Contribution financière citoyenne pour la lutte contre le Covid-19 : La fondation Jacques-Anne Migan répond favorablement à l’appel du Gouvernement et ouvre la voie

 Contribution financière citoyenne pour la lutte contre le Covid-19 : La fondation Jacques-Anne Migan répond favorablement à l’appel du Gouvernement et ouvre la voie

Par un Communiqué en date du 30 mars 2020 et signé du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Pascal I. KOUPAKI le Gouvernement du Président Patrice Talon invite toutes les personnes morales ou physiques, désireuses de participer financièrement ou matériellement à la lutte contre le Covid-19 à le faire suivant des canaux indiqués.

Répondant favorablement à cet appel ce vendredi 03 avril 2020, la fondation  Jacques-Anne Migan (JAM) du nom du Bâtonnier Jacques Migan et de son épouse, a remis au ministre en charge de la santé, Benjamin HOUNKPATIN, un chèque million (1.000.000) de FCFA à l’ordre du Trésor public. Pour le Bâtonnier Jacques Migan, il s’agit une fois encore de l’expression du soutien franc et sincère aux actions du Gouvernement Talon.

Il nous en dit un peu plus sur cet acte hautement citoyen et fortement patriotique à travers l’allocution prononcée à la cérémonie de remise de chèque et l’interview ci-dessous.

Monsieur le Bâtonnier, la Fondation (J.A.M.) Jacques-Anne Migan, (de votre nom et de celui de votre épouse) vient d’offrir la somme de Fcfa Un million (1.000.000) au Gouvernement du Bénin dans le cadre d’un élan de solidarité visant à accompagner celui-ci dans la lutte contre la pandémie du Covid 19 qui fait actuellement des ravages au plan planétaire. Alors parlez-nous plus en détail de cette Institution.

Merci monsieur le journaliste. La Fondation (J.A.M.)Jacques-Anne Migan est une Institution caritative créée en 1994 qui accompagne les populations béninoises dans la lutte contre la pauvreté à travers le secteur de l’éducation. C’est dire que nos activités s’échelonnent dans le temps. Mais globalement, ces activités s’articulent autour de trois axes.

 

Quels sont ces différents axes ?

Nous avons le Centre de documentation et d’information juridiques, l’accompagnement des jeunes chercheurs et la salle informatique et de documentation sise dans le 3e arrondissement de Porto-Novo.

  • Le Centre de documentation juridique « Jurisjam » est l’une des plus grandes bibliothèques de droit de notre pays. Elle comporte un fond documentaire très important contenant des ouvrages et un large éventail de revues et de magazines juridiques. La bibliothèque est sise à Cotonou (quartier les Cocotiers). Elle est accessible à tous (étudiants, enseignants, chercheurs).

 

  • Ensuite, l’accompagnement des collégiens, lycéens et jeunes chercheurs par l’organisation de cours de vacances, de dons de fournitures scolaires aux élèves et par un soutien financier aux chercheurs de niveau master ou doctorat.

 

  • Enfin, la Fondation J.A.M a mis en place l’année passée un centre informatique permettant aux élèves et écoliers de la ville de Porto-Novo de se familiariser avec l’outil informatique. Ce centre leur sert également de lieu de recherches. Il sert enfin de lieu de lecture aux écoliers.

 

Quel est votre mot de fin, Monsieur le Bâtonnier ?

Je voudrais inviter nos vaillantes populations à la sérénité et au strict respect des consignes des autorités sanitaires mais plus encore au développement d’un élan de solidarité généralisée.

Cette solidarité qui incombe à chacun d’entre nous en de pareilles occasions, ne se manifeste pas seulement par le don d’une enveloppe ou de matériels. En effet,  en plus des ressources financières et matérielles que nous sommes appelés à apporter à l’effort national de lutte contre cette maladie ravageuse,  nous devrions aussi être solidaires dans nos actes, nos gestes, nos pensées,  nos réactions et nos appréciations en ces moments critiques. Respecter les mesures mises en place par les autorités sanitaires pour préserver notre santé commune, c’est faire preuve de solidarité. Partager les bonnes informations sur le COVID 19 avec les couches de notre société qui ignorent encore tout de ce mal, c’est une forme de solidarité.

Aider à une prise de conscience dans les milieux où l’on résiste encore à la réalité de cette maladie,  c’est bien un autre niveau de solidarité.

Dans la solidarité, la sérénité est garantie pour tous. Et quand on est serein,  l’auto discipline est évidente. La solidarité,  la sérénité et l’auto discipline sont nos forces et nos armes pour une victoire certaine sur le COVID 19. Cultivons les et c’est toute la Nation qui en bénéficierait.

Je suis convaincu qu’avec un tel élan de solidarité, nous vaincrons ce mal qui répand la terreur.

  • Merci pour cette spontanéité et cette générosité.

C’est nous.   

J-M Aurel AGOSSOU www.visages-du-benin.com Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous, restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :