Le député Patrice Agbodranfo Nobimè, après la réponse du Ministre Hèhomey à propos des accidents sur le tronçon Akassato-Allada : « Je voudrais supplier le Gouvernement pour que le terre-plein central soit enlevé »

 Le député Patrice Agbodranfo Nobimè, après la réponse du Ministre Hèhomey à propos des accidents sur le tronçon Akassato-Allada : « Je voudrais supplier le Gouvernement pour que le terre-plein central soit enlevé »
Écoutez cet article en audio

Mardi 05 Janvier 2021le Ministre Hervé Hehomey était devant la représentation nationale pour répondre à la question d’actualité relative à la récurrence des accidents sur le tronçon Akassato – Allada.
Après les explications du Ministre en charge des Infrastructures, le député Patrice Agbodranfo Nobimè, auteur de la question d’actualité s’est prononcé en ces termes :

Député Patrice Comlan-AGBODRANFO-NOBIME«…En décidant d’interpeller le Gouvernement par cette question orale avec débat, notre objectif est d’attirer l’attention du gouvernement sur ce qui se passe sur ce tronçon de la route Akassato-Bohicon. Ce qui se passe sur le tronçon Akassato-Allada dépasse l’entendement. Si le gouvernement déroule son agenda ; c’est-à-dire le Programme d’actions du gouvernement (PAG) dans son volet infrastructures routières, ce n’est sûrement pas pour transformer nos routes en des mouroirs. C’est bien pour le bien-être de nos populations pour la facilitation de la circulation des personnes et des biens. Nos investigations auprès des commissariats de police de Glo-Djigbé, d’Akassato nous ont révélé des cas d’accidents mortels. C’est au moins cinq cas d’accidents par semaine. S’il était possible à cet instant de faire des projections d’images de ces cas d’accidents dans cet hémicycle, je crois que personne ne peut retenir ses larmes. Le terre-plein central bloque les motocyclistes qui ne trouvent pas d’échappatoire face à la mort. En dehors du terre-plein central qui est un danger public, il y a aussi le problème de l’incivisme des camionneurs des entreprises qui construisent les routes. A cause des primes qu’on promet à ces transporteurs s’ils multiplient les voyages, ceux-ci roulent le tombeau ouvert sur le tronçon Akassato-Allada et tuent régulièrement nos compatriotes. A cause de l’argent qu’on veut gagner, on tue des compatriotes. C’est le tronçon le plus meurtrier sur toute l’étendue du territoire national. Si le gouvernement n’est pas prêt pour terminer la voie, je voudrais demander à mes collègues de supplier le gouvernement pour que le terre-plein central soit enlevé. Ainsi, les motocyclistes vont trouver d’échappatoire devant les camions qui foncent sur eux en pleine circulation. Le parent du collègue  Lucien Houngnibo, est passé de vie à trépas sur ce tronçon. N’attendons pas que nos proches, nos épouses et nos enfants y passent avant de réagir et de se rendre compte du danger… »

J-Marc Aurel AGOSSOU

#Securite_Routiere, #Atlantique, #Accidents, #Axe_Akassato_Allada, #VisBen, #Benin, #Wasexo

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :