EDITO: La famille Yayi; le plan E contre Houngbédji et Abt

EDITO: La famille Yayi; le plan E contre Houngbédji et Abt

Dans le camp présidentiel, l’on ne se leurre point. Les principaux soucis ou obstacles pour la réélection de Boni Yayi ont pour nom Houngbédji et Bio Tchané. Aux
premières heures du changement, il y a eu un plan A pour enterrer la vieille classe politique. Cela a échoué. Il y a eu le plan B pour fragiliser la vieille classe  politique avec des
nominations contre nature. Le coup a foiré. Le plan C consistait à  opposer le clan Soglo aux autres alliés du G4 devenu ‘’L’Union fait la Nation’‘. Echec et mat ! Le plan D voulait de
la Lépi comme un cheval de Troie et prendre par surprise les opposants. Nouvel échec ! Et face à l’offensive unitaire de la troupe à Bruno Amoussou conduite par le candidat unique Me Adrien
Houngbédji, la sérénité et la détermination de Abt, Boni Yayi, désormais fixé sur le double jeu de certains de ses députés et des membres de son entourage, sort le plan E : le repli vers la
famille. Yayi reste certain de pouvoir compter au moins sur sa famille pour ses actions de reconquête du pouvoir.  1ère étape, il a tout fait pour que le mariage de sa fille Rachel (mariage
pourtant célébré déjà au Canada aux dires de certains) soit repris ici au pays au vu et au su de tous. Il fallait être à Porto-Novo ce samedi là pour se rendre compte qu’il s’agissait simplement
d’une propagande déguisée. 2ème étape et 2ème visée toujours du côté des enfants issus du 1er mariage avec la El-hadja de Porto-Novo, Nasser Yayi. Le fils de son père jusque-là discret sur le
plan public a été poussé de sa chaise de spectateur joyeux des gradins pour la chaude pelouse de la scène politique. Il a donné sa caution pour la réélection de son père le week-end dernier.
Hélas c’est dans le piège d’une escroquerie politique qui fait miroiter le vote d’un  million (01) de jeunes en faveur de Yayi en 2011, que Nasser a posé ses premiers pas d’acteur politique.
Passons ! Curieusement c’est en ce moment précis que Solange Yayi  l’autre fille de la première de dame de Porto-Novo reprend ses actions sur le terrain contre  l’Ulcère de Buruli.
La santé au service de la politique et de la réélection de papa est-on tenté de dire.

 Boni Yayi n’arrête pas là son plan E contre ses adversaires politiques. La belle famille de Souza est appelée au front. Chantal Yayi de Souza, l’épouse et
première dame, toute puissante manitou du parti Front d’Action pour une Alternative Patriotique (Frap), et  Marcel de Souza, le beau frère,  et nouveau président du Frap, n’ont plus
seulement le droit de jouisseurs légaux. Ils ont désormais reçu mission pour le 2ème  mandat. Les dernières et multiples actions qu’ils ont posées au nom de leur parti le Frap, laissent
penser qu’ils ont reçu, à l’image du vieux laboureur face à ses enfants, comme consigne : «  allez,  cherchez, fouillez,  bêchez, travaillez, ne laissez nulle place où
Houngbédji et  Abt ne passent où vous ne repassez ! Devancez-les au besoin… !». Voilà le plan E de Boni Yayi contre Houngbédji et Abt…

 

Francis Z OKOYA

 

Partager l’article !
 
EDITO: La famille Yayi; le plan E contre Houngbédji et Abt:
EDITO: La famille Yayi; le plan E contre Houngbédji et Abt

Dans le c …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :