Elections communales et locales de 2013 : Les conditions de l’opposition parlementaire

Les députés membres du groupe de travail pour l’actualisation de la Lépi ont échangé ce mardi 24 juillet sur la tenue des prochaines élections communales et locales de recours face à l’actualité relative à correction de la Lépi. Après avoir souhaité une nouvelle fois que la Liste électorale soit affichée afin d’enrichir les contributions pour son toilettage, les députés du groupe de travail pour l’actualisation de la Lépi conseillent de faire une cartographie censitaire de manière à éviter des affectations inadéquates des électeurs aux bureaux de vote. Mais que faire si malgré toute la bonne volonté des uns et des autres cette correction n’intervenait pas avant les prochaines élections communales et locales ? Les réponses divergent sur le sujet. Pour les députés de l’opposition le cas échéant, il faudrait établir soit une liste alternative soit une liste ad’ hoc condition sine qua none pour la tenue des prochaines élections. A en croire leurs déclarations, si les mêmes causes produisent les mêmes effets, cette même Lépi va créer de toutes pièces un nouveau K.O fictif pour les communales et les locales. Mais du côté des députés de la majorité présidentielle si la Lépi ne venait pas corrigée avant les prochaines élections, il faudra  une loi modificative ou complétive. Ça promet.

Francis Z. OKOYA

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :