquoi les députés Karim Chabi  Sika, Hélène Aholou Kèkè, éminents membres de la Cps/Lépi n’ont pas cru devoir corriger le tir ? Pourquoi n’avoir pas rendu  publique  ( affichage, publication au journal officiel et surtout Internet) la Lépi comme l’exige la loi qui l’a vu naître  ? La Lépi sera-t-elle enfin publiée? Les députés membres du groupe de travail pour la correction de la Lépi répondront tout au moins à cette dernière interrogation.

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :