Correction de la Lépi :Les observations et recommandations d’un expert béninois sur le rapport de l’OIF

( Voir aussi le calendrier détaillé  proposé par le Prd)

Parmi les communications auxquelles ont eu droit les membres de la Direction Exécutive Nationale du Prd, ceux du Bureau Politique lors de leur séminaire de réflexion sur la Lépi, figure celle de Emmanuel Zossou intitulée «  Présentation et analyse du rapport d’évaluation de la Lépi réalisé par l’OIF ».Après avoir partagé avec les participants le contenu du rapport de la mission d’évaluation de la Lépi par les experts de l’OIF, Emmanuel Zossou s’est appesanti sur les lacunes de cet « audit » et des avis techniques des experts internationaux commis par le Prd pour faire une contre expertise dudit rapport. Il en déduit   des observations.

Francis Z. OKOYA

 

Les dix (10) observations de Emmanuel Zossou sur le rapport de l’OIF

1-    La mission s’est déroulée du 31 janvier au 9 février 2012 soit 10 jours : ce qui est notoirement insuffisant pour un travail de fond.

2-    Il ne s’agit pas d’un audit, mais comme le dit le titre du rapport, d’une évaluation du contenu de la Lépi et des fonctionnalités de son logiciel de gestion. Il s’agit en fait d’une évaluation qualitative du contenu de la Lépi, avec des risques de jugements subjectifs.

3-    La mission n’a pas reçu une copie de la base de données, ce qui aurait permis de faire une analyse de fond et de porter, comme elle le dit elle-même ( page 4- dernier paragraphe) de ” porter une appréciation plus complète sur le volume d’inscription multiples, sur la qualité et sur la complétude des données collectées et saisies”. Ce qui constitue dans le langage des consultants, une grosse faiblesse de la mission, une réserve importante sur le rapport et la reconnaissance par ses propres auteurs que ce n’est qu’un audit

4-    Le rapport reconnaît formellement que le « recensement a connu des difficultés liées aux intémpéries, aux mots d’ordre de boycott, aux erreurs ou omissions de la cartographie censitaire et à la délimitation imprécise de certains villages et quartiers de ville etc ». Malgré toutes ces faiblesses, la mission n’a pas voulu se prononcer sur l’exhaustivité du recensement : ce qui montre une certaine dimension subjective voire politique du rapport.

5-    La mission reconnaît que les méthodes utilisées pour le découpage électoral ne permettent pas de garantir que l’électeur est rattaché à un bureau de vote situé à proximité de son domicile.

6-    La synthèse des résultats du Recensement Porte à Porte (RPP) met en exergue (Page 20), comme nous le savons, que 2,2 millions de citoyens sur les 7,5 soit 30% ont été enrégistrés sans document. A-t-on l’assurance qu’ils existent réellement et qu’ils sont des béninois ?

7-    Le fichier contient des noms que le système n’a pas pu ou su éliminer.

8-    La mission met bien en exergue qu’il n’ ya aucune procédure en place aujourd’hui pour suivre les changements ou mises à jour de la Lépi. Il n’a pas fiabilité des données sans traçabilité des changements introduits dans le système.

9-    Un certain nombre de commentaires pertinents ont été sur les lacunes relatives à la gestion des cartes d’électeur.

10-                      La mission a su bien traduire dans ses recommandations, les commentaires faits par les représentants des partis politiques qu’elle a rencontrées.

 

Par la suite, Emmanuel Zossou a fait les recommandations qui s’inscrivent dans le respect de la volonté du PRD et de l’ensemble des partis politiques de travailler ensemble pour : apporter des corrections aux manquements et imperfections de la LEPI dans sa version actuelle l’actualiser    en faire un outil fiable utilisable pour les prochaines élections.

Ces recommandations sont :

Recommandation No1 : Mise en place d’un Comité de Pilotage du projet d’actualisation de la LEPI

Ce Comité composé de représentants du Gouvernement, de l’opposition et de la société civile aura pour rôle de :

Superviser le projet.

Contrôler la mise en œuvre de l’audit des fichiers de la LEPI.

Arbitrer les recommandations et les plans d’actions correctives aussi bien portant sur les fichiers de la LEPI que les enjeux du recensement.

Organiser des réunions d’étape.

Prendre des décisions nécessaires pour l’avancement du projet.

De s’assurer que le calendrier arrêté est respecté.

Recommandation No2 : Audit de la LEPI par des experts indépendants

 L’objectif est de confier cette mission à une équipe d’experts choisis en partie par le Gouvernement, et en partie par l’opposition. En complément de la mission d’évaluation de l’OIF, il s’agit de procéder à l’audit des fichiers de la LEPI, de proposer des actions correctives avec un plan de mise en œuvre à court et à moyen terme (avant et après les élections municipales de 2013).
 

Recommandation No3 : Recensement des électeurs

Le comité de pilotage, dès sa mise en place, doit faire des propositions concrètes pour corriger les insuffisances du recensement  portant notamment sur les points suivants :

Les 2,2 millions de personnes enregistrées en l’absence de tout document.

Les citoyens non recensés ou non-inscrits.

Les localités non prises en compte à ce jour.

Le nettoyage des doublons.

Recommandation No4 : Fiabilisation du découpage et rattachement des bureaux de vote

Recommandation No5 : Traçabilité ;

Recommandation N° 6 : Transparence et communication ;

 Recommandation N7 : Calendrier :

 CALENDRIER PROPOSE PAR LE SEMINAIRE DU PRD SUR LA LEPI

 

Juin 2012 :

Mise en place du comité de pilotage

Choix des Experts nationaux et internationaux pour la réalisation de l’audit participatif proprement dit des fichiers de la LEPI

 

Juillet 2012 :

Réalisation de l’audit participatif ;

Réception du rapport

Plan d’actions correctives arrêtées par le comité de pilotage

 

Août, Septembre et Octobre 2012 :

Mise en œuvre des actions correctives ;

Présentation du rapport d’actualisation de la LEPI

 

Novembre 2012 :

Affichage des listes électorales dans toutes les localités et sur l’internet ;.

Prise en compte des dernières modifications

Finalisation de la liste

Emission du rapport final ;

 

Décembre 2012

Publication des listes électorales

Edition de nouvelles cartes d’électeurs de la LEPI corrigée et consensuelle ;

 

Janvier 2013

Distribution de ces nouvelles cartes d’électeurs ;

Elaboration et publication du rapport de la distribution de ces cartes d’électeur ;

Remise du patrimoine de la LEPI corrigée à l’organe permanent retenu pour la gestion de la LEPI ;

Fin de la mission du comité du pilotage.

  La mise en place de procédures permettant de suivre toutes les modifications apportées au fichier électoral actuel s’impose. Elle contribue par ailleurs à la fiabilisation des données de la LEPI.

 

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :