EDITO:Eloigner l’allumette de la poudrière

EDITO:Eloigner
l’allumette de la poudrière


La rumeur s’est révélée une information jusque-là non contestée par le pouvoir du changement. Le 16 juillet 2010 dernier, Me Adrien Houngbédji, le candidat de
“l’Union fait la Nation” a fait l’objet d’une menace d’arrestation  pour dit-on outrage au Chef de l’Etat. En fin de semaine, on a vu les anciens
présidents Zinsou, Soglo et Kérékou se rendre au Palais de la République. Les échanges ont porté sur la tension politique dans le pays. Cette rencontre serait la suite d’une autre qui a eu lieu
entre le Chef de l’Etat et Rosine Soglo. De graves propos auraient été tenus et ont nécessité la tenue urgente de la réunion entre les anciens et l’actuel Chefs de l’Etat. Cela est préoccupant.
Depuis lundi dernier, une forte passe d’armes a lieu entre les instances appelées à diriger le processus de la Lépi. Les députés de l’opposition  se
délectent à loisir sur le contenu de la correspondance des membres de la Mirena à la Cps-Lépi. La Société civile estime que ça va mal dans le pays. Les centrales syndicales s’invitent dans la
danse très tendue de la crise socio-politique  Que la guerre s’intensifie pour la conservation du pouvoir ou sa conquête, cela pourrait se comprendre.
Je comprends que Me Houngbédji ait compris qu’il ne peut rien sans les autres qu’il a combattu et qu’ils le lui ont bien rendu et vice-versa. Je comprends que quand l’union fait la force, elle
peut la nation. Je comprends que les partisans du Chef de l’Etat clament  à qui veut les entendre : ”Boni Yayi 10 ans”. Que le sentiment d’inachevé
conduise à la volonté de briguer un second mandat cela va de soi. Que les uns ronronnent face à de fumants dossiers dénommés non traçabilité des sous générés par les véhicules d’occasion,
micro-crédits aux plus pauvres, Cen-sad, machines agricoles, Icc-Services, Kolmas, Cimenterie Onigbolo, avion présidentiel ou encore ordonnances inadaptées au mal et j’en passe, c’est de droit.
Que les autres battent le macadam, prennent d’assaut les plateaux de télévision pour défendre l’honorabilité de Yayi Boni, je comprend aussi.  Mais ce
qui est difficile à comprendre est que les actes et propos des uns puissent conduire à une réaction imprévisible et non contrôlée des autres. Je me veux plus clair. Aucune position des uns face
aux agissements des autres ne peut et ne doit conduire à foutre le bordel dans le pays. Le Bénin n’est pas né de la Conférence nationale de 1990 ou de l’indépendance acquise en 1960, Il existait
depuis fort longtemps. Tous ceux qui lisent ces lignes doivent en convenir pour avoir eu la chance de l’avoir appris en Histoire au cours primaire. Le Bénin, nous l’avions hérité et il est de
notre devoir de le léguer en très bon état à la génération future. Aucune ambition politique ne peut ni excuser ni expliquer l’image des béninois courant vers une destination inconnue nattes et
colis sur la tête, pieds nus, trainant de force un enfant torse nu et affaibli par la faim et un effort physique intense, inattendu mais sauveteur. Le peuple béninois d’aujourd’hui et de demain
ne pardonnera point aux acteurs de la classe socio-politique de faire de leur pays une contrée qui vient en ajouter à la mauvaise image d’une Afrique en guerre. Il faut éloigner l’allumette de la
poudrière pendant qu’il est encore temps…

Francis Z. OKOYA

 

Partager l’article !
 
EDITO:Eloigner l’allumette de la poudrière:
EDITO:Eloigner
l’allumette de la poudrière

La rumeur s’est révélée une in …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :