Disparition de Pierre Urbain Dangnivo Les présumés coupables transférés à la prison d’Akpro-Missérété

Disparition de Pierre Urbain
Dangnivo

Les présumés coupables transférés à
la prison d’Akpro-Missérété

 

Tableau
récapitulatif de l’identité des mis en cause et des chefs d’accusation

Aux dernières nouvelles,
les présumés coupables arrêtés dans le cadre des enquêtes autour de la disparition de Pierre Urbain Dangnivo ont été  transférés de la prison civile de
Cotonou pour celle d’Akpro-Missérété. Ce transfert a eu lieu selon des sources concordantes, au soir du vendredi 08 octobre 2010. Il s’agit de :

 

Codjo Kossi Alofa :
il serait l’auteur du crime ; il en est l’unité centrale. C’est un jeune guérisseur de 25ans aux pouvoirs immenses, dit-on. A le croire, il aurait été contacté par un certain dignitaire de
Tron résidant à Ouidah et répondant au nom de Tchiakpè    pour exécuter ce forfait contre la somme de d’un million de francs cfa et la promesse de quelques terrains. Il aurait même
déjà perçu comme avance 500.000F payés en deux tranches après avoir donné la preuve de sa puissance à son commanditaire. Il a été interpellé grâce à la collaboration des responsables réseaux GSM.
Par ailleurs, la ceinture du disparu aurait été retrouvée sur lui. Il a exécuté le meurtre à son domicile à Womey Akangon où il a inhumé le corps qui a été exhumé le 27 septembre
dernier.

 

Jérôme Tchiakpè : Bien
qu’il s’en défende, ce serait lui le commanditaire du meurtre de Dangnivo, à en croire l’auteur du crime Codjo Alofa. C’est un dignitaire du culte Tron à Ouidah qui, impressionné par la puissance
du jeune Alofa, lui a demandé d’exécuter cette mission délicate qui lui a été demandé par une autre personne que les enquêtes révèleront certainement.

 

Finangnon Zossou :
Tradithérapeute à Djrègbé, il serait un ami de Alofa. Après leur forfait, c’est chez lui que Alofa est allé pour lui proposer de cacher le véhicule de Dagnivo dans son domicile. Mais il a refusé.
Cependant leur conversation a duré longtemps.les enquêteurs veulent alors savoir ce qu’ils se sont dit durant tout ce temps et s’il a une quelconque implication dans l’affaire.

 

Richard Dégbé :
Conducteur de taxi moto de son état, il est le voisin du numéro 1 de l’opération Alofa. Il lui serait reproché sa passivité et son silence car les enquêteurs estiment qu’il aurait dû dénoncer
Alofa. Et que s’il ne l’a pas fait, c’est qu’il est complice car il y a eu un corps qui a été enterré sous son nez et il n’a pas avisé les forces de l’ordre.

 

Daniel Mitchozounon :
Soudeur du Hounon de Ouidah (du dignitaire du culte Tron). En effet le sieur Tchiakpè aurait acheté un véhicule sur lequel il a demandé au soudeur de faire certaines réparations. Mais la veille
de l’arrestation du hounon, le soudur aurait eu plusieurs communications avec ce dernier. Et quand les enquêteurs ont remarqué ses multiples appels sur le portable, ils l’ont interpellé pour voir
si entre temps le véhicule de Dangnivo a transité par lui.

 

Romaric Assogba :
Il est le mécanicien du hounon et travaille sur le véhicule de ce dernier. C’est pour la même raison qu’il a été arrêté que le soudeur.

 Prisca
Lègba 
:
Infirmière de son état en service au Ministère de la Santé, elle a eu un enfant avec le sieur Dangnivo que ce dernier n’a pas reconnu. Pour cette raison, elle lui aurait préféré des menaces qui
se retournent aujourd’hui contre elle.

 Donatien
Amoussou 
:
Ancien militaire, il a été arrêté car il serait celui qui a fourni le somnifère qui a servi pour endormir Dangnivo avant de l’achever par étranglement. Il a été arrêté à Fifadji. Il a été
présenté au procureur le vendredi dernier et a ensuite rejoint les autres en prison.

 Deux
autres recherché 
:
Il s’agit du principal complice de Alofa chez qui le véhicule de Dangnivo est resté. La deuxième personne recherchée est un Ibo qui a participé également au crime. Les deux sont activement
recherchées par les enquêteurs.

C’est
le juge du premier cabinet d’instruction qui a hérité du dossier. Et compte tenu de la sensibilité de ce dossier, tous ceux dont les noms ont été cités dans le dossier sont d’abord gardés quitte
à découvrir après enquête minutieuse leur participation effective ou non au crime.

 


 
Tableau récapitulatif des mis en cause
dans l’affaire Dangnivo

Noms et Prénoms

Ages

Chefs d’accusation

Professions


1


ALLOFA Codjo Kossi


25


Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat et séquestration


Guérisseur


2


TCHIAKPE Jérôme


40


Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat et recel


Hounnon


3


ZOSSOU Finangnon


44


Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat


Tradithérapeute


4


DEGBE Ricahrd


25


Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat


Conducteur de Taxi moto


5


MITCHOZOUNON Daniel


34


Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat et recel de véhicule


Soudeur


6


ASSOGBA Romaric



Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat et recel de véhicule


Mécanicien


7


LEGBA Prisca



Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat


Infirmière


8


AMOUSSOU Donatien



Association de malfaiteurs, complicité d’assassinat


Ancien militaire

      

 Source :
benin24tv.com

 

 

 

 

Partager l’article !
 
Disparition de Pierre Urbain Dangnivo Les présumés coupables transférés à la prison d’Akpro-Missérété:

Disparition de Pierre Urba …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :