Lancement de la première édition du FIP:  Porto-Novo s’unit autour de son développement culturel et touristique

 Lancement de la première édition du FIP:  Porto-Novo s’unit autour de son développement culturel et touristique

Le Conseil Municipal de Porto-Novo et le Préfet de l’Ouémé ensemble pour le lancement du Festival International de Porto-Novo

(Lire le Discours inaugural du Maire Emmanuel ZOSSOU)

Le stade Charles de Gaulle a connu du beau monde dans la soirée du samedi 7 Janvier 2017 dans le cadre du lancement officiel de la première édition du Festival des Arts et de la Culture de Porto-Novo. Il s’agit d’une cérémonie riche en couleurs, sons et images. Elle s’est déroulée en deux temps. Le premier, le discours du Maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et celui du représentant du Ministre de la culture et du tourisme, en la personne de son secrétaire général, Richard SOGAN. Le second temps fort est celui de la présentation en plus de 90 minutes de l’époustouflant spectacle « La nuit du songe », un texte de Florent Couao Zotti mis en scène par le talentueux  artiste Alougbine Dine.

Le Conseil Municipal de Porto-Novo et le Préfet de l'Ouémé ensemble pour le lancement du Festival International de Porto-Novo
Le Conseil Municipal de Porto-Novo et le Préfet de l’Ouémé ensemble pour le lancement du Festival International de Porto-Novo

La cérémonie de lancement du Festival International de Porto-Novo s’est déroulée au Stade Charles de Gaulle, dans la soirée du samedi 7 Janvier 2017 en présence de plusieurs personnalités politiques et administratives, les têtes couronnées, les sages et notables sans oublier les populations très enthousiasmées pour la circonstance. Cette cérémonie a été pleine de sens, de vivacité et d’émotions., Elle  a en effet été rehaussée par la présence du Roi Tofa IX, le Roi Onikoyi Abèssan, le Roi Kpotozounmè et plusieurs sages et notables. Le conseil municipal était au complet pour la circonstance, de même que les conseillers locaux et les chefs quartiers. En digne fils et filles d’Adjatchè-Hogbonou-Porto-Novo, ils se sont vêtus en « boba » blanc-bleu avec le traditionnel « Gobi ». On note aussi la présence remarquable du préfet de l’Ouémé Joachim Apithy, le représentant du ministre de la culture et du tourisme en la personne du secrétaire général du ministère, Richard SOGAN et une forte délégation de l’assemblée nationale conduite par le Directeur de cabinet, Falilou AKADIRI. On ne peut non plus passer sous silence, la présence de cinq députés à l’assemblée nationale. Il s’agit des honorables : Aké Natondé, Augustin Ahouanvoèbla, Raphaël Akotègnon, Corneil Padonou et Edmond Zinsou. Aussi les populations de Porto-Novo et environs n’ont pas fait le choix de se faire conter ce grand événement. Pour preuve, le stade Charles de Gaulle de Porto-Novo a accueilli plus de 12.000 spectateurs. En ce qui concerne la cérémonie de lancement de la première édition du festival. Elle s’est déroulée en deux temps, les allocutions et le spectacle de l’éminent metteur en scène Alougbine Dine intitulé « La nuit du songe ».

Dans ces premiers mots, le maire Emmanuel Zossou a rendu hommage aux anciennes et actuelles figures emblématiques du monde culturel Béninois en général et ceux de Porto-Novo en particulier. Il a saisi cette occasion pour faire une importante clarification à savoir : « Le Festival International de Porto-Novo, comme beaucoup le pensent et le disent n’est pas en concurrence avec les autres évènements qui s’organisent déjà dans la ville. Au contraire, nous ambitionnons de les consolider et de jouer pleinement le rôle qui est le nôtre.» Il a précisé à ce titre que les services compétents de l’administration municipale sont à pieds d’œuvre pour recenser ces évènements afin qu’un agenda culturel soit établi pour la ville. Aussi, le maire Emmanuel Zossou a-t il souligné la nécessité de conserver, valoriser et promouvoir les rites, les rythmes, les chants et danses, les chorégraphies, les vestiges, les palais, les musées, de même que les institutions du riche panthéon vodùn pour les mettre au service du développement de la Ville de Porto-Novo.
Il n’a pas non plus oublié d’adresser de sincères remerciements aux partenaires et sponsors qui ont cru à la vision de ce festival international et qui y ont adhéré.

Quant au représentant du ministre de la culture et du tourisme, Richard Sogan, il a notifié au maire et au conseil municipal l’engagement du ministre à rester derrière eux et à les soutenir dans cette initiative. A la fin de son discours, le secrétaire général du ministère de la culture a invité le maire et le préfet à prononcer la phrase magique suivante avec lui : « Population de Porto-Novo, nous déclarons lancé le Festival International de Porto-Novo ». Ainsi fut lancé le festival et place a été faite à la présentation du spectacle « La nuit du songe ».

Source: Regards sur le FIP N° 003   www.visages-du-benin.com  Toute l’actualité du Bénin et d’ailleurs depuis 2009 ! Restez connecté avec nous,  restez informé!

Discours du Maire Emmanuel ZOSSOU pour l’ouverture officielle du FIP 2017

Le maire Emmanuel Zossou lors de son discours inaugural du FIP
Le maire Emmanuel Zossou lors de son discours inaugural du FIP

Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Permettez avant tout propos de rendre hommage à nos aïeux, aux acteurs du monde culturel Béninois en général et ceux de Porto-Novo en particulier pour leur contribution à l’essor culturel de notre pays. Je pense particulièrement, à YEDENOU Adjahoui et BABA YABO, philosophes de la tradition.
Je rends hommage aussi à nos contemporains, Sagbohan Danialou, Tola KOUKOUI, Jérôme CARLOS, Alougbine Dine, Romuald HAZOUMÈ qui continuent avec professionnalisme de porter haut l’étendard de notre pays.

Mesdames et Messieurs,
Dans la vie d’une cité, il y a des jours qui ne peuvent être rangés facilement, dans les tiroirs de l’oubli. Pour les historiens, ce samedi 7 janvier 2017, constitue déjà une date à inscrire dans les annales.
Un Jour Exceptionnel, où, notre chère cité, la ville aux trois noms, aux trois religions et aux trois cultures inaugure un évènement culturel qui va contribuer à forger son prestige du passé. Un prestige tant au plan national que sous régional.
Permettez-moi à ce stade de mon propos, de souhaiter au nom de nos populations, la cordiale bienvenue à toutes et à tous.
Je salue tout particulièrement nos hôtes, venus des pays frères et amis, pour prendre part à cet important évènement.
En répondant physiquement à notre invitation, croyez-moi, vous apportez votre pierre à la consolidation des ponts qui unissent nos cités, nos peuples partageant la même histoire.
Soyez les bienvenus chez nous ! Ville de tradition hospitalière multiséculaire, Porto-Novo me charge de vous dire que, Mi kwabo, est Kwabo.
Aux autorités à divers niveaux qui sont à ce rendez-vous, votre présence honore cette cérémonie et marque tout l’intérêt que vous portez à l’endroit de Porto-Novo, la capitale du Bénin.
(Je suis particulièrement heureux, ainsi que tout le Conseil Municipal, de vous accueillir ici, au stade Charles de Gaulle, à l’occasion de cette première édition du Festival des Arts et de la Culture de Porto-Novo. Je voudrais saluer la présence de plusieurs ministres du Gouvernement de son SEM le Président Patrice Guillaume Athanase TALON et plus particulièrement celle du ministre d’Etat. Ceci montre une fois encore combien le gouvernement de notre pays et son chef sont préoccupés par le développement du tourisme, des arts et de la culture).

Mesdames et messieurs,
Distingués invités,
Le jour tant attendu est enfin arrivé. Nous avons voulu de cet évènement et il marquera à jamais les esprits des filles et fils de Porto-Novo. Le Festival des Arts et de la Culture veut trouver sa place dans le concert des évènements organisés dans le monde, en Afrique et plus particulièrement à Porto-Novo. Le Festival International de Porto-Novo, comme beaucoup le pensent et le disent n’est pas en concurrence avec les autres évènements qui s’organisent déjà dans la ville. Au contraire, nous ambitionnons de les consolider et de jouer pleinement le rôle qui est le nôtre. Les services compétents de l’administration municipale sont à pieds d’œuvre pour recenser ces évènements afin de mettre en place un agenda culturel pour la ville. Ceci permettra de mieux orienter nos appuis au secteur.

Mesdames et messieurs,
Il était utile de faire cette clarification afin que les uns et les autres puissent mieux comprendre nos ambitions. En effet, le peuple de Porto-Novo et région a connu par le passé une riche histoire comme en témoignent le royaume de Xogbonu et ses illustres souverains. Les rites, les rythmes, les chants et danses, les chorégraphies, les vestiges, les palais, les musées, de même que les institutions du riche panthéon vodùn et leurs rituels respectifs constituent un immense patrimoine qui mérite d’être valorisé, conservé et promu pour en faire un tremplin culturel au service du développement de la Ville de Porto-Novo.
Malheureusement, nous n’avons pas su comprendre l’enjeu et saisir à temps cette opportunité que nous offrent nos richesses culturelles. De ce fait, les nombreuses initiatives prises par le passé dans le but de lancer l’économie locale n’ont pu tenir la promesse des fleurs. Et comme il n’est jamais tard pour mieux faire, nous nous sommes appropriés finalement la citation de Léopold Sédar Senghor, qui disait que « la culture est au cœur de tout développement ». Nous voulons au cours de cette mandature lancer la construction d’une ville moderne respectueuse des valeurs du territoire et tournée vers son avenir. Et nous avons pensé que l’une des pistes de solution est l’institutionnalisation d’un évènement à la taille du Festival International de Porto-Novo, un rendez annuel pendant lequel les filles et fils de Porto-Novo célèbrent leur unité et montrent à la face du monde leurs richesses culturelles et patrimoniales. C’est d’ailleurs ce qui justifie le thème de cette édition : « Porto-Novo, ville cosmopolite : les liens qui unissent ses habitants »
Avant la cérémonie d’ouverture qui nous réunit ici ce soir, la ville s’est déjà parée de ses attributs, brille aux mille couleurs et la joie se lit sur les visages de ses habitants qui ont le plaisir de découvrir les talents de leurs artistes qui prennent quartier au village du festival tous les soirs. Il en est de même dans les arrondissements où des jeux traditionnels et des animations populaires s’organisent. L’autre évènement majeur qui s’est ouvert le mercredi dernier est le colloque qui a réuni un panel d’universitaires et de jeunes chercheurs. Deux jours durant, ils ont su révéler une fois de plus aux participants une des faces cachées de Porto-Novo. Ils ont donné des astuces pour la mise en valeur des potentialités touristiques, toute chose qui doit impacter positivement le développement de notre ville commune.

Mesdames et Messieurs,
Très chers invités,

Le rideau se lève, cet après-midi, sur le Festival International de Porto-Novo. Un grand moment attendu par tous ici. Cette messe populaire s’est donnée pour ambition, de faire de notre ville, la Capitale nationale des traditions, des arts et la culture.
Ainsi, jusqu’au 14 janvier, visiteurs, spectateurs et les populations seront tenus en haleine par le savoir-faire des artistes et autres types de participants.
La conjugaison de ce festival avec d’autres initiatives produira, à coup sûr, la mutualisation de nos efforts, pour mieux faire face aux défis du développement de nos cités.
Pour une ville impatiente de renouer avec son dynamisme d’antan, l’on ne pouvait mieux espérer. En abritant cet évènement majeur, Porto-Novo marque son retour au-devant la scène sous régional, une place qu’elle n’aurait jamais dû abandonner.
C’est pourquoi, il me plait de marquer un arrêt, en vue d’adresser notre infinie reconnaissance à tous ceux qui ont, de près comme de loin, œuvré pour la tenue effective de ce festival.
J’associe à ces remerciements, les sponsors financiers et partenaires divers pour leur appui multiforme et leur grande confiance.
Je voudrais demander votre indulgence, chers invités, pour citer quelques-uns de nos sponsors.
Le Président de l’Assemblée Nationale et tous les honorables députés ;
Madame et Monsieur Dominique LOKO,
Le Ministre des sports, Oswald HOMESKY,
Madame De SOUZA Giresse, du groupe Ifè qui assure la logistique de tout le festival ;
Monsieur BÂ de MB communication pour la couverture audio-visuelle
Monsieur OUSSA Saka pour son soutien
La SOBEMAP
Il était important de citer ces quelques sponsors qui ont cru dès cette première édition à notre vision. Pour les autres qui ont salué l’initiative mais qui, pour des raisons budgétaires n’ont pas pu nous accompagner cette fois-ci, je voudrais les inviter à se rapprocher du secrétariat permanent du Festival à la mairie de Porto-Novo pour l’édition 2018.
Je remercie tous les artistes qui ont accepté exprimer leur talent au cours de ce festival malgré la modicité des moyens disponibles. Je lance un appel à tous les artistes et autres acteurs du monde culturel à se joindre à nous pour les éditions à venir pour révéler Porto-Novo au monde.
Je n’oublie pas les efforts des membres du comité qui a façonné l’ossature de ce festival et du comité d’organisation et autres personnes bénévoles. Je mesure pleinement la tâche titanesque qu’il a fallu pour la réalisation de notre projet commun.

 Très chers invités,
Mesdames et Messieurs
,
Il s’agit d’un nouveau départ. Nous voudrions nous excuser des imperfections qui seront constatées et elles sont nombreuses. A nos personnalités ou acteurs culturels qui se sentiraient oubliés, je voudrais les rassurer de notre bonne foi et de notre volonté d’associer toutes les filles et fils de notre pays à ce festival.
Avec les enseignements qui seront tirés de cette première édition, nous prenons l’engagement de nous bonifier, pour vous offrir des éditions meilleures les années à venir. Permettant ainsi, à ce grand évènement, de servir de moteur, à cette nouvelle Porto-Novo, résolument engagée sur la voie de l’Émergence.
C’est sur ces mots pleins d’espoir, que je déclare avec fierté, officiellement, ouverte la première édition du Festival des Arts et de la Culture de Porto-Novo.
Vive la culture au service du développement !
Vive l’union entre les filles et fils de Porto-Novo
Vive le Bénin !
Je vous remercie !

Porto-Novo, le 07 janvier 2017

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :