Concentrées d'informations sur le Bénin et le monde à votre service depuis 2009

Insolite/Japon : “Les gens me paient tous les jours pour… ne rien faire”

Si vous vous êtes demandé à plusieurs reprises à quoi vous êtes bon dans cette vie et que vous ne trouvez toujours pas la réponse, ne soyez pas mortifié. Votre meilleur pari serait probablement de ne rien faire.

C’est la conclusion à laquelle est parvenu le Japonais Shoji Morimoto lorsqu’il a lancé une entreprise pour laquelle il a reçu des milliers de sollicitations depuis juin 2018.

Leurs services sont limités : “manger, boire (de manière responsable, bien sûr) et donner des réponses simples”. Rien de plus. La douce oisiveté à la japonaise.

La curieuse façon de gagner sa vie a valu à Morimoto des dizaines de milliers de suiveurs sur les réseaux sociaux, une émission télévisée inspirée de son entreprise et il s’est même encouragé à écrire un livre sur ses expériences avec ses clients.

Morimoto, 37 ans, marié et père d’enfants, raconte à BBC Mundo comment il en avait marre de ses emplois précédents, avait imaginé son entreprise particulière et ce qui était le plus gratifiant dans sa profession.

“Je pensais que je n’étais peut-être doué en rien”

Gagner sa vie en “ne faisant rien” est un ajout relativement récent à la vie de Shoji Morimoto.

Avant d’exercer sa nouvelle profession en 2018, il avait étudié la physique à l’université au Japon, puis obtenu un diplôme de troisième cycle sur les tremblements de terre.

Il a ensuite travaillé à des emplois réguliers, mais toujours de manière discontinue. Il dit qu’aucune d’entre elles ne l’a vraiment fait se sentir bien.

Il a travaillé pour une maison d’édition où il a édité du matériel pédagogique et a répondu, comme beaucoup, aux instructions de son patron. Il dit qu’il n’a aimé ni son travail ni son patron. Il a ensuite essayé de travailler en free-lance, mais cela ne l’a pas satisfait non plus.

“C’est alors que j’ai conclu que peut-être je ne suis bon à rien”, confie-t-il à BBC Mundo.

“En plus du travail, mes proches me reprochaient de ne rien faire lors des fêtes ou des barbecues. Je me suis senti coupable. Mais ensuite, j’ai pensé que je pourrais peut-être profiter de cet inconvénient et j’ai proposé l’idée de “louer une personne pour ne rien faire”.

“Toujours accepter”

Depuis le lancement de son entreprise le 3 juin 2018, Morimoto a déjà accumulé près de 270 000 abonnés sur Twitter, la principale plateforme sur laquelle il annonce ses services.

Sa biographie sur ce réseau social est simple et comprend tout ce que vous devez savoir avant de l’engager.

“Je vous loue une personne (moi) qui ne fait rien. J’accepte toujours les sollicitations. Vous ne devez payer que 53 985 FCFA (10 000 yens japonais, soit 100 dollars US), les frais de transport depuis la gare et les frais de nourriture et de boisson. Demandes de renseignements via des messages directs”, lit-on sur son profil.
José Carlos Cueto

Mais il souligne à nouveau à la fin : “je ne fais rien d’autre que manger, boire et donner des réponses simples”.

Chaque jour, il reçoit au moins deux ou trois demandes.

Tous les types de demande

Bien que son travail principal et son marché de niche consistent à ne rien faire, les clients viennent à Morimoto avec toutes sortes de demandes.

Le plus courant, selon lui, est d’accompagner des personnes qui ne veulent pas faire les courses seules, quelqu’un qui ne veut pas manger seul, ou quelqu’un qui a besoin d’un second avis sur un projet sur lequel il travaille.

Mais il dit aussi qu’il a été engagé une fois pour aller dans une gare pour dire au revoir à une personne qui déménageait dans une nouvelle ville.

Un autre client a fait appel à ses services pour se tenir à la ligne d’arrivée d’un marathon qu’il courait pour le motiver.

“Il m’a dit qu’il ne pensait pas être capable de terminer la course et a décidé de m’engager pour renforcer sa motivation. A la fin, il a terminé le marathon et a reçu une médaille”, raconte Morimoto à BBC Mundo.

Ses expériences diverses et parfois colorées avec les clients l’ont même encouragé à aller au delà de “ne rien faire” et à raconter l’histoire dans un livre.

Satisfaction personnelle

Près de trois ans après avoir lancé son entreprise, Morimoto n’a plus de limites et pour l’instant, il est satisfait de ce qu’il fait. Les clients semblent l’être aussi.

“Jusqu’à présent, les clients semblent ressentir un changement mental positif après avoir loué mes services. Ils me disent que c’est libérateur de pouvoir parler à quelqu’un de choses qu’ils ne sont pas capables de dire aux autres. Ils se sentent mieux lorsqu’ils relâchent des choses qui leur pèsent”, dit Morimoto.

Le Japonais se réjouit de recevoir chaque jour des sollicitations et assure qu’il ne se lasse pas de les accepter. Jusqu’à présent, dit-il, cette activité a suffi à le soutenir financièrement.

“Je suis surpris que tant de gens trouvent satisfaction à louer quelqu’un qui ne fait rien”, avoue Morimoto.

“J’apprécie également les développements inattendus, comme l’écriture du livre, le fait que mon cas a inspiré une émission de télévision et que, comme vous, je suis contacté depuis l’étranger”, ajoute-t-il.

José Carlos Cueto /BBC News Mundo

#Insolite, #Payer_pour_ne_rien_faire, #VisBen, #Japon, #Travail

 

0 Reviews

Write a Review

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

Exit mobile version