Fusillade entre Forces de l’ordre et malfrats à Porto-Novo Un mort, un blessé et plusieurs braqueurs arrêtés

Fusillade entre Forces de l’ordre
et malfrats à Porto-Novo

Un mort, un blessé et plusieurs braqueurs
arrêtés

      (Le nouveau Commissaire de Porto-Novo frappe un grand
coup
)

Le Week-en dernier aura véritablement le dernier pour certains
divorcés sociaux. Le samedi 29 janvier 2001 dernier en effet aux environs de 19 heures, un échange de tirs a eu lieu au pont de pont de  Porto-Novo
entre les forces de l’ordre et les occupants d’un véhicule Nissan de couleur bleu. Bilan, un mort, un blessé grave et deux arrestations dans le rang des présumés braqueurs. 

Les faits

Des informations recueillies, il ressort que ce sont des mesures
préventives résultantes des renseignements qui ont permis de mettre hors d’état de nuire les malfrats. En effet, il a été que les hommes du commissaire Prince Alédji ont mis en place leur plan
d’attaque depuis la veille. Des indicateurs leur ont fait savoir qu’un braquage devrait avoir lieu le vendredi 28 janvier dans la ville de Cotonou était en préparation à Porto-Novo. Informé, le
nouveau commissaire de la ville Capitale a mis un dispositif sur le trajet des malfrats. Avec un point d’ogre au pont de Porto-Novo. Les hommes en place avait reçu comme consigne d’immobiliser
 le véhicule et de maîtriser tous les occupants. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont tenté de faire ce samedi soir-là. Mais à leurs injonctions, un des
occupants du véhicule a fait sortir une arme qu’il chargeait aussitôt. La réplique des forces de l’ordre a été instantanée. Résultat, un mort originaire d’Akpadanou dans la Vallée de l’Ouémé. Son
coprs est actuellement déposé à la morgue. Un autre béninois occupant du véhicule a reçu une balle dans sa jambe droite. Originaire d’Adjohoun, il réside  avec sa femme à Yèvié dans la commune d’Adjarra         . Les deux autres
occupants ont été et sont d’origine nigériane. Ils sont gardé au commissariat central de Porto-Novo.

Aux dernières nouvelles, d’autres arrestations ont été faites entre
la soirée du samedi dernier et hier mardi 1 février 2011. Un charlatan complice des malfrats arrêté est activement recherché et serait déjà localisé. Quant au blessé par balle, il a été conduit
dans la soirée d’hier au Centre Hospitalier Départemental de l’Ouémé pour des soins intenses car la jambe atteinte est devenue gangrénée et puante.

Jean-Marc Aurel AGOSSOU

 

Partager l’article !
 
Fusillade entre Forces de l’ordre et malfrats à Porto-Novo Un mort, un blessé et plusieurs braqueurs arrêtés:
Fusillade entre Forces de l …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :