Devoir de mémoire : Le serment Constitutionnel de Boni Yayi

Point n’est besoin de rappeler les propos du Chef de l’Etat le 1er août 2012 quand il imagine et se prépare à un affrontement entre SES citoyens.  Mais lorsque la chaîne de télévision nationale rapporte ce lundi 27 août 2012, les mêmes propos tenus une fois encore par la même autorité près de 30 jours plus tard  et c’est fois-ci, directement aux populations d’une région du pays, il y a lieu de s’inquiéter et rappeler  aux uns et aux autres le serment ci-dessous que le Chef de l’Etat a prêté avant son entrée en fonction en avril 2011. Jugez-en !

Francis Z. OKOYA

 

Article 53 de la Constitution :            
Avant son entrée en fonction, le Président de la République prête le serment suivant :

« Devant Dieu, les mânes des ancêtres, la Nation et devant le Peuple béninois, seul détenteur de la souveraineté, Nous…, Président de la République, élu conformément aux lois de la République jurons solennellement

–         de respecter et de défendre la constitution que le Peuple béninois s’est librement ;

–         de remplir loyalement les hautes fonctions que la Nation nous a confiées ;

–         de nous laisser guider par l’intérêt général et le respect des Droits de la personne humaine, de consacrer toutes nos forces à la recherche et à la promotion du bien commun, de la paix et de l’unité nationale ;

–         de préserver l’intégrité du territoire national ;

–         de nous conduire partout en fidèle et loyal serviteur du peuple.

En cas de parjure, que nous subissions les rigueurs de la loi ».

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :