Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Elonm Mario Pierre-Cécil METONOU : Un destin de Procureur tenace et implacable

Depuis le 6 janvier, Elonm Mario Pierre-Cécil METONOU (42 ans) a pris la tête du parquet spécial près la CRIET après avoir servi avec panache comme procureur de la République près le tribunal de première instance de Cotonou. Une nomination qui couronne dix ans de pratique de la magistrature en passionné du droit et en grand serviteur de la loi.

Un magistrat aux allures de jeune premier. Toujours tiré à quatre épingles et derrière ses verres ronds d’intello candide, Mario METONOU ne laisse rien paraître de sa réputation de procureur inébranlable et opiniâtre aux yeux des Béninois qui l’ont notamment vu à l’œuvre ces dernières années. Son assurance et sa rigueur professionnelles sont surtout confortées par sa fine connaissance du droit et la passion juridique qui l’a piqué très tôt. En 1998, muni de son BAC philosophique (série A1) obtenu avec la mention Bien, il entre simultanément à la faculté de droit et à l’école nationale d’administration et de magistrature (ENAM) de l’Université d’Abomey-Calavi. En 2001, il obtient son diplôme d’inspecteur du travail à l’ENAM et en 2002 sa maîtrise en sciences juridiques qui lui permet d’enchaîner des postes de juriste et d’assistant aux Ressources Humaines dans plusieurs structures privées telles qu’Ecobank Bénin (2001-2002) et Oryx Bénin SA (2005-2007).

Des expériences qui relèvent plus d’une démarche de survie puisque son ambition de faire carrière dans le droit et surtout de servir comme magistrat est désormais chevillée à son corps. Une ambition qui ne tarde pas à se concrétiser : il réussit au concours d’entrée dans la magistrature. Après les études de magistrature achevées en 2009, il est nommé en mars 2011 juge d’instruction en charge du 7e cabinet au tribunal de Cotonou. A partir d’octobre 2016, il devient premier substitut du procureur de la République près le même tribunal. Jusqu’en août 2018, il a constamment représenté le ministère public auprès de la première chambre des flagrants délits et du tribunal de commerce et a notamment été rapporteur public auprès des chambres administratives dudit tribunal. Ses charges successives ne l’ont pas empêché de décrocher en 2013 un master de recherche en droit et institutions judiciaires à l’Ecole doctorale de l’Université d’Abomey-Calavi avec le mérite de Major de la promotion.

Une charge féconde

Elonm Mario Pierre-Cécil METONOU, Procureur Spécial près la CRIET

Promu à 40 ans procureur de la République à Cotonou en août 2018, Mario METONOU a passé ces deux dernières années à ébranler les milieux du crime en faisant une lutte acharnée contre l’insécurité. Il s’est notamment illustré par sa fermeté et une démarche inclusive qui mobilise en permanence les acteurs du système de sécurité (commissariats d’arrondissements, unités spéciales, commissariats spéciaux, aéroports et ports, etc.) à travers des investigations rondement menées, des interpellations et poursuites fermes. Avec plus de 5 525 procédures enregistrées en 2020 au tribunal de Cotonou, Mario METONOU récolte les fruits d’un engagement à tous crins contre la délinquance et le grand banditisme.

Comme le reconnaissent ses pairs, Mario METONOU est « un procureur total qui, en digne représentant de la société, s’insurge contre tous les travers de la vie sociale » : il est capable de la même détermination contre les crimes de sang que sur des sujets comme la pollution sonore, l’insalubrité urbaine, la fraude documentaire chez les élus locaux, le vandalisme, les manquements au code de la route, etc. sur lesquels « l’opinion publique a apprécié sa fermeté et son engagement ces deux dernières années ».

«J’ai constaté chez lui qu’il n’est pas obnubilé par la répression. J’admire son sens pédagogique qui l’amène souvent à avertir, à sensibiliser d’abord les populations avant de chercher à déclencher la phase répressive », souligne Aimé, un citoyen de Cotonou, citant le cas récent de la pollution sonore lors des fêtes de fin d’année.
Ses proches le décrivent comme « un bourreau du travail qui ne laisse jamais rien au hasard » et saluent sa « capacité d’écoute et d’analyse ». Pénaliste fougueux et habitué ces dernières années à une fonction de procureur très rythmée, Mario METONOU n’aura aucune peine à assumer ses nouvelles fonctions de procureur spécial près la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) qui cristallise la farouche volonté du gouvernement de combattre notamment la corruption et ses infractions connexes. Lui qui a activement participé, à vienne, en septembre2018, au projet de guide législatif de l’ONUDC pour lutter contre le trafic des produits médicaux falsifiés, a développé, depuis quelques années, une expertise certaine sur les infractions émergentes.

Fréjus Houngbo

#Procureur_Spécial, #Criet, #Mario_Elomn_Metonou, #Justice, #VisBen, #Wasexo, #Benin

 

 

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version