Discours d’autosatisfaction,de divisions,d’invectives ….Le Prd dit non et appelle Yayi et les siens à la retenue

 

La position du Parti du Renouveau Démocratique de Maître Adrien Houngbédji sur l’actualité socio-politique depuis ce soir du mercredi 1er août 2012, était très entendue. Le Prd allait-il soutenir d’une manière ou d’une autre le discours du Chef de l’Etat, les agissements de certains citoyens qui se réclamaient de sa cause, la déclaration politique des Fbce parce que leur leader a été désigné comme ” grand homme d’Etat” ? Le Porte-parole du parti, entouré des membres du Bureau politique ont répondu par la négative à cette interrogation. C’était ce lundi 06 août 2012 au domicile de Me Adrien Houngbédji. Pour les responsables du Prd, les deux interventions de Boni Yayi ( message à la nation et entretien télévisé) n’ont pas apporté des réponses aux questions pertinentes de l’heure. Ces questions pour le Prd sont la mauvaise gouvernance, la crise économique et sociale, les dossiers du port et du coton, la LEPI. Pire, non seulement les interventions sus mentionnées n’ont pas contribué à baisser la tension socio-politique déjà tendue mais en ont rajouté. Toutes choses contre lesquelles, le Prd s’insurge, dénonce et appelle à la retenue. Voici l’intégralité de la déclaration lue par le député Charlemagne Honvo, Porte-parole du Prd.

Francis Z. OKOYA

Parti du Renouveau Démocratique ( PRD)

Point de presse

Cotonou le lundi 06 août 2012

Parti du Renouveau Démocratique (PRD) Point de Presse Cotonou, le lundi 06 Août 2012

La célébration du cinquante deuxième (52eme) anniversaire de l’Indépendance nationale de notre pays a été marquée par deux interventions du Chef de l’Etat : le message à la Nation du 31 juillet au soir, et l’entretien télévisé du premier (1er) août.

Il est de tradition en pareille circonstance que le Président de la République, après avoir brossé à grands traits le bilan de l’action gouvernementale, trace les perspectives qui s’offrent au pays dans les mois à venir, et invite ses compatriotes au rassemblement et à l’effort pour la réalisation des objectifs fixés. Le respect de cette tradition était d’autant plus nécessaire que l’année 2012 est marquée par une situation de crise économique sans précédent depuis 1990 ; marquée aussi par une tension sociale alimentée par les revendications légitimes des différentes catégories sociales ; marquée enfin par un climat politique non maîtrisé depuis les élections scandaleuses des mois de mars et avril 2011.

Ce climat est porteur de lourdes menaces pour la paix et la cohésion nationale à l’approche des élections locales de 2013.

En lieu et place d’un message d’unité, d’espoir et de paix, les Béninois ont assisté à un discours et à un entretien d’autosatisfaction, de divisions, de mépris, d’invectives et de menaces à l’endroit de ceux de nos concitoyens, de plus en plus nombreux, qui ne partagent pas la vision ou les méthodes de gestion du Chef de l’Etat. Ces propos ont entraîné les réactions en chaîne de ses adversaires et les contre-réactions de ses partisans.

Le Président de la République est le Chef de la Nation ; il n’est pas un chef de clan. S’il a droit au plus grand respect de la part de tous et de chacun, il doit lui aussi respect à tous et à chacun.

Dans une démocratie qui se veut apaisée, les contradictions internes sont réglées par le dialogue et la concertation. Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) croit au dialogue et l’appelle de tous ses vœux. C’est pourquoi il dénonce toutes les formes d’expression violentes qui ont marqué les festivités du 1er août 2012 (provocations, obstructions, et entrave à la liberté d’expression, métaphores animalières, voies de fait…etc.).

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) invite l’ensemble des acteurs politiques de tous bords et les leaders d’opinion à la retenue. Les véritables sujets de préoccupation que sont la mauvaise gouvernance, la crise économique et sociale, les dossiers du port et du coton, la LEPI, doivent être débattus dans la sérénité.

Vive la démocratie !

Vive le Bénin !

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :