LAGNIDE au sujet de la « LA SOCIETE DU BONHEUR » : « …l’argent ne fait pas tout… tout revient à l’être humain et à la solidarité… »

CHRISTIAN ENOCK LAGNIDE AU LANCEMENT DU CONCEPT« LA SOCIETE DU
BONHEUR » :

« …l’argent ne fait pas tout…
tout revient à l’être humain et à la solidarité… »


1 Logo La Société du bonheur copie

Le Novotel Hôtel a servi de cadre hier lundi 31 janvier 2011 au lancement d’un nouveau concept social : « la Société du Bonheur ». Pensé, conçu,
initié et lancé par Christian Enock Lagnidé, ce nouveau concept a été expliqué à la presse. On retient qu’il s’agit d’un partage, de la solidarité, bref des idées et des actes pour le bonheur de
chaque Béninois.

C’est par une minute de silence à son feu père et à feu Moucharafou Gbadamassi que Christian Enock Lagnidé a débuté son exposé sur l’origine et
les motivations qui l’ont conduit à penser à une société de bonheur. Lagnidé a ensuite expliqué que trois personnes ont véritablement marqué positivement sa vie au point d’en faire une mission
qu’il a acceptée. Il s’agit de sa fille Nadine, de feu Moucharafou Gbadamassi et du Général Mathieu Kérékou. A ses dires, par la venue au monde de la première personne c’est-à-dire sa fille, il a
pris conscience de ce que c’est que la responsabilité. Quant aux deux autres, il l’ont soutenu, et accompagné alors qu’il n’avait que ses grandes et innovatrices idées sans moyens de les
concrétiser. « ..Je suis l’exemple, le fruit de la solidarité » dira-t-il à ce sujet. Lagnidé dira par la suite toute sa reconnaissance aux nombreuses personnes qui l’ont combattu et lui ont
ainsi permis de redoubler d’efforts pour aller toujours de l’avant « travailler, servir partager… promouvoir la solidarité.»

Dans son développement Christian Enock Lagnidé fera savoir que malgré ses nombreuses difficultés, ses nombreux engagements financiers, il est
satisfait : «… j’ai la satisfaction d’une mission accomplie, et la confiance en l’avenir … » dira Lagnidé qui ajoute : « il y a deux ans quand j’ai réuni mes collaborateurs à Dakar pour le
lancement de la carte Nasuba Express, je me suis dit que si ça marche, je prends la retraite parce que j’avais eu une offre qui me rachetait toutes mes affaires. Ça a marché j’étais sur le point
de conclure le marché et prendre ma retraite quand on m’a annoncé que mon père était condamné à mourir. J’ai sursoir à tout et je suis descendu… je me suis rendu compte que véritablement «
l’argent ne fait pas tout… tout revient à l’être humain et à la solidarité »

COMPRENDRE LA SOCIETE DU BONHEUR

Pourquoi la société du bonheur ?

Ø Pour permettre dans un élan de solidarité nationale à tous les Béninois d’améliorer au quotidien leurs conditions de vie !

Comment réaliser la société du bonheur,

Ø Donner à chaque Béninois qui en manifeste le désir la possibilité de partager avec nous le fruit d’une ambition internationale au service du
développement du Bénin

Ø Offrir à tous les Béninois de disposer d’un compte carte bancaire et de bénéficier de tous les avantages qui en découlent

Ø Créer les conditions favorables pour permettre à chaque porteur de projet de bénéficier d’une ligne de crédit bancaire de 5 millions F Cfa
minimum sur 5 ans

Ø Bénéficier d’une assistance santé 24h/24

Ø Permettre aux populations du Bénin de gagner plusieurs lots d’un million de Cfa par semaine par tirage au sort à la tombola gratuite de la
soirée du bonheur.


Francis Z. OKOYA

 


 

Partager l’article !
 
LAGNIDE au sujet de la « LA SOCIETE DU BONHEUR » : « …l’argent ne fait pas tout… tout revient à l’être humain et à la solidarité… »: …

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

OKOYA F.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :