EDITORIAL: La Côte d’ivoire miroir du Bénin de 2011?

EDITORIAL: La Côte d’ivoire miroir du Bénin de 2011?

Depuis le 28 novembre 2010, la Côte d’Ivoire vit une situation que ne présagent ni la réalisation et l’utilisation d’une liste électorale informatisée ni les
engagements pris par Gbagbo et Ouattara lors de leur débat télévisé. Il y a “drap” à Abidjan et pour les ardents défenseurs de la Liste Electorale Informatisée Permanente ( Lépi), c’est pour ne
pas en avoir chez nous, qu’il faut que cette liste se réalise. Or la Côte d’Ivoire l’a réalisée et l’a utilisée et pourtant.

Au Bénin, la Lépi n’avait pas encore fait ses premiers pas que chefs de partis politiques, responsables de regroupements politiques, députés, maires, membres de
la société civile et simples citoyens ont donné de la voix, battu le macadam pour dénoncer ce qu’ils ont appelé une “Lépi monocolore à marches forcées”. En face d’eux les défenseurs de la Lépi
quoi qu’il arrive. Leur principal argument : La Lépi évitera les fraudes et les contestations. Mais si déjà dans sa mise en œuvre et dans ses résultats elle est contestée, qu’adviendra-t-il
de son utilisation pour les élections au Bénin ? L’image de deux présidents ivoiriens prêtant serment l’un à la Présidence de la République et l’autre deux heures plus tard par courrier
envoyé depuis un hôtel d’Abidjan et ceci malgré l’utilisation d’une liste informatisée et des promesses de respect des résultats des urnes, interpellent les acteurs politiques béninois. Ici en
décembre 2010, la Cour Suprême a encore sur sa table des recours portant sur des résultats des élections communales et locales de 2008. Sur les nombreuses délibérations faites par elles, certains
trouvent, qu’elle fait la part trop belle au pouvoir de Boni Yayi. La Cour Constitutionnelle est accusée des mêmes maux. Et les craintes ici comme en Côte d’ivoire, c’est  que c’est elle qui détermine en dernier ressort celui qui va s’asseoir dans le fauteuil de la Marina. J’ai lu ce week-end un internaute qui déclarait qu’il est
illusoire de penser que quelqu’un qui a instrumentalisé la Cour Suprême pour avoir des conseillers n’utilisera pas son influence sur la Cour dans une compétition. A l’analyse, le Conseil
Constitutionnel ivoirien est une copie de notre Cour Constitutionnelle ; Tchané et Houngbédji peuvent être les Bédié et Ouattara béninois mais la comparaison doit s’arrêter là. Oui nous
avions des patriotes mais nous n’avons pas des rebelles, des forces nouvelles ! L’armée béninoise est et restera républicaine. La Côte d’Ivoire n’est pas le miroir du Bénin. Boni Yayi n’est
pas Gbagbo et il n’est pas décrété qu’il ne sera pas réélu et même s’il ne l’était pas, le Bénin n’est pas la Côte d’Ivoire. *

Francis Z. OKOYA

 

Partager l’article !
 
EDITORIAL: La Côte d’ivoire miroir du Bénin de 2011?:
EDITORIAL: La Côte d’ivoire miroir du Bénin de 2011?

Depuis le 28 novembr …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :