Environnement / La répression contre l’utilisation des sachets non biodégradables démarre en octobre

 Environnement / La répression contre l’utilisation des sachets non biodégradables démarre en octobre
Écoutez cet article en audio

SachetsLe magistrat Bienvenu Sohou, juge d’instruction au tribunal de Lokossa a informé mercredi à Aplahoué, les membres de la Conférence administrative départementale (CAD) du Couffo, du démarrage en octobre prochain de la phase répressive qui suit la sensibilisation des populations sur la loi 2017-39 du 26 décembre 2017 portant interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation, de la commercialisation, de la détention, de la distribution et de l’utilisation de sachets en plastique non biodégradables en République du Bénin.
Cette répression qui démarre dans quelques semaines, sur le territoire national, explique le magistrat Bienvenu Sohou, « va consister au ramassage systématique de tous les stocks de sachets non biodégradables dans des magasins, dans les marchés et boutiques ». Ce qui suppose, fait-il savoir, « que tout l’appareillage sécuritaire sera mobilisé ainsi que les appareils administratifs comme le ministère du cadre de vie, les directions départementales pour permettre aux personnes importatrices de ces sachets non biodégradables de comprendre que l’enjeu dépasse leur intérêt financier ».
 Pour le magistrat, on ne peut pas au prix d’un intérêt financier exposer la vie d’une nation et c’est ce pourquoi, rappelle-t-il, « le gouvernement a décidé qu’en octobre prochain, il n’y ait plus de pitié ». Au cours de la phase répressive indique le juge, « les stocks qui demeurent actuellement en magasin seront tous empêchés d’être vendus et seront saisis et seul le gouvernement va destiner le sort qu’il faut ». Pendant ce temps, fait-il savoir « le gouvernement va accompagner les sociétés qui voudront importer les sachets biodégradables afin que cela puisse être mis en partage pour tous et à un coût moindre ».
 Pour rappel, les articles 13, 12 et 14 de la loi 2017-39 du 26 décembre 2017 interdisent l’importation, la commercialisation et l’usage de sachets plastiques non biodégradables en République du Bénin.

Parlant des sanctions, Me Sohou a précisé qu’il y a des peines d’amende, des peines d’emprisonnement et même des peines qui consistent à ramasser les sachets pour priver ceux qui ont dépensé de l’argent pour les importer du gain financier qu’ils recherchent.

Pour éviter que les concitoyens entrent en conflit avec la loi, les membres de la CAD ont suggéré que la sensibilisation soit à nouveau intensifiée, avant la répression.

ABP/CBA/IA
#Repression, #Sachets_non_biodegradables, #Environnement , #Wasexo, #Benin

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :