EDITORIAL :Yayi, du miel au vinaigre

EDITORIAL :Yayi, du miel au vinaigre

 

En 2006 quelques mois après l’avènement de Boni Yayi, nombreux sont les Béninois qui ont ouvertement manifesté leur adhésion à la vision du changement prônée par
Boni Yayi. Ainsi aux 75% de voix favorables à Boni Yayi aux élections présidentielles, il y a eu un bonus de sympathie politique dont a bénéficié le nouvel homme fort du Palais de la Marina. Yayi
comme du miel a attiré à lui la plupart de ceux qui font la classe socio-politique béninoise. Déjà entre les deux tours des élections présidentielles, la quasi-totalité des candidats concurrents
de Boni Yayi ont appelé à voter pour lui. Une question se pose au regard de la situation socio-politique actuelle.  De ces 75%  ajoutés au bonus de sympathie politique gagné en quelques mois de gestion, à combien en est-on à cinq (05) mois de la fin de son mandat ? Difficile de
répondre. Mais une chose est sûre, il y a indubitablement une baisse de cette prouesse. Des personnalités, leur famille, une partie de leur localité…regardent aujourd’hui d’un autre oeil le
docteur Boni Yayi et sa gestion des affaires de la cité. La position de Houngbédji, Fagbohoun, Nicéphore, Léhady Rosine Soglo, Amoussou, Sèhouéto…est connue depuis que le premier a parlé de
précipitation, de navigation à vue  et de gouvernement ventilateur et depuis que le reste de la troupe a parlé de non respect d’accords de gouvernance
et de législature.

A ce premier groupe de mécontents, sont venus s’ajouter pêle-mêle Sylvain Akindes, André Dassoundo, Amisétou Affo Djogbo, Samou Adambi, El-hadj Sassif, Edgar
Alia, Roger  Gbègnonvi, Jacques Migan, Colette Houéto, Luc Da Matha Sant’Anna, Walis Zoumarou, N’dah Eric, Issa Salifou, Valentin Aditi Houdé, Nestor
Dako, Armand Zinzindohoué, Eloi Aho, Tundé Olofindji, Sébastien Adjavon, Edgar Guidigbi, Soulémana Lawani, Alain Adihou, Antoine Dayori, Sacca Fikara, Sévérin Adjovi, Késsilé Tchalla, Janvier
Yahouédou…des individus certes mais qui ont du monde derrière eux.

La position des syndicats est connue de tous les régimes, celle du Pcb aussi. Tous ces deux groupes de même que l’apostolat catholique ont tapé du poing sur la
table contre le régime et ce, de concert avec la société civile. En résumé, une bonne frange de la classe politique, la quasi-totalité des syndicats, une bonne partie des religieux, le monde des
affaires, les organisations de la société civile tous ont tourné ou presque dos à Boni Yayi. A cela, il faut ajouter le mécontentement des familles Dangnivo, Adovèlandé, la grogne des clients
Icc-Services et consorts, celle d’une bonne partie des Evangélistes et Christianistes Célestes etc…

Conclusion, Boni Yayi comme du miel a attiré du monde et au contact du pouvoir, a,  comme du vinaigre, fait fuir tout
le monde ou presque.

 

Partager l’article !
 
EDITORIAL :Yayi, du miel au vinaigre:
EDITORIAL :Yayi, du miel au vinaigre

 

En 2006 quelques mois après l’avènement …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :