Grève dans l’enseigenement: L’article 3 du Décret N° 2011-505 démonte les arguments du Gouvernement

Le feuilleton de la mésintelligence entre le Gouvernement et les Front des Syndicats des trois ordres de l’Enseignement évolue au fil du temps. Le discours à
l’heure actuelle du côté gouvernemental est que non seulement l’Etat n’a pas les moyens de donner satisfaction à la requête des enseignants, mais, ces derniers ne sont pas concernés par le

bénéfice du Décret N° 2011-505 du 05 Aout 2011 portant institution d’un coefficient de revalorisation des indices de traitement des Agents
de l’Etat. Pour le Chef de l’Etat et son gouvernement, les enseignants ont déjà eu une augmentation de 1,25% il y a deux ans et cette mesure qui s’étend aux fonctionnaires de l’Etat. Or à lire
l’article 3 du Décret N° 2011-505, on se rend compte qu’il n’en est rien ou tout au moins le gouvernement s’est fourvoyé. Cet article stipule en effet que « 
L’application de ce
coefficient de revalorisation de 1,25 de l’indice de traitement s’étendra progressivement sur une période de quatre (04) ans aux personnels Agents Permanents de l’Etat et Agents Contractuels de
l’Etat des autres Ministères et Institutions de l’Etat sur la base des indices acquis au 31 décembre 2011. ». Il y a lieu de comprendre que l’indice acquis par les
enseignants  au 31 décembre 2011, n’est pas celui d’avant 2010 qui a connu une augmentation suite à la prime d’incitation et de revalorisation de la  fonction
enseignante déjà obtenue sous Kérékou. Ainsi la revalorisation de 1,25 de l’indice de traitement qui s’étendra sur l’indice acquis au 31 décembre 2011 n’est pas la même que celle dont les
enseignants ont commencé par bénéficier sous Kérékou et parachevée sous Boni Yayi. En clair, l’indice de traitement des enseignants au 31 décembre 2011 n’a bénéficié encore d’aucune
revalorisation et comme le Décret N° 2011-505 porte sur cet indice, il va de soi qu’en plus de l’argument qui dit qu’ils sont agents permanents ou contractuels de l’Etat,
que cette valorisation leur soit appliquée.

Jean-MArc Aurèle AGOSSOU

 

Partager l’article !
 
Grève dans l’enseigenement: L’article 3 du Décret N° 2011-505 démonte les arguments du Gouvernement:
Le feuilleton de la mésintelligence e …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :