Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Flambée des prix des produits de  première nécessité : Les explications et assurances du Bâtonnier Jacques Migan

La flambée des prix des produits de  première nécessité continue de préoccuper plus d’uns. Le Gouvernement s’y est penché au cours de sa dernière rencontre hebdomadaire le Mercredi dernier. Dans une interview accordée à notre Rédaction, l’ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Bénin, homme politique membre fondateur du parti Bloc Républicain s’est prononcé sur les mesures prises par l’Etat béninois sur cette question économique. Jacques Migan a surtout apporté des clarifications et précisions sur les causes de cette flambée des prix observée depuis quelques semaines. Lisez !

 

                                Maître Jacques A. MIGAN

Merci M. le journaliste. Effectivement cette actualité n’a pas échappé à beaucoup de béninois puisqu’elle les concerne dans leur vie quotidienne. Ici et ailleurs, la hausse des prix rend difficile la satisfaction du minimum quotidien et complique la vie des populations déjà confrontés aux affres du coronavirus. Plusieurs raisons peuvent justifier cet état de choses. On sait que l’irrégularité de la pluviométrie due au changement climatique a entamé le rendement des cultures. A cela s’ajoute, la recherche de profit des agriculteurs qui préfèrent exporter  leurs productions  agricoles vers les pays voisins bravant ainsi l’interdiction d’exportation en vigueur.   

Alors, le bien-être social étant la priorité de notre Gouvernement, c’est à raison qu’il se préoccupe de trouver des solutions idoines pour pallier durablement cette situation. C’est ainsi que les ministres concernés (agriculture, commerce et industrie) ont été instruits à l’effet de prendre toutes les dispositions pour éviter les sorties incontrôlées de produits agricoles et ceci en attendant la prise de mesures spécifiques issues éventuellement des recommandations des comités adh’oc mis en place.

 

Evidemment que c’est adapté. Sans doute que les solutions mises en place sont provisoires en attendant d’en connaître davantage les causes. Et si je m’en tiens aux informations disponibles sur l’évolution du taux de fret dans la sous-région ouest africaine,  je pus me permettre de dire que la hausse vertigineuse des prix de certaines denrées alimentaires importées trouve son origine sur la dynamique conjoncturelle en cours dans l’industrie maritime. Cette dynamique se traduit par une indisponibilité des navires handy ( ce sont des navires de grande capacité pouvant transporter jusqu’à 40 mille tonnes de fret et qui sont généralement utilisés pour le transport des produits tels que l’huile végétale dont le prix à la consommation a doublé sur nos marchés).  De moins en moins de navires handy sont donc  disponibles pour desservir les lignes maritimes ouest africaines  et  cette situation a entrainé  une augmentation exponentielle des frais de location desdits navires, un quadruplement du tarif habituel. Une hausse du prix de transport de la tonne a été aussi signalée pour les navires qui partent des ports situés dans les zones de production desdites denrées alimentaires vers les ports ouest africains. Beaucoup de spécialistes estiment  que c’est le résultat des pratiques spéculatives qui ont cours dans le transport maritime mais d’autres pensent que ce sont les manifestations des effets en retard de la pandémie de la COVID 19 qui secoue le monde entier depuis décembre 2019 .    

Avec tous ces éléments que je viens de vous exposer, on peut bien réaliser que les prix de transport maritime qui sont en hausse expliquent assez largement aussi, l’augmentation  des prix des denrées de première nécessité qui viennent d’ailleurs .

#FlambéedesPrix ; #Produits_de_Première_Nécessité, #JacquesMigan, #VisBen, #GouvBenin, #Wasexo, #Benin

 

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version