Guéguerre entre police et armée : le silence inquiétant de Boni Yayi

On s’attendait à une prompte réaction du Chef de l’Etat pour arrêter le règne du désordre dans la grande famille des forces de l’ordre. Mais le black-out du Président Boni Yayi sur la guéguerre entre l’armée et la police est inquiétant.

Pour des questions plus banales que la guéguerre entre l’armée et la police, le Chef de l’Etat n’a jamais manqué de s’impliquer personnellement pour y trouver des solutions. Mais depuis quelques jours on s’étonne du silence du chef suprême des armées cumulativement ministre de la défense nationale, le Président Boni Yayi. Pourtant, en sa qualité de Président en exercice de l’Union  Africaine, le Chef de l’Etat béninois s’active à rechercher des solutions  aux crises dans d’autres pays.

De mémoire de jeune Béninois, l’on sait qu’il a toujours existé une querelle latente inexpliquée entre l’armée et la police nationale. Mais de là à passer à la crise ouverte à laquelle les citoyens observent depuis une semaine, il y a un pas franchi de trop. En fait, la bastonnade d’un agent de police par des militaires au stade de l’amitié de Cotonou dans la nuit du 07 au 08 juin 2012 constitue la brèche exploitée par les deux unités concurrentes pour annoncer les mauvaises couleurs. Et depuis, des menaces se profèrent de part et d’autre et l’opinion publique se familiarise avec la violence verbale. Or c’est la violence verbale qui débouche sur la violence physique.

Mais il semble que le Président Boni Yayi se préoccupe très peu de cette situation de plus en plus inquiétante. Les réactions intempestives observées dans les deux camps antagonistes montrent bien que le chef suprême des armées et son ministre de l’intérieur sont indolents devant  cette situation à la limite grave. Une situation qui pourtant révèle les ingrédients d’un malaise profond au sein de la République. Peut-on ainsi refonder la république ? A chaque citoyen de répondre à l’interrogation.

Par Marc David MOLLI (beninactu.com)

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :