FRONDE SOCIALE DANS L’OUEME: Les enseignants exigent le reversement immédiat des salaires

Le collectif des enseignants de l’Ouémé et du Plateau, à travers la Fédération des syndicats de l’éducation nationale (Fésen), affiliés à la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb), a organisé mardi, un sit-in à la direction départementale des enseignements maternel et primaire, par rapport aux défalcations sur salaires pour fait de grève et de restitution des sommes défalquées.

A en croire le porte-parole des manifestants, Joseph Aïmasssè, « les enseignants en poste dans l’Ouémé-Plateau et participant à ce sit-in, dénoncent et rejettent les défalcations fascistes du gouvernement sur nos salaires, défalcations ayant pour objectif de nous priver des libertés de manifestations pour rester dans la paupérisation qu’il nous impose, exigent du gouvernement le reversement immédiat des sous ainsi défalqués en tout cas avant les prochains examens, exigent la satisfaction des revendications objets des dernières grèves et restées non satisafaites, entre autre la jouissance des 1,25% avec rappel ».

Il a en outre déclaré que « les enseignants de tous ordres et de toutes tendances confondues participant à cette manifestation, réaffirment leur détermination et leur engagement dans les prochains jours à organiser des marches, des sit-ions et rivaliser d’esprit d’initiative en matière de lutte pour faire pression sous toutes formes sur le gouvernement afin qu’il restitue les sommes défalquées et satisfasse les revendications objects des grèves ».

« Nous avons pris bonne note de tout ce que vous avez dit et transmetterons à l’autorité, afin que satisfaction idoine soit donnée à vos revendications », a déclaré la directrice départementale de l’enseignement secondaire, de la formation technique, de la reconversion et de l’insertion des jeunes, Mme Abègnonhou Mitchodjèhoun.

Lucien Hounsa, directeur départemental des enseignements maternel et primaire, est allé dans le même sens pour rassurer les enseignants par rapport à leur revendication.

Cette manifestation a été soutenue par le Syndicat national des professeurs des enseignements du secondaire des deux départements et le Syndicat national des enseignants contractuels et permanents du Bénin (Synecp-Bénin).

Wabi MIGAN/ABP

 

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :