Edito: Arrêtez la pression !

Du haut de la tribune

Arrêtez  la pression !

Excédé, dépassé, ras-le-bol, colère noire, colère saine… le
champ lexical exprimant l’état physiologique dans lequel Boni Yayi s’est vidé face aux Syndicalistes du Front des trois (03) ordres d’enseignement est bien large. Mais le fait est là Boni Yayi
était vraiment fâché et s’il était dit que le Chef de l’Etat pouvait aisément s’excuser  publiquement, cela aurait été sûrement fait.
Passons !!!  Tous ceux qui ont bien voulu comprendre la réaction de Boni Yayi face aux syndicalistes du Front ont montré que c’est parce que le
Chef de l’Etat estime avoir trop fait déjà qu’il s’est comporté ainsi et dit ce qu’il a dit avec les mots que l’on sait. Mais le tir est parti. Les syndicalistes ont raidi leur position Cela doit
servir de leçon. Malheureusement depuis, la classe politique et les autres syndicalistes ont donné bien de raisons au Chef de l’Etat pour qu’il se fasse une nouvelle bourde.

Que veut-on d’un Boni Yayi confronté à la pression de la
Banque mondiale, du Fmi ?, Que veut-on d’un Boni Yayi dépassé par les revendications des enseignants ? Que veut-on d’un Boni Yayi  à qui des
adversaires font constater qu’il a démissionné de fait dans la crise de l’Education et qu’il doit véritablement déposer le tablier ? Que veut-on d’un Boni Yayi  à qui un bras droit ( Walis Zoumarou ) de son challenger Bio Tchané, demande venir s’expliquer devant la représentation nationale ? Que veut-on d’un Boni
Yayi  que l’opposition menace de traduire devant la Haute Cour de justice ? Que veut-on d’un Boni Yayi Boni Yayi  à qui des députés Fcbe tiennent tête ? Que veut-on d’un Boni Yayi à qui Bruno Amoussou et son groupe damnent le pion sur le vote de la loi abrogeant la
Lépi  tout ceci le même jour? Que veut-on d’un Boni Yayi que l’on accuse de vouloir manipuler les membres de la Cour Constitutionnelle ? Que veut-on d’un Boni Yayi à qui l’on rend
compte du fait que des élèves, manifestant dans la rue, soient gazés au lacrymogène, que d’autres soient arrêtés puis relâchés par la Police à Porto-Novo ? Par ailleurs et sur un autre plan,
que veut-on d’un Boni Yayi qui voit sa famille politique partie en lambeaux ?

On aurait beau pensé que Boni Yayi a cherché et a trouvé. Mais
de grâce ! ” Union fait la Nation”, G13,  députés “rebelles” du groupe “Sursaut patriotique”, Janvier Yahouédéhou, Raouf Affagnon, Issè Ikô, Fmi,
Banque mondiale…. Arrêtez la pression sinon le président risque de commettre l’irréparable. Un ministre trop partisan illuminé ( Fagnon est encore là), un gradé de l’armée trop zélé, un homme de
rang à la gâchette facile, tout est à craindre…

Francis Z. OKOYA 

 

Partager l’article !
 
Edito: Arrêtez la pression !:
Du haut de la tribune

Arrêtez  la pression !

Excédé, dépassé, ras-le-bol, colè …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :