La CSA-Benin et les cheminots encouragent le gouvernement à s’engager avec PETROLIN Group

 La CSA-Benin et les cheminots encouragent le gouvernement à s’engager avec PETROLIN Group

Maître Cyrille DJIKUI Avocat conseil du groupe PETROLIN

Maître Cyrille DJIKUI Avocat conseil du groupe PETROLIN
Maître Cyrille DJIKUI Avocat conseil du groupe PETROLIN

Le 30 Octobre 2017 sous la signature de son Secrétaire Général Anselme Amoussou, la  Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA –Bénin), a, par  correspondance N°17/224/CSA-B/BEN/SG,  invité Monsieur Samuel DOSSOU-AWORET, Promoteur du Projet Epine Dorsale disposant d’une composante rail, à une séance de travail en présence des Travailleurs Cheminots en vue de débattre d’un certain nombre de préoccupations relatives audit projet ceci,  suite à la décision du 29 Septembre 2017 de la Cour Suprême du Bénin.

C’est en réponse à cette requête de la CSA-Benin que le vendredi 03 novembre dernier  s’est tenue à la bourse du travail, une rencontre d’échanges entre les responsables syndicaux, les cheminots, Me Cyrille Djikui, avocat-conseil du Groupe Pétrolin et M. Lazare Gnonlonfin, directeur général de Pic International Sa, filiale du Groupe Pétrolin pour le projet « Boucle ferroviaire ».

Aux quatre (04) préoccupations évoquées dans la correspondance de la CSA-Benin (voir ci-dessous), des réponses ont été apportées à la satisfaction générale des travailleurs qui ont alors exhorté le Gouvernement à s’engager avec le groupe Pétrolin pour la relance du projet « Epine dorsale pour le développement intégré de l’Economie Béninoise ».

Il est à souligner que Me Cyrille Djikui, et M. Lazare Gnonlonfin, ont rassuré les cheminots sur la préservation de l’intégralité des emplois existants avec une amélioration des conditions des travailleurs.  Le Groupe entend réhabiliter et moderniser la ligne ferroviaire Cotonou-Parakou, compléter le matériel roulant existant, puis procéder à l’extension du réseau ferroviaire de Parakou à Niamey.

 Pour mémoire

Le 29 septembre 2017, la Cour suprême du Bénin a rendu son verdict en rejetant définitivement les moyens de l’Etat béninois et du Groupe Bolloré et en rétablissant  le groupe PETROLIN dans ses droits dans le dossier «Epine Dorsale». Il est désormais attendu des Etats du Bénin et du Niger la prise en compte de ce verdict et la remise officielle du projet au Groupe PETROLIN par le biais de la signature d’une convention de concession en bonne et due forme pour le démarrage des travaux.

Voici les quatre (04) questions de la CSA-Bénin et les réponses à elles apportées par le Goupe Pétrolin.

1°) Les implications de la décision de Justice pour l’Entreprise, le Groupe PETROLIN et pour l’Etat béninois

Comme préalable à cette question, il y a lieu de rappeler de façon sommaire l’historique du Projet Epine Dorsale et de sa composante Rail. Ensuite dire qu’à travers l’arrêt du 29 Septembre 2017, la Cour Suprême a définitivement confirmé le droit du Groupe PETROLIN sur le Projet Rail. En conséquence:

  • Les Etats du Bénin et du Niger doivent rétablir conformément à la décision de justice, le Groupe PETROLIN dans ses droits;
  • Le Groupe BOLLORE doit mettre fin à toutes ses activités sur la ligne ferroviaire;
  • Une correspondance sera incessamment adressée au Ministre en charge des Transports du Bénin pour le démarrage des travaux de réhabilitation de la ligne Cotonou-Parakou,
  • L’OCBN n’est pas un acteur des discussions mais plutôt l’objet de la discussion. Dès lors, elle n’a pas d’initiatives à prendre autre que de collaborer avec le Groupe PETROLIN à la mise en application de la décision de justice.

2°)  Les engagements qu’entend prendre le Groupe PETROLIN pour la préservation des emplois et pour l’amélioration des conditions des Travailleurs de l’Ex OCBN

  • L’effectif actuel du personnel de l’OCBN est insuffisant au démarrage du projet, il va falloir procéder à un recrutement complémentaire d’agents. C’est dire donc que le personnel n’a rien à craindre pour le maintien des emplois;
  • Le Groupe PETROLIN entend améliorer les conditions de travail dès qu’il aura pris connaissance de celles-ci en renforçant notamment les capacités des agents (formations, recyclages, etc.) et en déployant un plan moderne de travail ;
  • L’actualisation de la grille salariale du personnel de l’ex OCBN, le déblocage des avancements conformément aux prescriptions de la Convention Collective de l’Organisation ;
  • La résolution des problèmes liés aux pensions de retraite et autres ;
  • Dès le retrait du Groupe Bolloré, le Groupe PETROLIN s’engage à prendre en charge les salaires à partir du mois de retrait. Cette mesure concerne uniquement le personnel de l’Ex OCBN ;

3°)  Le plan du Groupe PETROLIN pour la reprise des activités ferroviaires

Le Groupe PETROLIN a déjà créé depuis Janvier 2014 la Société d’Exploitation dénommée la Transafricaine des Transports et des Chemins de Fer Bénin Niger (2TCBN) en charge précisément de la conception, de la construction, de la réhabilitation, de la maintenance et de l’exploitation des infrastructures de la ligne du chemin de fer Bénin-Niamey. C’est cette société qui doit reprendre le patrimoine de l’OCBN.

Pour reprendre les activités ferroviaires, le Groupe PETROLIN mettra en œuvre entre autres les actions ci-après:

  • Réhabiliter et moderniser la ligne ferroviaire Cotonou Parakou sur la base de son offre initiale qui prévoit un chemin de fer aux normes standard et des recommandations des études relatives à l’état des lieux du Chemin de fer Cotonou-Parakou ;
  • Compléter le matériel roulant existant et recycler le personnel sur l’utilisation et l’entretien des nouveaux équipements ;
  • Procéder à l’extension du réseau ferroviaire à Partir de Parakou vers la destination finale qui est Niamey ;

4°)  Attentes du Groupe PETROLIN vis-à-vis des Travailleurs Cheminots dans le processus de mise en concession de l’OCBN 

  • Accompagnement du personnel
  • Bonne collaboration de la part du personnel

Prise de résolution par les employés à faire évoluer l’entreprise

 

 F.Z.O  www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :