Editorial : Juillet, mois anti changement…

Editorial : Juillet, mois anti changement…

Je me suis jusque-là interrogé sur le bien fondé de l’attitude des gens parfaitement normaux qui ne posent leur premier acte et ne formule leurs
premiers mots de la journée sans se référer aux prévisions de leur horoscope. L’importance de l’oracle a été toujours été proclamée sans retenir l’attention de tout le monde. Mais avec la
survenance des gros faits négatifs au passif du changement courant le mois de juillet de chaque année, je me dois de cesser d’être dubitatif sur l’utilité de l’oracle. Le Chef de l’Etat et/ou ses
doivent finalement se décider à consulter l’horoscope ou l’oracle à propos du mois de juillet et pour cause !

Juillet 2007 la Nation béninoise tout entière, a été pendant des semaines, ébranlée pour fait de non communication Gsm. Aux motifs que les prix de cession des
accords de licences doivent être revus à la hausse, passés des ridicules 5 milliards à 30 milliards par opérateur Gsm. Simplement parce que la décision a été mal ficelée, sa mise en application
a posé de serieux différends entre le gouvernement et les Entreprise de téléphonie mobiles Gsm. Le refus des uns d’obtempérer a eu pour corolaire la suspension des autres. Résultats, tous les
abonnés Mtn, Bbcom, Moov, ont gardé leur téléphone portable comme des objets de décoration. Et sans crier gare et alors que les intéressés n’ont pas encore payé les 30 milliards exigés cash, on
les rend à nouveau fonctionnels. Fameux mois de juillet 20047 pour les consommateurs Gsm.

Je passe l’année 2008.
En 2009 et toujours dans le mois de juillet, éclate le scandale Cen-Sad. Deux commissions d’enquêtes du même Gouvernement se sont succédées pour l’une accusée des
personnalités, des cadres de l’administration publique et l’autre pour les blanchi. Les vagues de ce scandale sont encore perceptible à l’Assemblée nationale. C’est la première fois que le Chef
de l’Etat se reconnaît responsable dans un sale dossier mais ajoute très vite qu’il n’est pas coupable. Et depuis lors point de coupable. Un vol sans voleur dit l’autre. Et là-dessus le
gouvernement est toujours attendu par les députés. Une commission d’enquêtes parlementaires est en recomposition pour se pencher sur les autres volets de la Cen-Sad non pris en compte par le
Gouvernement dans sa saisine de la Justice. Sacré mois de juillet

C’est le mois de juillet 2010 qui offre la plus belle occasion pour lire l’horoscope du mois pour le compte du Gouvernement. Juillet serait-il maudit pour le
changement ? Tout porte à le croire. Le Gouvernement répond pour la première fois devant la Représentation nationale du dossier machines agricole. Pour la première fois depuis l’évocation du
dossier, Janvier Yahouédéhou a sorti des preuves, des noms, des adresses physiques, des adresses électroniques, des tableaux de comparaison de prix, des catalogues. Il démontre comment des
entreprises en faillite ont vendu des essoucheuses au Bénin. Le Gouvernement comme à l’accoutumée s’apprêtait à contre attaquer quand éclate le scandale Icc-services. L’histoire du Changement
retiendra que c’est en un autre mois de juillet qu’un deuxième ministre a été limogé pour des faits de corruption. Ce dernier n’a pas eu la chance du premier. Il a été garé en vue plus d’une
semaine, écouté et récouté, puis assigné en résidence surveillée d’où il sortira pour passer service et retourner dans  » propre prison ». C’est en juillet 2010 qu’un Procureur de la
république a été relevé des ses fonctions, puis emprisonné. C’est en juillet 2010 que le Chef de l’Etat béninois a été obligé de faire un exposé à ses pairs de la Cen-Sad sur le dossier
placement d’argent qui Sali son nom propre et celui de son régime. C’est en juillet 2010 que pour le même sujet, la presse s’est vue prise à partie par des camps opposés. C’est en juillet 2010
que pour la première dans l’histoire politique du Bénin depuis 1960, un collège d’avocats béninois et étrangers s’auto-constitue pour défendre les intérêts d’un candidat aux élections
présidentielles et de ses militants. C’est en juillet 2010 qu’une première dame expose en public des faits de foyer. C’est en juillet 2010 que pour la première fois la destitution d’une
présidente de commission permanente a été évoquée à l’Assemblée nationale. C’est en juillet 2010 que pour la première fois depuis 1960, quatre ministres sont livrés à la Haute Cour de Justice
via l’Assemblée nationale. C’est la première fois depuis quatre ans que Kamarou Fassassi attaque de front Boni Yayi et lui la liste de ses promesses et celles des espoirs déçus…

L’oracle, l’horoscope doivent nous dire si Juillet est un mois anti changement !


Francis OKOYA

 

Partager l’article !
 
Editorial : Juillet, mois anti changement…:
Editorial : Juillet, mois anti changement…

Je me suis jusque-là interrogé sur le bien f …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :