Inconfort sur l’axe routier Porto-Novo-Cotonou: Les députés souhaitent la suppression des dos d’âne

Comme le veut la pratique, la Commission du Plan et celle des Fiances ont fait appel aux membres du Gouvernement pour examiner ensemble le  projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé le 18 janvier 2012 entre la République du Bénin et la BADEA dans le cadre du financement partiel du projet de construction d’un pont sur le fleuve Mono en République du Bénin. C’était le  vendredi 15 juin 2012. Parmi les préoccupations évoquées par les députés au ministre des Travaux Publics, Lambert  Kotty, il y a celle relative aux désagréments causés par les dos d’âne érigés sur l’axe routier Porto-Novo-Cotonou précisément entre Houinta et un peu après le domicile du professeur Albert Tévoèdjrè. Pour ceux qui se sont amusés à les compter il y a exactement 16 paires soit 32 dos d’âne. «  N’est-il pas possible de supprimer les dos d’âne entre le carrefour Sèmè et Porto-Novo et trouver un autre système  de dos d’âne en vue de nous éviter des coûts de réparation élevés de nos véhicules ? ». Voilà l’intitulé de la question des députés au ministre des TP. En réponse il est mentionné ceci : « Les dos d’ânes sur ce tronçon ont été mis en place sur demande des populations suite à l’aménagement de la route pour réduire les pertes en vies humaines qui y étaient enregistrées. Il faut reconnaître que de ces points constituent des points de faiblesse de la route puisque les efforts de freinage s’y accumulent et à terme ces zones se dégradent. Les réflexions sont en cours au niveau de mes services techniques pour trouver une solution de rechange comme les éléments en caoutchouc qui est expérimentation sur le tronçon Bohicon-Kétou. Pour ce qui concerne le tronçon Sèmè-Porto-Novo, une séance de travail est envisagée avec le Conseil Communal de Sèmè-Kpodji et la Représentation nationale pour examiner la question. ».

Arrivé en plénière cet aspect de la question est revenu et c’est le député Augustin Ahouanvoébla qui a témoigné avoir été dans un cortège avec son collègue Karim Chabi Sika sur ce tronçon. Et que par deux fois, le pare-choc arrière de son véhicule s’est détaché suite aux nombreuses secousses provoquées par ces dos d’âne.

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :