Editorial : Le sondage par petites foulées


Editorial : Le sondage par petites foulées

Parlant de l’état de santé du changement 4 ans après l’arrivée du -plus que Dieu- et s’il m’était permis de
m’exprimer en français ivoirien je dirai sans ambages :  » C’est gâté, le changement est versé wâââ « . Les fanfaronnades de certains médias ne suffisent plus pour que Boni Yayi se
sente encore présent dans le cœur des Béninois. Les meetings populeux ont pris fin comme magie. Je ne parle pas de ces fameuses marches de soutien qui s’organisent pour peu que Boni Yayi tousse
ou sourit et qui se terminaient par la phrase magique  » Boni Yayi au secours ». Les éditions du journal télévisé sont de plus en plus dégagées de la senteur cauris. Les médias sous
contrat baissent le ton. Avant, lorsqu’ un individu avait un problème de ménage avec son voisin de la cour commune, il faisait venir les chaînes de télévision, résumait à sa façon la situation en
une minute et consacre deux minutes à appeler Boni Yayi au secours et comme magie le lendemain le problème est réglé. Lorsque des travailleurs d’une administration, des regroupements de
transitaires, d’agents recenseurs… voulaient régler une situation, la solution était simple. Il suffisait pour eux de crier devant caméras et microphones que les adversaires du changement sont à
la base du problème qu’ils dénoncent. Aujourd’hui, ceux qui se sont laissés à la résignation se cloîtrent chez eux et ruminent leurs problèmes. Les plus audacieux reviennent devant les caméras et
microphones et cette fois-ci crient haut et fort que Boni Yayi lui -même et le changement qu’il a mis en place sont la source de tous les maux dont ils souffrent. Les nominations à la chaîne en
conseil des ministres, de nouveaux Directeurs généraux, de Directeurs de cabinet, de Conseillers techniques du Président de la République ne sont plus suivies de meetings de remerciements. Des
signes avant coureurs d’une impopularité qui va croissante. Mais Boni Yayi croit fermement à ses 75% de mars 2006. Puis il y a le tourbillon des enseignants, la tempête des travailleurs de plus
de 14 ministères, la valse endiablée autour de la Lépi, le miracle du candidat unique, la détermination des amis d’Abdoulaye Bio Tchané, le tsunami au sein de la mouvance parlementaire… Voilà des
signes prémonitoires d’une baisse de popularité. Pour s’en convaincre, les hommes du Palais de la Marina commanditent sondages et contre sondages. Le résultat ne change pas mais le changement
change de direction. Il va vers l’arrière et Boni Yayi dans une chute vertigineuse voit s’éloigner les 75% de mars 2006. Mais, c’est un mirage pour lui. Des soi disant enquêteurs s’enferment dans
un bureau tapote sur les claviers d’ordinateurs quelques jours et reviennent à la Présidence dire que Boni Yayi n’est plus populaire. Sacrilège !!! Que faire alors ?La solution est simple, faire
le tour de sa propriété de Parakou et les maisons environnantes à petites foulées puis quelques heures prendre soi même le volant d’une voiture et parcourir la cité des Kobourous. Le résultat
reste mitigé. Alors, on descend à Cotonou, on fait le même exercice. On va s’arrêter derrière la morgue du Chnu Hubert Maga, on fait comme Bio Tchané on fait semblant de regarder la Une des
journaux parus ce matin-là on échange quelques mots avec les propriétaires attitrés des lieux, les zémidjan et on reprend la course à petites foulées. Si à 10 mois des élections présidentielles
de mars 2011, le leader du changement se voit obliger de descendre lui -même dans la rue pour mesurer l’aura dont il jouit encore, faire du sondage par petites foulées à cette fin, allez-y
comprendre.


Francis Z. OKOYA

 

Partager l’article !
 
Editorial : Le sondage par petites foulées:

Editorial : Le sondage par petites foulées

Parlant de l’état de santé du changem …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :