Du Haut de la Tribune Vacances prématurées

Du Haut de la Tribune

Vacances prématurées

Plus d’un mois déjà que les enseignants et les élèves de l’enseignement secondaire ont raréfié leurs rencontres quotidiennes. Et pour cause, préavis de grève, grève
de 72 heures puis de 96 heures. La rencontre hier jeudi entre les membres du Front des trois ordres d’enseignements avec le Chef de l’Etat semble avoir donné aux enseignant set à leurs apprenant
l’autorisation d’aller en vacances plus tôt que prévus. Boni Yayi selon monsieur Fagnon du Front serait dépassé par les évènements. Yayi at-il-vraiment dit aux enseignants de
patienter
   jusqu’en 2011 le temps pour eux d’avoir un Président de la République qu’il n’est candidat à rien
en 2011 ? Yayi a-t-il vraiment lancé aux syndicalistes du Front qu’ils peuvent aller blanchir l’année, qu’ils peuvent aller fermer les écoles ? Fagnon est formel en tout cas sur le fait
qu’à la rencontre il n’y a pas eu de négociation, il n’y a pas dialogue. Le chef de l’Etat les aurait
  renvoyés
comme des écoliers qui ont mal fait leur devoir.

Les conséquences à tirer ne sont pas nombreuses. Il y a en à mon humble avis deux essentielles. Primo l’année risque de finir plutôt que prévue, de finir
mal,
  très mal. Elle est blanche ou au mieux des cas, elle se prolonge dans les semaines de vacances ce qui
n’augure de rien de bon.

Seconde conséquence plus profonde : Le Chef de l’Etat ne peut plus satisfaire les doléances comme il y 
a quelques temps. Les agents des démembrements des Cena 2007 et 2008 ont crié, grogné, Koukpaki dit niet il n’est pas question d’augmenter  quoi que ce soit qui n’ait été prévu au budget. Yayi descend et ordonne que l’augmentation voulue dans la rue se fasse. Les
médecins ont voulu 100.000 francs de prime de risque, ils l’ont obtenu. Les membres de la Cour Suprême pion central dans le contentieux électoral pour les communales et locales de 2008 ont
demandé des moyens de transport. Des véhicules flambants neufs leurs sont attribués après moins de 48 heures de grèves. Récemment les enseignants du Supérieur ont brandi la menace d’une année
universitaire blanche. 11 milliards de francs sont prévus pour être débloqués dès octobre 2010 pour leur faire reprendre le chemin des amphithéâtres. Les syndicats du Front ont donc compris
qu’avec Yayi c’est Matthieu 7-7. Hélas depuis hier on peut fredonner avec le prégo « avant, avant c’était compétition… » et vivent les vacances prématurées.

Par Francis Z.OKOYA 

 

Partager l’article !
 
Du Haut de la Tribune Vacances prématurées:
Du Haut de la Tribune

Vacances prématurées

Plus d’un mois déjà que les en …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :