EDITO:Président par procuration

EDITO:Président par procuration

 Lorsqu’on parle de président par procuration c’est le visage et le nom du ministre d’Etat Pascal Koukpaki qui viennent à l’esprit. Mais
c’est par de lui que je voudrais parler en ces lignes. Mais de l’autre président, le professeur Mathurin Nago.

Le Président des honorables députés est accusé par tous de tous les maux d’Israël. De Président-ministre, il a été désigné tout récemment comme un animal dont le
propriétaire est le Président de la République. L’allusion était ainsi faite à sa gestion par procuration de l’Assemblée nationale. Pouvait-il en être autrement ? Je pense intimement non. La
raison est très simple. Mathurin Nago a été président par procuration au sens propre comme au figuré. Dans la liste des prétendants au perchoir de l’Assemblée nationale, son nom ne figurait nulle
par. Et comme il a eu à  le dire lui-même à maintes reprises au début de son mandat, il ne s’était même pas préparé pour être député à plus forte
raison président de l’institution parlementaire. Il est devenu président parce que Boni Yayi l’a voulu. Mathurin Nago est devenu président de l’Assemblée nationale parce que Boni Yayi a pris des
engagements en son nom propre et au nom du Président de l’Assemblée  nationale que Nago s’apprêtait à devenir.
Si tant est que Mathurin Nago est auteur d’un forfait, il y a forcément des
complices et même des co-auteurs.

Des dix neuf (19) procurations exhibées ce jeudi 03 mai 2007 lors de l’élection du Bureau de l’Assemblée nationale, plus d’une quinzaine avait leurs auteurs
présents dans les locaux du Palais des Gouverneurs. Il s’agissait des députés devenus groupe G13 et les Fcbe dont le changement doutait du sens du vote.
Sacca Fikara , Sylvain Zohoun, Emile Tossou , Allassane Seydou, Orou Séné Guéné,
Orou Yari Bio Bagou, Donatien N’ouémou, N’da Antoine N’da , Eloi Aho, Edmond Agoua , Adam Tessi Boni, Moumouni Adam Bani, Cyriaque Domingo, Rachidi Gbadamassi , Issa Salifou – Yssoufou
Moussa Yari , Joachim Dahissiho. Voilà ceux qui ont fait de Mathurin Nago le Président par procuration. Ils ont donné un chèque à blanc à Yayi et à Nago. On votait en leur nom, en leur lieu et
place alors qu’ils étaient présents. Et parce que Nago est devenu président sans trop le vouloir, parce qu’il est devenu  président par l’appétit
aiguisé des uns et la volonté de contrôler d’un homme, Mathurin Nago n’a pas eu les marges de manœuvres nécessaires pour assumer pleinement son poste et sa fonction. Il a dû gérer jusque-là par
procuration

Il est vrai que Kolawolé Idji avait été positionné par Kérékou envers et contres tous les barons de ce qu’était l’Union pour le Bénin du Futur
( Ubf). La différence entre Idji et Nago, et que le premier a très tôt pris son destin politique en mains en se démarquant des jougs de Kérékou sans jamais l’affronter directement et trop
longtemps. L’autre différence est aussi qu’en bon diplomate, Idji a su faire le management politique nécessaire, tandis que Nago est ancré dans une certitude de professeur d’université qui
l’amène à suivre son raisonnement politique jusqu’au bout…procuration oblige !

 

Partager l’article !
 
EDITO:Président par procuration:
EDITO:Président par procuration

 Lorsqu’on parle de président par procuration c’est le vis …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :