EDITORIAL:Programme de société? production de crises

EDITORIAL:Programme de société? production de crises

Au commencement était le retrait de la gestion de la filière des véhicules d’occasions aux privés qui n’étaient personnes d’autres que les enfants de Mathieu
Kérékou que venait de remplacer Boni Yayi. 1ère crise avec le dossier Défi-Emploi- Jeunes. A l’arrivée, la crise Lépi. Entre les deux,  il
y a eu l’arrestation à la western de Séfou Fagbohoun, le puissant des puissants, un vénéré homme du département du Plateau. 2ème crise avec l’affaire Sonacop formule changement.
Quelques semaines plus tard, ce fut la décision de rendre gratuit l’écolage au primaire et à la maternelle un mois environ après la rentrée 2006-2007. 3ème crise avec l’embrouillamini
de «  Yayi a dit que l’école est ‘’fatâ’’ » alors qu’il n’y avait pas de salles de classes et les fournitures étaient et restent à la charge des parents. Vient ensuite la crise née de
la publication fortement contestée des résultats des audits. La suite des résultats est toujours attendue depuis plus de 4 ans. La demande de démission du député Issa Salifou par Boni Yayi
courant janvier-février 2007 est une crise dont se souvient encore Candide Azannaï qui en ce moment préférait la démocratie au changement. Puis ce fut la guerre des Cena 2007 pour  les élections législatives et 2008 pour les élections communales et locales avec au passage l’éjection de Akpinkoun et son remplacement par
Todjinou,  l’arrestation de monsieur Makpénon et compagnie, la contestation des résultats, l’installation des élus de 2008 jusqu’en 2010. Encore une
histoire de crise. Et miracle le ciel fut de nouveau beau pour Yayi et le changement avec la majorité parlementaire obtenue avec l’arrivée dans les rangs des cauris des 13 députés
indépendants.  Mais la série des crises reprit de plus belle avec le non respect d’accord de législature et la naissance du G13. Toujours l’histoire
d’une nouvelle crise sous le changement. Puis vient l’annonce grand public du “wanted” lancé contre certains hommes politique et la classe d’affaires qui ne flirtent pas avec des cauris. Encore
du même au même, toujours de crise en crise : Le G4 est née, devint G et F pour finir par un seul mot : UN ! Entre temps les travailleurs de la Sonapra, de l’Onab, de l’hôtel Croix
du Sud, de l’Ocbn, de la cimenterie d’Onigbolo… ont eu droit à leurs crises sous le changement. Nouvelles séries de crises avec la privatisation à tours de bras des sociétés d’Etat. Idem pour le
corps de la Santé avec la crise des primes de risque qui a vu partir le ministre Késsilé Tchalla et qui couve toujours. Idem aussi les enseignants qui ont frôlé l’année blanche deux fois au moins
en moins de cinq (05) ans. Que dire de la série des autres crises : Avion présidentiel, Cen-Sad, machines agricoles, Icc-services et consorts, Affaires Dangnivo… ? Je n’occulte pas les
tensions du moins les crises nées des décisions de la Cour Constitutionnelle sous Robert Dossou. La dernière décision DCC 10-120 du 16 octobre 2010 ouvre l’ère d’une nouvelle crise.

A l’arrivée, l’ordre ou dans le désordre en couplé placé ou couplé gagnant, en tiercé, quarté ou en 4+1, la crise est une mise qui gagne toujours avec le
changement. A la question quel est le programme du changement ? La réponse peut bien être : production de crise.

Francis Z. OKOYA

 

Partager l’article !
 
EDITORIAL:Programme de société? production de crises:
EDITORIAL:Programme de société? production de crises

Au commencement était l …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :