Le président Vlavonou à l’ouverture des travaux de la Réunion délocalisée du Parlement de la CEDEAO : «  En créant une véritable union politique de tous les Etats indépendants d’Afrique, nous pouvons répondre à chaque problème complexe. »

 Le président Vlavonou à l’ouverture des travaux de la Réunion délocalisée du Parlement de la CEDEAO : «  En créant une véritable union politique de tous les Etats indépendants d’Afrique, nous pouvons répondre à chaque problème complexe. »

Le président Louis Vlavonou à l’ouverture des travaux de la Réunion délocalisée du Parlement de la CEDEAO

Écoutez cet article en audio

 Depuis ce lundi 03 Novembre 2020 et pendant cinq jours, les députés membres du Parlement de la CEDEAO tiennent à l’hôtel Golden Tulip de Cotonou une réunion délocalisée de la commission mixte : commerce, douane et libre circulation / politique macroéconomique et recherche économique/ comptes publics/ administration, finances et budget.

Les travaux du Parlement de la Cedeao à Cotonou portent sur le thème : « Zone de Libre-Echange Continentale Africaine : possibilité de réalisation dans un contexte de menaces transfrontalières (terrorisme et insécurité, pandémie et protectionnisme) ». En procédant à l’ouverture desdits travaux, le Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Louis G. Vlavonou s’est appesanti sur l’impérieuse nécessité d’une véritable intégration africaine.

Après avoir souhaité la bienvenue à la délégation du Parlement de la Cedeao, et rassuré son président de l’entière disponibilité du parlement béninois à le soutenir et à l’accompagner, le président Louis G. Vlavonou  a rappelé que la République du Bénin, a fait de l’intégration africaine, l’un des piliers fondamentaux de sa politique extérieure.

En citant Joseph Ki-Zerbo au sujet de l’intégration africaine, le président du parlement béninois dira: « chaque pays africain isolé dans son coin est limité dans sa capacité à réaliser la paix, la stabilité, le développement durable et l’amélioration du niveau de vie de ses populations. Le projet d’une intégration africaine réussie reste donc, plus que jamais, au cœur du problème, voire du mal africain et sa mise en œuvre doit être comme une ardente obligation ».

Le Président Louis G. Vlavonou, optimiste mais aussi réaliste

Le président Louis Vlavonou à l’ouverture des travaux de la Réunion délocalisée du Parlement de la CEDEAO
Le président Louis Vlavonou à l’ouverture des travaux de la Réunion délocalisée du Parlement de la CEDEAO

Pour le Président Louis G. Vlavonou, la gestion faite par certains Etats des différentes menaces que sont le terrorisme et l’insécurité, la pandémie, le protectionnisme et de bien d’autres encore de moindre importance ou plus et qui  entrainent par endroits des violences xénophobes ou des fermetures unilatérales de frontières, semble remettre en cause les principes fondamentaux de la coopération et de l’intégration tant désirée. « …Pourtant Kwame Nkrumah, alors président du Ghana en Mai 1963 à l’OUA nous avertissait en ces termes « Tant que nous n’aurons pas réussi à mettre un terme à ce danger, par la compréhension mutuelle des questions fondamentales et par l’unité africaine qui rendra périmées et superflues les frontières actuelles, c’est en vain que nous aurons combattu pour l’indépendance. Seule l’Unité africaine peut cicatriser cette plaie infectée des litiges frontaliers entre nos divers Etats. » rappellera Louis Vlavonou à l’occasion.

Partageant pleinement cette conclusion de Nkrumah, le président du Parlement béninois confirmera sa vision panafricaniste lorsqu’il s’adresse aux parlementaires de la Cedeao en ces termes : « En créant une véritable union politique de tous les Etats indépendants d’Afrique, dotée de pouvoirs exécutifs pour exercer une direction politique, nous pouvons avec espoir et confiance répondre à chaque circonstance critique, à chaque ennemi, à chaque problème complexe. »

Optimiste mais aussi réaliste, le président Louis G. Vlavonou reste conscient que l’intégration africaine tant souhaitée ne se fera pas par coup de baguette magique.
« Naturellement cette intégration, qui doit se faire par étapes, prévoit dans l’immédiat la suppression des droits de douane sur 90% des biens, permettant ainsi l’accès aux denrées, aux biens et aux services à travers le continent ; ce qui devrait contribuer à accroitre de 52% le commerce interafricain d’ici 2022, selon les estimations de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique ». Lire Ci-dessous en fichier PDF, l’intégralité du discours d’ouverture du président Louis G. Vlavonou.

J-Marc Aurel AGOSSOU

#ParlementdelaCedeao, #RenforcementdeCapacites, #ZonedeLibreEchange, #Zlec, #IntegrationAfricaine, LouisVlavonou, #Cedeao, #VisBen, #Cotonou, #Abuja, #Wasexo, #Benin

Laisser un commentaire

Commentaire(s)

VISAGES DU BÉNIN

Visages du Bénin est un média d’informations générales mis en ligne depuis 2009 et dirigé par le journaliste béninois Francis Z. OKOYA. La rédaction de Visages du Bénin animée par des professionnels et soutenue par ses différents correspondants, propose toute l'actualité sur le Bénin et ouvre une large fenêtre sur le reste du monde. Restez connecté avec nous, restez informé.

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :