In Extenso : Texte Intégral de la Prédication source du malheur la radio CAPP Fm

In Extenso :

Texte Intégral de la Prédication source du malheur la radio CAPP Fm

 

Par Emilia Valdave Dagnonhouéton

 Face à la crise financière et économique qui frappe profondément tous les pays du monde, notre nation ne peut plus, ne doit plus continuer à être un état sans vision,
un navire sans gouvernail. Continuer à naviguer à vue, c’est décider irrémédiablement sa propre destruction totale. Alors un pays qui se dit émergent, s’il manque de vision doit rechercher la
révélation. Le porteur d’une révélation fiable est la Sentinelle ; alors compatriote épris de paix, de liberté et de bonne gouvernance, arrête-toi, écoute et regarde (…)

Je vous salue dans le beau et précieux nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Je suis contente de nous
retrouver encore en ce troisième jour de la semaine 16 boule qui est le 8
ème mois de l’an biblique 5769, ce qui correspond au mardi 3 novembre 2009. Je voudrais vous communiquer les numéros
de l’ONG afin de permettre à ceux qui veulent entrer en contact avec nous de le faire facilement. Nous avons le 93 49 08 11 ; le second numéro : 96 87 12 64. Prions au nom de Jésus-Christ. Père
dans le nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth nous glorifions ton nom, nous proclamons ton nom, parce que tu es le Dieu Tout-Puissant, Tu es le seul vrai Dieu. Nous proclamons Ton nom en ce
jour. Cher Saint Esprit de Dieu, reçois la gloire, l’honneur et la majesté. Seigneur Jésus-Christ de Nazareth, Toi qui es le maître de notre salut, nous Te magnifions, nous Te proclamons. Nous
voulons Te dire merci pour ce moment, pour cette opportunité où nous sommes là en ce jour pour le 8
ème numéro de notre émission « la voix de la Sentinelle » Le
chiffre 8, le chiffre de la restauration, alors je prie que la grâce pour la restauration commence à couler maintenant dans ce pays le Bénin et sur tout le peuple béninois au nom puissant de
Jésus Christ de Nazareth. Le 8
ème jour est le jour de la circoncision, alors je prie maintenant que la puissance du Saint-Esprit descende pour circonscrire les cœurs de tous les béninois au nom puissant de
Jésus-Christ de Nazareth. Le 8
ème jour est aussi le jour de la purification alors, que le sang de Jésus-Christ de Nazareth commence à couler maintenant dans tout ce pays du nord au sud dans le sol, dans le
sous-sol, dans le premier ciel, deuxième ciel du Bénin. Que le sang de Jésus-Christ de Nazareth coule sur tous les hommes maintenant, coule dans tous les services de l’état, les institutions de
la République, les institutions étrangères, les représentations diplomatiques pour purifier ce pays le Bénin de toute souillure, de toute abomination de tout esprit humain qui ne glorifie pas le
nom de Jésus-Christ de Nazareth, de tout esprit contraire aux plans de Dieu pour ce pays. La huitième année est l’année des semailles, alors je prie maintenant qu’en ce jour du
8
ème numéro de notre émission,
que la grâce pour les bonnes semences dans ce pays commence à couler, je viens profiter de cette grâce maintenant pour semer la paix dans ce pays le Bénin, pour semer le développement, pour semer
l’esprit de patriotisme, l’esprit de civisme dans tous les cœurs et dans toutes les âmes, dans tous les esprits des Béninois au nom puissant de Jésus-Christ de Nazareth. Je profite de ce jour
pour semer la parole de Dieu, la crainte de Dieu, la sanctification, fidélité à Dieu, l’amour du prochain et la paix. Je viens profiter maintenant de cette occasion pour semer les germes et les
semences pour la promotion des valeurs démocratiques dans ce pays le Bénin. Père, nous venons te dire merci. Cher Saint-Esprit de Dieu, nous sommes encore là. Je suis reconnaissante parce que Tu
as toujours parlé à travers moi. L’heure a encore sonné, parle maintenant à Ton peuple pour que la gloire soit pour Toi au nom puissant de Jésus-Christ nous avons prié, amen.

Le thème de la Voix de la Sentinelle de ce 3ème jour de la semaine du 16 boule qui est le
8
ème mois de l’an biblique
5769 est intitulé « Enfin tout est découvert et nous avons tout compris » Prenons nos bibles dans Osée 2 verset 12 à 15. Osée 2 : 12 à 15, je lis la parole au nom de Jésus-Christ.
« Et
 maintenant je découvrirai sa honte aux yeux de ses amants, et nul ne la délivrera de ma
main.
 Je ferai cesser toute sa joie, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats et toutes ses solennités. Je ravagerai
ses vignes et ses figuiers, dont elle disait : “C’est le salaire que m’ont donné mes amants !” Je les réduirai en une forêt, et les bêtes des champs les dévoreront. Je la châtierai pour les jours
où elle encensait les Baals, où elle se paraît de ses anneaux et de ses colliers, allait après ses amants, Et m’oubliait, dit l’Eternel. ». Amen.
 Voilà le message apporté par la voix de la Sentinelle. Enfin tout est découvert, et nous avons tout compris. Et l’Eternel nous dit ce soir, que maintenant, il va découvrir sa
honte aux yeux de ses amants et nul ne pourra le délivrer de sa main, il fera cesser toutes joie les fêtes, les nouvelles lunes, les sabbats et toute solennité. L’éternel dit, je cite
:
 « Je ravagerai ses vignes et ses figuiers, dont elle disait : “C’est
le salaire que m’ont donné mes amants !” Je les réduirai en une forêt, et les bêtes des champs les dévoreront. Je la châtierai pour les jours où elle encensait les Baals, où elle se paraît de ses
anneaux et de ses colliers, allait après ses amants. Et m’oubliait, l’Eternel »

Et en ce jour effectivement, depuis le mardi passé où l’heure du jugement a sonné et le jugement de
l’Éternel a commencé, l’Éternel a ôté déjà le voile, a déchiré le voile qui cachait ces abominations et tout est à nu, tout est découvert, et nous nous avons tout compris. Pourquoi l’Éternel
a-t-il fait cela ? Allons dans Proverbe 10 verset 9. Proverbe 10 Verste 9, je lis la parole au nom de Jésus-Christ
. « Celui qui marche dans l’intégrité marche avec l’assurance, mais celui qui prend des voies tortueuses sera découvert
»
 Voilà pourquoi l’Eternel a ôté le voile qui cachait ses abominations dans ce pays le Bénin. Celui qui marche avec intégrité marche avec assurance
mais lui il prend des voies tortueuses c’est pourquoi en ce jour il est découvert et toutes ses mauvaises actions sont découvertes. Prenons Mathieu 13 verste 51. Je lis la parole au nom de
Jésus-Christ :
 « Avez-vous compris toutes ces choses ? – Oui répondit-il ? » A travers la voix de la Sentinelle en ce jour, l’Éternel nous demande si nous avons compris toutes ces choses qu’il vient de mettre à nu dans ce pays le Bénin et la réponse des
Soldats de la lumière des combattants pour la vérité est dans ce même verset, oui répondit-il
. Qu’avons-nous compris ? Nous avons compris que vous n’avez pas été quelqu’un avant de devenir quelque chose dans
ce pays le Bénin. Nous avons compris que depuis trois ans nous vivons au Bénin, l’épisode d’une bande d’opportunistes en aventure ; nous avons compris que vous êtes, non pardon, que tu es un
scorpion. Mais pourquoi un scorpion ? Le venin du scorpion est renfermé dans sa queue donc doux au départ, tendre au début mais féroce à la fin. C’est ce que tu es. Un scorpion qui commence bien,
qui trompe au début et qui montre après son vrai visage. Qu’avons-nous compris ? Nous avons compris que vous êtes venu provoquer la marche à reculons au Bénin. Voyons un peu si vous n’êtes pas
d’accord. Il y a trois ans passés, la paix dans ce pays le Bénin n’est pas ce qu’elle est aujourd’hui, ou du moins ce n’était pas. Nous avons reculé. Aujourd’hui notre paix est troublée.
L’équilibre social est perturbé fortement. Ne parlons plus de la sécurité. Nous végétons dans l’insécurité et vous ne cessez de fabriquer des troubleurs de paix et de sécurité. Sinon pourquoi
n’avez-vous pas réfléchi avant de lancer un appel à tous nos enfants. Vous les avez amenés, leur promettant de leur trouver du travail à la fin de la formation militaire. Ils ont fait la
formation militaire, ils ont appris des tactiques, ils ont appris à manipuler l’arme. Et aujourd’hui, vous les laissez en l’air, livrés à eux-mêmes. Et la liberté n’est-elle pas à reculons quand
aujourd’hui on ne peut plus parler on ne peut plus dire la vérité dans ce pays le Bénin, avec tous le prix payé par les Béninois pour avoir la liberté dans ce pays. Et les valeurs démocratiques,
vous les piétinez tous les jours. Voyons un peu notre démocratie appréciée de tous par tout le monde, il y a quelques années, depuis trois ans, nous avons honte de nous afficher à l’extérieur
comme étant Béninois. Mais vos erreurs ne nous empêcherons pas d’être fiers d’être Béninois. Les valeurs démocratiques sont fortement perturbées. Sinon regardons un peu depuis que le Bénin est
Bénin, quelle élection avons-nous faite une fois dans ce pays le Bénin avec le spectacle que nous avons depuis que les élections communales ont été organisées dans ce pays jusqu’à l’heure où nous
parlons on continue de reprendre on n’a pas fini, on n’a pas clôturé. Et ça c’est une marche à reculons que vous êtes venu provoquer. La marche à reculons concerne aussi l’économie et les
finances de notre pays le Bénin. Oui, vous avez déplacé les bornes des finances et de l’économie dans ce pays. Aujourd’hui tout le monde bouge et il n’y a pas de l’argent dans la caisse. Nous
dépensons plus que nous ne produisons. Dans quel pays cela est-il possible de dépenser plus que ses moyens, de prendre les finances destinées pour régler les problèmes du pays, les utiliser pour
les distractions, les fêtes et les cadeaux, et se retrouver maintenant coincé au mur quand les problèmes réels de la nation se présentent. Ça c’est ce que la Voix de la Sentinelle appelle la «
Marche à Reculons ». Le secteur éducatif. Aujourd’hui, les élèves remplissent des salles et le maître n’arrive même plus à maitriser le nombre simplement parce que vous n’avez pas bien pensé,
vous n’avez pas bien réfléchi, vous ne vous êtes pas bien organisés avant de lancer les ambitions de campagne. Sinon celui qui veut voyager loin ménage sa monture. Et trois ans après le lancement
de la gratuité de l’école, nous sommes à peine au tiers de ce que vous aviez prévu pour régler la gratuité de l’école. Les élèves sans enseignants, des écoles sans salles de classe, des salles de
classe sans mobiliers. Et jusqu’à la rentrée, vous ne vous êtes pas entendus sur les documents à utiliser par les enseignants pour former nos enfants. Et ça c’est la marche à reculons. Nous avons
compris que vous manquez de moyens pour régler les problèmes du pays et des populations mais que vous avez des moyens pour les promenades, les fêtes, les dons aux religieux. Aujourd’hui, il y a
des devis que les pasteurs, évangélistes, apôtres, bishop, archibishop, révérends présentent avant de prier. Ne parlons plus des musulmans. Vous avez distribué les ressources du pays aux
musulmans, et même pour le pèlerinage prescrit par le prophète Mahomet, Salahalé waslaw, vous distribuez encore de l’argent pour cela. Or, dans les principes du Coran et de l’islam, il faut cinq
conditions à remplir, cinq conditions pour que quelqu’un soit accepté ou autorisé pour faire le pèlerinage. Parmi ces cinq conditions nous avons, je cite «  la personne doit avoir les
moyens financiers pour faire son pèlerinage » Aujourd’hui, vous distribuez les ressources de la nation à ceux qui se préparent pour aller au pèlerinage de sorte que dans les rangs de nos frères
musulmans qui se préparent pour aller à la Mecque aujourd’hui, il en a qui ne remplissent pas les cinq conditions par votre faute. Et les féticheurs ont pris leur part, les têtes religieuses n’en
parlons plus. Nous avons compris que votre marche dite marche contre la corruption n’était qu’une marche pour répandre plus l’esprit et les germes de la corruption dans notre pays le Bénin. Sinon
depuis trois ans la corruption au Bénin a pris une vitesse jamais connue dans notre pays. Nous avons compris qu’à chaque fois que vous effectuez un passage dans une région un drame s’ensuit.
Voyons un peu, peut-être que vous avez oublié, nous allons vous raffraîchir la mémoire. Le décès tragique commis à Ouidah, celui de Sèmè Kpodji, ceux sur qui vos agents ont tiré lors de vos
sorties… Vous avez été dans le Mono pour la fête de l’indépendance et depuis les populations du Mono n’ont plus la paix, elles ont été envahies par l’eau, leurs demeures et leurs biens emportés
par l’eau. La dernière fois où vous étiez dans le Nord et voilà nos enfants écoliers dans l’eau pour ne citer que ces quelques cas. Nous avons enfin compris tout cela. Nous avons compris que vous
manquez d’expérience, de programme et de plan d’action. Nous avons compris que vous êtes excellent dans les agitations, oui dans les agitations, sinon pourquoi ne pas avoir pris toutes les
dispositions nécessaires avant de dépenser dans l’avion présidentiel ? Et aujourd’hui, nous ne savons pas où se trouve cet appareil volant. Le budget de l’année passée, tout ce que vous avez
annoncé et ce qui a été exécuté, pour ne citer que ces quelques exemples. Nous avons compris que vous êtes excellent dans les boucans, oui dans les boucans. Vous nous avez parlé de révolution
verte, où en sommes-nous ? C’est la couleur verte qui s’est révolutionnée finalement. Parce que ces champs, les parcelles cultivables que vous étiez partis chercher laissant bureau, faisant
sortir tous ceux qui avait leurs portefeuilles, abandonnant tous les autres services pour courir dans les champs, aujourd’hui sont couverts de la couleur verte causée par les herbes sauvages. Et
les machines agricoles que vous avez essayées, que vous nous avez présentées dont vous nous avez parlé, ça a commencé à travailler où ? Et quel est le résultat ? Nous avons compris que vous êtes
excellent dans les règlements de compte, les intimidations, les violences, les conspirations, les filatures. Vous vous rappelez-vous mêmes ceux qui ont été attaqués au volant, ceux qui ont
échappé à l’enlèvement, ceux qui ont échappé au lynchage, ceux qui sont poursuivis tous les jours, filés, et ceux dont vous avez mis leurs numéros sur écoute, pour ne citer que ceux-là. Nous
avons compris que vous prenez les institutions de la République, les services étatiques, les ressources du pays comme votre propriété ou du moins comme la propriété de quelqu’un ou propriété d’un
chef. Sinon pourquoi interdisez-vous à ceux qui ne parlent pas ou qui ne parlent plus le même langage avec vous l’accès à certains services ou institutions ? Pourquoi des meetings de remerciement
? Pourquoi vos noms sur les infrastructures sociocommunautaires que vous réalisez avec les ressources de la nation ? Pourquoi vous levez-vous tous pour créer tous des partis politiques ? Nous,
nous avons compris que vous faites deux poids deux mesures. Un exemple, vous interdisez certaines manifestations au même moment, au même endroit où d’autres se tiennent. Vous interdisez certaines
marches, et vous tolérez ou autorisez d’autres marches au même moment et au même lieu. Nous avons compris que vous fonctionnez en très excellent bon médecin après la mort, sinon si vous aviez des
pirogues pour les enfants de Tchaorou, pourquoi attendre que des dizaines d’enfants meurent dans l’eau en revenant de l’école pour leur apporter des pirogues ? Nous avons compris que vous n’êtes
pas des serviteurs de Dieu et que vous êtes plutôt des serviteurs de vos ventres. Nous avons bien compris que vous n’êtes rien d’autres que des crétins qui se font appeler des chrétiens. Nous
avons compris que vous avez préféré de l’argent des politiciens, l’argent du peuple qu’on vous distribue à votre position de leader spirituel ou de têtes couronnées. Nous avons compris que vous
n’avez pas les compétences, les diplômes d’être à la place que vous occupez et que vous êtes obligé de faire la propagande d’un homme pour maintenir vos postes. Nous avons compris que vous avez
décidé de dépouiller la nation béninoise de ses terres, de ses propriétés, de ses sociétés. Nous avons compris que vous êtes venus pour vous engraisser et non pour le bien du peuple. Sinon
comment comprendre qu’en ce moment où nous parlons de crise mondiale, où nous disons qu’il y a problème et tous les partenaires au développement nous parlent d’exagération de dépenses dans
le pays, vous fixez vos salaires à plus d’une dizaine de millions par mois pour une petite nation comme le Bénin, nous avons compris. Et comme vous ne tirez pas de leçons de vos expériences
auxquelles vous soumettez le peuple béninois depuis trois ans, faites de ces expériences des leçons à ne pas retenir. Je vous répète cela s’il vous plaît. Et comme vous ne tirez pas de leçons de
vos expériences auxquelles vous soumettez le peuple béninois depuis trois ans, faites de ces expériences des leçons à ne pas retenir. Comme vous manquez de programme et donc de plans d’action
cessez de faire de vos actions de promeneurs en promenade chronique un programme. Je répète : Comme vous manquez de programme et donc de plans d’action, cessez de faire de vos actions de
promeneurs en promenade chronique un programme. Oui promeneur en promenade, tout le monde sort pour tout et pour la même chose, tout le monde est dehors. Par conséquent on n’a pas le temps de
rester au bureau pour réfléchir sur la manière de gérer les choses, et sur la manière de travailler. On distribue de l’argent aux populations pour les rassembler, les empêchant de détecter les
braqueurs qui s’infiltrent en leurs seins afin de les dénoncer. Les populations que vous regroupez à tout moment à qui vous demandez de vous acclamer, comment pourraient-elles détecter les
brigands les braqueurs de route qui s’infiltrent dans leurs seins. Sachez que l’Eternel n’est pas d’accord pour que vous continuiez à vendre, à céder ou à donner ce qui est aux Béninois à
d’autres et aux étrangers. Et vous étrangers, qui vous accaparez des terres et des sociétés du peuple béninois, la Bible nous dit dans Ésaïe 33 verset 1 : «
 vous qui ravagez le peuple béninois sans être ravagés, quand vous aurez fini de ravager le peuple béninois, vous serez ravagés. » Et pour vous conclure, la Sentinelle vous dit, je cite : « tout est découvert et nous avons tout compris. » Nous avons compris que vous ne saviez pas ce qui vous attendait
avant de vous y engager. Nous avons compris que nous nous sommes trompés à votre sujet. Nous avons compris que pendant qu’il est encore temps, nous devons tout faire pour mettre fin à ce désordre
bien organisé. Je vous remercie. Prions s’il vous plaît.

Père nous voulons te dire merci. Nous bénissons Ton saint nom, nous proclamons Ton nom. Nous Te disons
merci de nous avoir enfin permis d’ouvrir les yeux de comprendre tout ce qui se passe. Nous Te demandons de nous aider de nous accorder la grâce, et le courage pour traverser ce moment afin qu’un
nouveau soleil se lève pour le Bénin et pour le peuple béninois, merci de nous soutenir au nom puissant de Jésus-Christ. Amen

Emilia Valdave Dagnonhouéton dans la Voix de la Sentinelle en°8 sur Capp FM

Transcription Binason Avèkes

 

Partager l’article !
 
In Extenso : Texte Intégral de la Prédication source du malheur la radio CAPP Fm:
In Extenso :

Texte Intégral de la Prédication&nb …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :